Blog suivi par 210 abonnés

LE VEILLEUR

Journaliste, grand reporter @ "La Croix", auteur de "Ces 600 milliards qui manquent à la France" (Seuil, 2012), de "Corruption" (Seuil, 2014) et de "Résistance !" (Seuil, 2016).
Paris - France
À propos du blog
Ésaïe 21:11-12 : Proclamation sur Douma. On me crie de Séïr : "Veilleur, où en est la nuit ? Veilleur, où en est la nuit ?" Le veilleur répond : "Le matin vient et de nouveau la nuit." Articles sous licence Creative Commons 4.0 : vous pouvez reproduire librement les articles de ce blog à condition de citer la source originale et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND 4.0).
  • "Comment UBS est partie à la chasse aux fortunes françaises", par Julie de la Brosse (L'Expansion)

    Par | 1 commentaire | 3 recommandés
    http://lexpansion.lexpress.fr/entreprise/comment-ubs-est-partie-a-la-chasse-aux-fortunes-francaises_291316.html - publié le 16/04/2012Après les révélations explosives du journaliste Antoine Peillon, la justice française aurait ouvert une information judiciaire sur la filiale française d'UBS. Celle-ci est soupçonnée d'avoir organisé un système massif d'évasion fiscale depuis la France.La maison-mère d'UBS, à Zurich.REUTERS/Arnd WiegmannLa France a-t-elle enfin décidé d'agir en matière d'évasion fiscale? Selon Les Echos, une information judiciaire aurait récemment été ouverte sur la filiale française d'UBS pour blanchiment d'argent et fraude fiscale. Plus précisément, la filiale hexagonale de la banque suisse est soupçonnée de "démarchage bancaire et financier par personne non habilitée et blanchiment commis en bande organisée". Des délits passibles de 5 ans d'emprisonnement et 750.000 euros d'amende.Selon le quotidien économique, l'origine des soupçons porterait sur une éventuelle "liste secrète tenue par la banque sur les mouvements entre les comptes bancaires français légaux et des comptes suisses non déclarés aux services fiscaux français". Une liste au coeur de la récente enquête du journaliste Antoine Peillon, grand reporter à La Croix.Dans "Ces 600 milliards qui manquent à la France", publié le 23 mars aux éditions du Seuil (lire ici des Extraits), ce dernier raconte en large et en travers comment la banque suisse a organisé pendant des années un système massif d'évasion fiscale depuis la France.
  • Ces 600 milliards qui manquent à la France. Enquête au coeur de l'évasion fiscale, par Ch. Chavagneux (Alternatives Economiques)

    Par | 4 commentaires | 6 recommandés
    Ces 600 milliards qui manquent à la France. Enquête au coeur de l'évasion fiscale, par Antoine PeillonLe Seuil, 2012, 187 p., 15 euros.Christian Chavagneux Alternatives Economiques n° 312 - avril 2012
  • RTL : Evasion fiscale : information judiciaire ouverte contre la banque UBS

    Par | 3 recommandés
    http://www.rtl.fr/actualites/economie/article/evasion-fiscale-information-judiciaire-ouverte-contre-la-banque-ubs-7746748176Evasion fiscale : information judiciaire ouverte contre la banque UBSCréé le 15/04/2012 à 22h09Le logo de la banque suisse UBS le 15 septembre 2011 à Zurich / AFPUne information judiciaire a été ouverte en France sur la filiale française de la banque suisse UBS pour "blanchiment" d'argent. C'est ce qu'a révélé vendredi le journal Les Echos. L'établissement est soupçonné d'avoir organisé une chasse aux fortunes françaises, dans le but d'encourager l'évasion fiscale.ECOUTERChristophe Ponzio | 15/04/2012 - 22h12Les "agents secrets" d'UBS France ont-ils encouragé les riches Français à exiler une partie de leur fortune en Suisse ?
  • EUROPE 1 : C’est arrivé demain - 15/04/12 Emmanuel Faux : "Ces 600 milliards qui manquent à la France"

    Par | 1 commentaire | 1 recommandé
    C'est arrive demain 15/04/2012 - 09:00http://www.europe1.fr/MediaCenter/Emissions/C-est-arrive-demain/Sons/C-est-arrive-demain-15-04-12-1037327/Emmanuel Faux le dimanche, c’est pour dessiner la semaine à venir et avoir un coup d’avance.Antoine Peillon, journaliste, auteur de Ces 600 milliards qui manquent à la FranceFrançois Benetin, spécialiste de la mémoireRichard Beraha, président de l’ex-association Hui Ji, auteur de La Chine à Paris
  • Evasion fiscale : une banque suisse au cœur du soupçon (Sud Ouest, 15/04/2012)

    Par
    06h00 | http://www.sudouest.fr/2012/04/15/une-banque-suisse-au-coeur-du-soupcon-688621-687.phpPar DOMINIQUE RICHARDEvasion fiscale : une banque suisse au cœur du soupçonPrès de 100 milliards d'euros seraient placés en Suisse. Un livre dénonce aujourd'hui le rôle de la filiale française d'UBS, la plus grande banque suisse.Un climat dégradé chez UBS a délié les langues et permis de mettre en lumière des pratiques douteuses. (photo FABRICE COFFRINI/afp)Leader mondial de la gestion de fortune, la banque suisse UBS ne plaisante guère avec la tenue vestimentaire de ses collaborateurs. Chaussures noires à lacets avec semelle en cuir et costume anthracite pour les hommes. Chemisier blanc avec des dessous couleur chair pour les femmes. Fermement recommandée, cette façon de s'habiller se veut le reflet d'une culture d'entreprise exigeante. « Nous transmettons par ce biais ce que nous entendons concrètement par les notions de vérité, de clarté et de performance », écrivent les dirigeants d'UBS dans le manuel interne des bonnes conduites.
  • Après les Etats-Unis, l'UBS se retrouve dans le viseur de la justice française (Tv Suisse)

    Par
  • "Evasion fiscale : comment rompre l'omerta ?" (Arrêt sur images, 13 avril 2012)

    Par | 1 commentaire | 1 recommandé
    @rrêt sur images, émission le 13/04/2012 par la rédaction"BALANCER DES NOMS ? CE N'EST PAS LE RÔLE DE LA PRESSE"Evasion fiscale : comment rompre l'omerta ?Téléchargement de l'émission : http://videos.arretsurimages.net/telecharger/ASI_2012-04-13_Evasionfiscale.avi600 milliards d'euros, rien que ça ! Ce serait le produit de l'évasion fiscale en France. Une évasion fiscale que la justice et la police se garderaient bien de combattre malgré les moulinets officiels contre les paradis fiscaux. C'est l'accusation lancée par un journaliste de La Croix, Antoine Peillon, dans un livre paru il y a quelques semaines et qui bizarrement, semble passer sous le radar des médias dominants.
  • EXCLUSIF Le courriel du président d'UBS France à ses cadres sup' + son projet de lettre aux clients

    Par | 3 commentaires | 3 recommandés
    De : ...Envoyé : vendredi 13 avril 2012 17:07À : ...Cc : ...Objet : IMPORTANT - Message de Jean-Frédéric de LEUSSEChers collègues,J'ai souhaité vous transmettre un projet de lettre destinée à vos clients, pour leur faire part de notre position sur les accusations dont nous sommes la cible. Je vous laisse voir avec vos desk heads à quels clients cette lettre doit être adressée.Par ailleurs, nous vous transmettrons lundi un nouveau Q&A sur ces sujets. Je l'évoquerai lors du SBM.Certaines informations nous laissent penser que la presse pourrait faire état très prochainement de l'ouverture d'une information judiciaire contre UBS. Cet acte de procédure s'inscrit dans la logique de l'enquête préliminaire, même s'il ne nous a pas été notifié officiellement.Cette nouvelle est pénible pour nous tous. Mais j'ai confiance dans votre capacité à aller de l'avant et à rester mobilisés pour notre entreprise.Jean-Frédéric de Leusse
  • Evasion fiscale : ouverture d'une information judiciaire sur UBS en France, par Valérie de Senneville ("Les Echos", 13.IV.2012)

    Par | 1 commentaire | 1 recommandé
    Après un an d'enquête préliminaire, les juges ont décidé l'ouverture d'une information judiciaire pour « démarchage bancaire et financier par personne non habilitée et blanchiment (de fraude fiscale et de fonds obtenus à l'aide de démarchage illicite) commis en bande organisée ».
  • Arrêt sur images : "Un livre dénonce l'impunité de l'évasion fiscale en France", par Anne-Sophie Jacques

    Par | 4 commentaires | 2 recommandés
    chronique le 12/04/2012 par Anne-Sophie JacquesUN LIVRE DÉNONCE L'IMPUNITÉ DE L'ÉVASION FISCALE EN FRANCE"Ces 600 milliards qui manquent à la France"Et si l’évasion fiscale industrialisée était le prochain gros scandale à faire trembler le pouvoir ? La lecture du livre d’Antoine Peillon, journaliste de la Croix, donne sacrément envie de mettre la lumière sur ces pratiques frauduleuses jusqu'alors restées dans l'ombre de Bernard Squarcini, patron de la DCRI, ou dans les placards du procureur du parquet de Nanterre, Philippe Bourion. A la clé: 600 milliards d'euros.