In the sick little world where I'm king - "Hairstyles"

La ville de New-York va proscrire les règlements interdisant certains styles capillaires, après avoir constaté qu'ils étaient utilisés pour pratiquer la discrimination à l'encontre des Noirs.

La ville de New-York va proscrire les règlements interdisant certains styles capillaires, après avoir constaté qu'ils étaient utilisés pour pratiquer la discrimination à l'encontre des Noirs.

Cette nouvelle loi vise les employeurs et écoles qui jusqu'ici interdisaient le port des dreadlocks, tresses et autres afros. Les contrevenants encourront des amendes pouvant atteindre 250000 dollars pour discrimination raciale.

 

Le petit monde malade où je suis roi ne connait, bien sûr, aucune restriction sur ce type de coiffures.

 

Par soucis de déségrégation j'ai pourtant décidé d'abolir le seul interdit capillaire qui y était en vigueur.

 

Sans qu'il soit pour autant approuvé, il sera ainsi désormais légal de porter le mulet.

 

Il faut reconnaitre que cette a loi était redondante.

Le mulet est sa propre punition.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.