Montpellier. Manifestation syndicale en demi-teinte...

Un gros cortège de l'AG Populaire Nuit Debout-Comité d'action rejoints par Solidaires

Capture%2Bd%25E2%2580%2599e%25CC%2581cran%2B2016-09-16%2Ba%25CC%2580%2B21.14.14.png

La manifestation qui s'est tenue à Montpellier ce jeudi 15 septembre a regroupé 1500 personnes selon l'intersyndicale (CGT largement majoritaire, faibles cortèges de FO et de la FSU, un cortège Solidaires scindé entre une partie restée dans la manif syndicale et l'autre dans celui de Nuit Debout, voir ci-dessous). Un bon chiffre pour une reprise qui aurait laissé grand ouvert le champ des possibles pour reconstruire la dynamique de mobilisation d'avant l'été. Le conditionnel est de mise car chacun-e sent bien qu'en cette rentrée, les confédérations en lutte et, peu ou prou, la plupart des directions syndicales départementales, par-delà les paroles fortes contre la Loi Medef et sur fond d'une rivalité, mise momentanément en sourdine pour les élections professionnelles à venir, s'adaptent à l'existant de la démobilisation naturelle du moment et, en quelque sorte l'accentuent, en renvoyant désormais au tous ensemble... chacun dans sa boîte, contre l'application des décrets par saisine des instances judiciaires appropriées. Il n'y aura probablement plus d'appel à manifester nationalement. Mais il n'est pas dit que les équipes syndicales les plus combatives se satisferont de cette réorientation de leurs directions. La suite est ici

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.