In the sick little world where I'm king - "Restraining order"

Rico Céciti a déposé hier une proposition de loi prévoyant d’amender la loi de 1881 sur la liberté de la presse et de mettre en place une amende de 15 000 euros et un an d’emprisonnement pour toute "diffusion, par quelque moyen que ce soit et quel que soit le support, de l’image des fonctionnaires de la police nationale, de militaires, de policiers municipaux ou d’agents de douanes".

Rico Céciti a déposé hier une proposition de loi prévoyant d’amender la loi de 1881 sur la liberté de la presse et de mettre en place une amende de 15 000 euros et un an d’emprisonnement pour toute "diffusion, par quelque moyen que ce soit et quel que soit le support, de l’image des fonctionnaires de la police nationale, de militaires, de policiers municipaux ou d’agents de douanes".

Soutenu par le syndicat Alliance, le député affirme que sa proposition permettra de "protéger les policiers". Selon lui, "la prise d’images de représentants de forces de l’ordre en intervention et leur diffusion sur divers médias, notamment les réseaux sociaux, peut constituer un risque pour chacun d’entre eux".

 

Et le petit monde malade où je suis roi entend cet argument.

 

Moi à chaque fois que je vois en images toute cette exemplarité dont ils font preuve les flics, j'ai du mal à contenir mon affection.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.