Anon
Accompagnement spirituel
Abonné·e de Mediapart

562 Billets

0 Édition

Billet de blog 7 nov. 2017

Du désir du Je

Métapsychologie doltoïenne, suite

Anon
Accompagnement spirituel
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Après ses conceptions sur nos origines, voici un passage où Françoise Dolto évoque cette fois-ci plutôt nos finalités. Mêmes remarques que précédemment : on est confondu par l'audace spirituelle de cette disciple revendiquée de l'athée Freud ; on en redemande !

"Toute la vie de l’être humain se passe en espoirs de la conquête phallique, en trouvailles et en joies de l’avoir enfin possédée, et en déceptions de l’avoir perdue et de désirer à nouveau. Il en est ainsi jusqu’à la vieillesse.

"Peut-être est-ce différent dans la dernière étape où, enfin rassasiés d’illusion phallique, nous acceptons de nous découvrir voués à la mort. Peut-être alors le désir, dégagé des valeurs que ce corps et ces conditionnements nous ont guidés à chercher, atteint-il à la seule symbolique a-sensorielle, a-spatiale et a-temporelle, à la dynamique sans représentation du désir, qui peut-être pour le sujet annonce la jouissance spirituelle tant attendue. Peut-être est-ce cela mourir, l’arrivée au port, aux franges de l’atteinte jouissive, faute d’en connaître, pouvoir nommer qui nous attendons, le phallus symbolique en personne, en personne ignorée, en personne source de la parole des paroles, réponse à nos sens en étant le sens de nos sens. Par-delà le sensoriel, notre dernier souffle nous ouvrira-t-il le mystère du sens qui nous fait vivre et désirer, et mourir de désirer ?

"(...) Le saurons-nous jamais ?

"Et pourquoi notre existence humaine ne serait-elle pas une mesure pour rien, comme la mesure qu’on scande avant de commencer une exécution musicale ? (...) Au quitus de notre corps, nos derniers émois d’amour dits à nos compagnons avec notre dernière parole, peut-être sommes-nous comme l’instrumentiste qui dépose l’instrument grâce auquel il jouait la musique pour les oreilles des hommes et pour les siennes. C’est alors une musique inouïe que notre entendement se met à espérer, des émois au-delà de ceux que notre cœur fermé a pu nous faire connaître et qui, tous, se sont originés des temps de souffrance de nos séparations. Après que notre corps sera retourné à la terre, dont il est de tous les éléments assemblés constitué, quelle parole allégée de signes, allégée d’émois, quelle parole imprononçable par notre larynx d’homme entendrons-nous qui signera la vérité de cette longue vie, longue d’un instant dans l’éternité ?"

(in "Sexualité féminine - La libido génitale et son destin féminin", Chapitre IV "Conditions narcissiques différentes de la relation d’objet chez la femme et chez l’homme. La symbolique phallique", partie "La libido est phallique")

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Le passe vaccinal définitivement adopté sous les invectives
Avec 215 voix « pour » et 58 « contre », le projet de loi « renforçant les outils de gestion de la crise sanitaire » a été adopté par le Parlement dimanche, lors d’un ultime vote des députés. Après de nouveaux débats houleux sur l’utilité et la proportionnalité de sa mesure principale : le remplacement du passe sanitaire par un passe vaccinal.
par Joseph Confavreux
Journal — France
Mélenchon à Nantes : un show pour satelliser ses adversaires
Dans une salle entourée d’écrans projetant des images de l’espace, le candidat insoumis à la présidentielle a évoqué sa ligne en matière de politique spatiale et numérique. Il a aussi beaucoup parlé d’écologie et, un peu, d’union de la gauche.
par Pauline Graulle
Journal
La Gauche révolutionnaire rattrapée par la vague #MeToo
Ce mouvement d’inspiration trotskiste, qui opère depuis Rouen, affronte une sérieuse crise interne avec la remontée à la surface de violences sexuelles supposément commises par l’ancien dirigeant du mouvement, au début des années 2010. L’affaire arrive devant la justice.
par Manuel Sanson (Le Poulpe)
Journal — France
Élèves handicapés : les vilénies de Zemmour, le tollé, et après ?
Les adversaires d’Éric Zemmour ont fait part samedi de leur indignation après ses propos sur « l’obsession de l'inclusion » scolaire, qui serait « une mauvaise manière faite aux autres enfants ». Une « obsession » qui manque pourtant cruellement de moyens en France. Et jusque-là, de propositions à la hauteur.
par Caroline Boudet

La sélection du Club

Billet de blog
La lutte continue !
La lutte continue ! Mais il ne suffit pas de l’énoncer, il faut la faire vivre. Ce n’est que dans la continuité de la mobilisation que nous parvenons à obtenir des avancées, si petites soient-elles. En cette année de présidentielle, les citoyens ont tout intérêt à profiter de cette période pour se rendre visibles et audibles pour faire avancer leurs revendications et apostropher un gouvernement réfractaire aux avancées socio-économiques à destination des petits salaires.
par aeshloi2005
Billet de blog
Lettre ouverte à Jean-Michel Blanquer en 31 points
Le vendredi 14 janvier 2022, vous avez déclaré « je ne suis pas parfait, je fais des erreurs… ». La liste des erreurs est longue. Une lettre d'une professeur de Lycée Pro, qui décline la longue liste des excuses qui serait nécessaire à Blanquer, bien plus que ce que le mouvement des derniers jours lui a arraché du bout des lèvres.
par Samy Johsua
Billet de blog
Absence ou absentéisme : le management néolibéral par les mots
A propos des enseignants non remplacés, absentéisme ou absence ? Un glissement lexical qui traduit la volonté néolibérale d'utiliser insidieusement le discours pour modifier les représentations du travail et augmenter les exigences faites aux travailleuses et travailleurs.
par Paul DEVIN
Billet de blog
De la grève, de l'unité syndicale et de sa pertinence
Attention : ce billet n'est pas anti-syndicaliste. Il sera peut-être qualifié comme tel par des gens qui ne savent pas lire. Je laisse volontiers ceux-là dans leur monde noir et blanc. Je suis syndiqué et j'invite tout le monde à l'être. Sans syndicats nous mourrons. On n'aimerait juste pas mourir avec. 
par Jadran Svrdlin