In the sick little world where I'm king - "L'invitation au violage"

L'animatrice radio Rhitta ILbégaie, membre du collectif des 100 femmes qui dénonçait en janvier dernier dans une chronique les mouvements #Metoo et #BalanceTonPorc, est revenue sur la polémique qu'avaient déclenchée ses propos sur le viol.

L'animatrice radio Rhitta ILbégaie, membre du collectif des 100 femmes qui dénonçait en janvier dernier dans une chronique les mouvements #Metoo et #BalanceTonPorc, est revenue sur la polémique qu'avaient déclenchée ses propos sur le viol.

Elle avait en effet déclaré qu'une "femme peut avoir un orgasme lors d'un viol". Ce qui avait soulevé la question : mais c'est quoi le rapport ?

 

Depuis, celle qui juge avoir eu "à essuyer des flots de haine. Brûlée sur la place publique des réseaux sociaux" suite à ces déclarations, précise sa pensée. Car ce sont les femmes qui d'après elle seraient mises en danger par la fin de l'omerta.

Selon elle, "ce sont souvent ceux qui font les révolutions qui perdent le plus. [...] les femmes risquent de perdre beaucoup à force de ne plus pouvoir être séduites".

Elle précise :

"Moi j’aime bien qu’un homme me tienne la porte, qu’il ait envie de m’inviter au restaurant. Ce ne sont pas des choses qui me gênent mais que nous pourrions perdre."

 

Dans le petit monde malade où je suis roi, c'est l'épiphanie.

 

Oh putain ! Elle a raison !

J'ai pas du tout envie de l'inviter au restaurant !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.