Qatar 1 - France 0

On parle du Qatar à propos du PSG, ou des énormes investissements de ce pays en France et en Europe.

On en parle aussi à propos de la coupe du monde de football - et cela ne fait que commencer. Bravo la FIFA, bravo Zidane. Scandale à cause du climat, impossible pour la coupe. Scandale à cause du chantier, qui tue les esclaves népalais. Et on peut craindre le pire pour la suite.

Comme beaucoup d'autres, j'ai découvert cette semaine sur Envoyé Spécial sur France 2 d'autres aspects de ce charmant pays. Où un étranger ne peut monter une entreprise qu'avec un "sponsor" local, une sorte de "parrain" au plein sens mafieux du terme, qui dispose de pouvoirs dont même les parrains de la mafia sicilienne n'auraient pu rêver: tout à fait "légalement", il dispose de tous les droits sur ses protégés, peut leur interdire la sortie du territoire, suspendre leur salaire, leur prendre tous leurs biens...

Un état corsaire. Avec lequel la France entretient des relations cordiales. Investissements obligent. Au point que des ressortissants français emprisonnés dans ce pays font appel en vain à l'ambassade de France qui fait le dos rond.

Encore une fois, la France se déshonore.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.