Violences policières au procés de Léa et Tom / Toulouse © tofomania
Bonjour,

Une historique : Tom et Léa sont poursuivis pour destruction de leur Yourte dans un petit village d'Ariège.

De nombreuses personnes et élus sont venues les soutenir à la cour d'appel de TOULOUSE

Tom et Léa vont gagner leur procès :

http://www.calvetfrancois.com/news/tom-et-lea-on-gagne-en-appel/

Manifestation pacifique mais la Police charge et blesse des manifestants.

Parmis eux, Mr J.C. SUTRA qui va déposer plainte. Et là l'impensable se produit, les poursuites

sont inversées. Voici l'appel à solidarité que je reçois et que je vous transmets. Regardez bien les vidéos

JC SUTRA refusera le prélèvement ADN. Serait-il traité comme un Terroriste simplement pour avoir soutenu une cause du droit au logement?

Voici l'appel et solidarité et le communiqué de SOLIDAIRES 09  :

"FACE A L’INJUSTICE SOUTIEN A JEAN-CHARLES  SUTRA"

 "Rappel des faits :

 Lors du procès de Tom et Léa, en février 2011, les quelques 300 personnes présentes devant le tribunal de Toulouse ont subi une violente charge policière sans sommation et sans qu’aucun d’entre nous ne s’y attende (voir les 2 vidéos ci-après)

 

http://www.youtube.com/watch?v=Ky7iWMGuugE

 http://www.youtube.com/watch?v=qwo2XF0bjPA

 Quatre des personnes qui avaient été malmenées, dont Jean-Charles Sutra, ont déposé plainte auprès du procureur de la République du tribunal de Toulouse pour violences policières.

 Cette plainte n'a pas été retenue. Par contre une plainte des forces de police a, elle, été instruite : le 2 août 2011,  Jean-Charles Sutra était interrogé à la gendarmerie de Lavelanet. Lors de cet interrogatoire, il lui a été demandé de se soumettre à un prélèvement ADN qu'il a refusé.

 Depuis, aucune nouvelle jusqu'à ce samedi 7 avril 2012 où il reçoit une convocation à comparaître devant le tribunal correctionnel de Toulouse le lundi 23 avril 2012, sous deux chefs d'inculpation :

-violences volontaires sur personne dépositaire de l'autorité publique,

-refus de se soumettre au prélèvement ADN.

 Les peines maximales encourues :

 3 ans de prison et 45 000 € d'amende pour violences contre un policier

 1 an de prison et 15 000 € d'amende pour le refus de prélèvement d'ADN.

                                                   Les peines étant cumulables !

 La méthode est maintenant malheureusement trop bien connue :

La police charge, frappe, gaze sans retenue. Les victimes portent plainte et ce sont elles qui sont traînées devant les tribunaux.

 A la demande de l'avocat, un rassemblement de soutien au tribunal serait contre productif. Par contre, 

 Jean-Charles Sutra a aujourd'hui essentiellement besoin d'un soutien financier pour lui permettre de faire face aux frais d'avocat, de témoins

( la justice faisant payer la « citation » d’un témoin) et des éventuels dommages et intérêts et amendes auxquels  il pourrait être condamné.

 Cette affaire concernant J C Sutra, après l'attitude des CRS lors de la manifestation de Pamiers, le placement d'office en Service psychiatrique d'un écologiste qui s'était enchaîné aux grilles d'une Préfecture et les coups portés contre Dominique Masset, nous démontre une volonté politique de museler toute contestation .Face à de tels agissements, nous devons être tou-te-s plus que jamais vigilant-e-s et solidaires.

Envoyez vos soutiens à      Solidaires 09     14 rue des Salenques  09 000 FOIX

Chèques  à l'ordre de             Solidaires 09     soutien Jean-Charles Sutra."

Communiqué du CRAC09, du RAAL, de Solidaires 09

Rappel de la charge policière à PAMIERS visée dans l'article de Solidaires 09 :  http://www.ariegenews.com/news-42805.html

Merci de diffuser et de vos soutiens.

Je m'interroge beaucoup : le prélèvement d'ADN n'est plus réservé aux criminels? aux terroristes?

La violence sur les simples citoyens n'est plus prise en compte?

Les policiers ne doivent plus montrer l'exemple du respect d'autrui et garder leur sang-froid?

A.N.

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.