Sport. Le choc des images, le pouvoir du fric, la force du machisme !

 "Avec un jeu d’ombre, on va donner l’impression qu’elles font la course le bas du ventre nu"

Capture%2Bd%E2%80%99e%CC%81cran%2B2014-09-15%2Ba%CC%80%2B18.17.37.png

Libération nous raconte (voir ci-dessous) le coup de génie des marchands de sport (pardon pour le pléonasme mais il est vrai qu'il y a encore du sport amateur. Encore que...) qui subordonnent la "promotion" de la femme (oui, chez eux et quelques autres on parle comme ça) à la sollicitation enflammée de la libido masculine : ce qui déjà est une saloperie antimasculine puisque ce qui est promu chez nous - re-oui, c'est un homme qui écrit -, c'est la bite, pour faire court, très court, surtout quand on nous la vante en loucedé si longue et si grosse qu'elle en devient l'oeil qui voit les choses. Qui voit, en fait, mais, dans cette logique-là, c'est pareil, des femmes, les femmes. Cliquer ici

www.npa34.org

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.