mot de passe oublié
onze euros les trois mois

Restez informé tout l'été avec Mediapart

Plus que quelques jours pour profiter notre offre d'été : 11€ pour 3 mois (soit 2 mois gratuits) + 30 jours de musique offerts ♫

Je m'abonne
Le Club de Mediapart lun. 29 août 2016 29/8/2016 Dernière édition

Avec Eva, soyons nous-mêmes !!

Chers Amis, J'adhère et je partage. Pour une autre société, pour une politique «propre», pour qu'écologie sociale prenne tout son sens, pour une politique de l'être et non du paraître

Chers Amis, J'adhère et je partage. Pour une autre société, pour une politique «propre», pour qu'écologie sociale prenne tout son sens, pour une politique de l'être et non du paraître

Un beau message qui fait chaud au coeur: diffusons le largement pour partager cet espoir avec nos concitoyens!

pour moi c'est EVA :

 

Déclaration d’Eva Joly au soir du premier tour de la primaire des écologistes

Cher-e-s ami-e-s,

Nous avons voulu cette primaire pour que le travail de rassemblement engagé depuis plusieurs années se poursuive et s’amplifie. C’est un succès : jamais le candidat des écologistes n’aura été désigné par un panel aussi large. Cette mobilisation inédite nous oblige à nous montrer dignes de cet espoir. Ce travail d’élargissement de l’écologie politique je veux le poursuivre. Je veux que la campagne présidentielle soit l’occasion de nous renforcer davantage encore. Nous devons faire le meilleur score possible pour changer la donne politique dans notre pays, en faisant de l’écologie la force pivot d’une nouvelle majorité.

Le second tour de cette primaire doit se dérouler dans un esprit de responsabilité, de respect, et de franchise. Pour ma part, je demeure sereine. J’ai fait connaître mes propositions avec la plus grande des clartés. Chacun a pu mesurer les différences entre les candidats. Près d’un électeur sur deux qui se sont exprimés dans cette élection a choisi de voter pour moi. C’est un signe de grande confiance. En me soutenant dans cette primaire, ils ont fait le choix d’une écologie combative et ouverte, une écologie rebelle et responsable, une écologie de combat et de rassemblement.

J’ai débattu avec franchise, je veux dès maintenant rassembler avec détermination, parce que j’aspire à être la candidate de tous les écologistes. A mes yeux, concurrence ne signifie ni adversité ni déloyauté, mais diversité. Cette diversité je saurai la faire vivre si je suis désignée candidate. J’aurai à cœur de reprendre à mon compte les aspects positifs incarnés par mes concurrents dans cette primaire. J’ai à apprendre de la radicalité de Stéphane, de l’ancrage de terrain de Henri, du pouvoir d’évocation de Nicolas. Je saurai rassembler autour de notre projet tous les talents nécessaires. Il y a un temps pour le débat, et un temps pour l’unité.

Pour moi, en 2012 il n’y aura pas de victoire des écologistes sans victoire de la gauche. Mais il n’y aura pas de victoire de la gauche sans les écologistes.

En vérité, nous devons faire la démonstration de notre utilité en répondant à une question simple : « à quoi servent les écologistes ? ». « A rien » répond la droite. « A pas grand chose » a trop souvent répondu la gauche. Pourtant, nous sommes la seule force qui affronte les enjeux du temps présent et préserve l’avenir. C’est la raison pour laquelle nous devons être représentés dans la difficile présidentielle qui s’ouvre. Si les écologistes sont autonomes, ce n’est pas par coquetterie. C’est par nécessité. Nous sommes la seule force qui affronte les enjeux du temps présent et préserve l’avenir.

 

Pied a pied nous devons faire connaître nos propositions sur le changement des institutions, sur la lutte contre le réchauffement climatique, sur la transition écologique de l’économie, sur l’éducation ou le pouvoir d’achat. Sur tous ces sujets, nous ferons des propositions concrètes pour la vie quotidienne des Françaises et des Français.

Je saurai convaincre ceux qui doutent, ceux qui souffrent, ceux qui pensent que l’écologie est réservée aux riches, ceux qui pensent que nous ne disposons pas d’un projet politique global. A tous, je saurai démontrer que les écologistes sont prêts à gouverner. La crise économique et sociale qui touche l’Europe alimente la tentation de faire passer les enjeux écologiques au second plan. Nous devons donc montrer comment les écologistes apportent des réponses aux enjeux européens.

Mon expérience de présidente de la commission du développement au Parlement européen, ma connaissance des mécanismes économiques et financiers, mes combats pour une autre mondialisation m’ont armée pour faire face à la situation. C’est cette expertise que je mets au service de l’élargissement de l’écologie politique, c’est sur cette compétence que je veux m’appuyer pour convaincre.

« Quel est le meilleur profil de candidat pour une présidentielle par temps de crise ? » C’est à cette question qu’il s’agit de répondre. Ne vous laissez donc dicter votre choix par personne d’autre que votre conscience et l’idée que vous vous faites de l’écologie.

J’ai osé me présenter à vos suffrages parce que je pense sincèrement réussir à faire face aux défis de l’élection présidentielle. Je serai à vos côtés dans toutes les batailles à venir. Alors choisissez librement. Osez affirmer l’écologie comme un projet global, osez affronter le système, osez faire un choix de conviction. Osez être vous même.

Eva Joly

............

J'ai osé et j'oserai encore au 2° tour! pas de stratégie médiatique : du vrai!!

Bien amicalement,

A.N.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires

Autre chose qui doit être souligné :

Les sondages!!! superbe pied de nez . Voilà ce qu'on peut en penserClin d'oeil

J'ai toujours dit et écrit qu'ils étaient un outil à manipulation sociale. Je suis ravie : la manipulation n'a pas fonctionné!!!

Cet été, Mediapart vous accompagne partout !

onze euros les trois mois

À cette occasion, profitez de notre offre d'été : 11€/3 mois (soit 2 mois gratuits) valable jusqu'au 4 septembre et découvrez notre application mobile.
Je m'abonne

L'auteur

Anne Nymette

Electron libre en recherche d'Humanistes
FRANCE