Un peu de bon sens ne nuirait pas sur le CETA !!

CETA

Quels sont les interets réels l pour europe, un marché de 500 millions d'individus, de renforcer ses echanges commerciaux avec le canada (30 millions de personnes) avec le CETA ?

Vous pouvez imaginer la réponse juste en comparant la taille des marchés respectifs en jeu ..

Par contre on peut comprendre que les canadiens eux y gagnerons quelque chose.

On prends donc des risques sanitaires, sociaux, ecologique pour ne RIEN gagner in fine pour l'europeen moyen !! Bravo les visionnaires de bruxelles (j'y vis et je travaille avec la commission et je pourrais commenter dans mon domaine).

Croire que l on va créer plus d'emplois en Europe grâce au CETA , que on a va exporter a fond et "inonder" le marché canadien (déja saturé de de produit made in USA vu leur proximité géographique) , c'est vraiment prendre les européens pour des imbéciles. Et quand bien même ca serait le cas (le rêve de nos amis néo libéraux), vous voyez l'impact écologique (europe canada c'est pas tout près) !

Par contre et ce qui est sur est que ces mèmes eurocrates ont travaillé pendant plusieurs années sur ce "pseudo-pourri dossier". Ils ont créer leur propre raison d’être et ça !! ça a couter bien plus cher en coordinations internationale au contribuable européens que le CETA ne rapportera jamais en euros sonnant et trébuchants ou en emploi.

Les apprentis sorciers (de la commission) s'amusent...et nos représentants (les députés européens) sont les complices d'une mascarade (ils sont tous bien payer et justifient leur job/raisons d’être).

Ils feraient mieux de travailler sur des vrais dossiers vraiment stratégiques : "UNE SEULE industrie européenne de l'automobile" et pas 20 constructeurs européens qui se tapent dans tibias pour gagner des miettes en Asie , avec a la fin dans 10 ans, la garantie que la moitié de ces constructeurs européens fermerons les usines EN EUROPE
Ou bien "quelle stratégie européenne pour soutenir la micro électronique européenne dans le futur ? " quand on sait que TOUT le marché du semi conducteurs (et donc des ordinateurs), ne nous appartient plus, et que nous sommes dépendants des américains et des asiatiques (pour le savoir faire) et de la chine (pour les matières premières et les terres rares).

Gouverner c'est aussi prévoir et pas juste gérer..

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.