In the sick little world where I'm king - "Paradoxe de Zénon"

Dans les 25 dernières années, l'humanité a détruit 10% des zones sauvages qui subsistaient sur la planète.

Dans les 25 dernières années, l'humanité a détruit 10% des zones sauvages qui subsistaient sur la planète.

 

Dans le petit monde malade où je suis roi, on est bien sûr catastrophé.

 

D'autant que la destruction ne montre pas de signe de ralentissement. Et qu'aucune volonté politique ne se manifeste pour l'enrayer.

Le message subliminal est simple. Les forces économiques sont trop puissantes.

Or c'est bien connu, les forces économiques, elles sont non-seulement puissantes, mais super-douées en maths.

 

En 25 ans, on a détruit 10% des zones sauvages de la planète ? Qu'à cela ne tienne. Il reste 90% des zones sauvages qu'il y avait il y a 25 ans.

 

Dans 25 ans :

En 25 ans, on a détruit 10% des zones sauvages de la planète ? Qu'à cela ne tienne. Il reste 90% des zones sauvages qu'il y avait il y a 25 ans.

 

25 ans plus tard :

En 25 ans, on a détruit 10% des zones sauvages de la planète ? Qu'à cela ne tienne. Il reste 90% des zones sauvages qu'il y avait il y a 25 ans.

 

Vous voyez, c'est stable.

Pas de quoi s'inquiéter.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.