Son blog
4 abonnés Le blog d'Anto
  • 5 billets
  • 0 édition
  • 0 article d'éditions
  • 0 portfolio
  • 0 lien
  • 0 événement
  • 0 favori
  • 0 contact
Voir tous
  • Don de la famille Pinault : Notre-Dame des Suspicions

    Par
    Alors que la France déplore la destruction partielle d’un des joyaux de son patrimoine, les promesses de dons émanant des plus grandes fortunes du pays suscitent un début de polémique. En cause : la promptitude de François Pinault, à se mettre en avant, doublée de soupçons d’opportunisme fiscal.
  • Abliazov lâché par ses anciens proches

    Par
    Suite des épisodes précédents : nous avions laissé Abliazov, oligarque kazakh réfugié dans l’hexagone, en prise avec la justice de son pays et de plusieurs nations européennes. Mais les nuages s’amoncellent : il y a quelques jours son ancien collaborateur s’est fendu d’une diatribe accusatoire sur les réseaux sociaux. Une charge qui ébranle la ligne de défense de l’oligarque réfugié en France.
  • Règlements de compte au Kazakhstan

    Par
    Moukhtar Abliazov Moukhtar Abliazov
    De nouvelles révélations viennent relancer l’affaire de la mort du banquier kazakh Yerzhan Tatishev. Dans le viseur, un autre ancien banquier du Kazakhstan, Moukhtar Abliazov, déjà poursuivi, entre autres, pour des détournements de fonds gigantesques (nous en avions parlé dans un précédent article). Malgré la gravité des charges, l’homme d’affaires coule des jours heureux en France.
  • La France, paradis des puissants ?

    Par
    Omar Bongo, Moukhtar Abliazov, Sergueï Pougatchev. À l’image du Royaume-Uni, la France compte sur son sol de nombreux anciens chefs d’État et autres oligarques qui, malgré leurs démêlés judiciaires ou leurs ennuis politiques, peuvent librement apprécier l’art de vivre de notre pays. La République française est-elle trop conciliante envers ses personnalités controversées ? Lumière sur quelques cas.
  • Qui est Alexandre Djouhri ?

    Par
    Alexandre Djouhri, un intermédiaire proche de Nicolas Sarkozy, a été interpellé le 8 janvier dernier au petit matin à Londres. Il pourrait être le chainon manquant dans l’enquête sur un possible financement du régime libyen de la campagne présidentielle de 2007.