In the sick little world where I'm king - "Boscalide"

Le 16 avril dernier, un groupe de scientifiques et de médecins lançaient l'alerte sur les dangers des fongicides inhibiteurs de la succinate déshydrogénase (SDHI).

Le 16 avril dernier, un groupe de scientifiques et de médecins lançaient l'alerte sur les dangers des fongicides inhibiteurs de la succinate déshydrogénase (SDHI).

Depuis, l'ONG Générations futures a évalué l'exposition de la population à ces substances, et en particulier au boscalide, la plus utilisée d'entre elles.. Il s'avère extrêmement répandu, contaminant l'air, l'eau et les aliments.

Il est ainsi le huitième pesticide le plus détecté dans les eaux de surface, le douzième dans les eaux souterraines et le premier dans l'alimentation.

Et ses effets sont potentiellement très graves. Selon les chercheurs lanceurs de l'alerte, il peut "entraîner à long terme, un changement de la structure de notre ADN : ce sont des phénomènes de modifications épigénétiques. Ces anomalies épigénétiques liées au blocage de la SDH vont déréguler des milliers de gènes, expliquant la survenue de tumeurs et cancers".

Le boscalide, dont l'homologation arrive à expiration le 31 juillet prochain, est développé et commercialisé par la firme allemande BASF.

 

Dans le petit monde malade où je suis roi, on est bien content.

 

On en avait franchement marre de crever à cause des lobbyistes de Monsanto.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.