Petit message d'introduction.

Tout est parti d'une idée de compte Twitter, au travers d'un projet longuement réfléchi, enfin arrivé à maturation. L'idée est simple, c'est de passer un peu en revu les différents articles de la Constitution de la Vème République. Par un point de vu qui se veut neutre, avec une méthode rigoureuse, mais non dénué d’irrévérence.

Chaque article observé est accompagné d'une réflexion, personnelle, qui ne reflète que ma vision de la chose. Je la souhaite évidemment la plus neutre possible, mais je tiens à préciser que j'ai tout de même une forte sensibilité de Gôche. Une teinte rouge qui me pousse à aller chercher toujours plus loin l'exactitude de documents reflétant notre société, et plus globalement notre monde. Au-delà de ce que l'on veut bien nous montrer.

Non détenteur de la vérité suprême, ça se saurait, les idées exprimées prêtent bien entendu à réflexion et à discussion. Le but étant tout de même de parvenir à trouver un moyen de nous réapproprier notre Constitution. Puisqu'elle fut écrite avant tout pour le peuple, elle est notre propriété morale et intellectuelle. Au-delà de la Constitution, c'est tout simplement le pouvoir populaire qui nous attend.

D'avance toutes mes excuses pour les quelques futures fautes d'orthographes, principalement les terminaisons, qui jonchent mes écrits. J'ai en effet quelques lacunes difficiles à corriger, en tant que pur produit de l'école républicaine contemporaine. Ce qui peut parfois être sujet au discrédit, mais que j'assume totalement, m'amusant parfois à inventer des mots, où des tournures grammaticales personnelles. L'important n'étant finalement pas la forme, mais le fond.

En ce qui concerne l'écriture inclusive, je la maîtrise difficilement, et je trouve que ça encombre inutilement les textes. Je pratique en général une méthode qui me semble plus simple, mais qui ne fait pas non plus l'unanimité. Du fait, j'essaye autant que faire se peut d'inclusiviser les mots ! Mais dans mon esprit le masculin est devenu une forme de neutre, et inclut bien entendu tout le monde, sans aucune distinction.

Très bien, je vous invite donc à partager cette petite aventure au cœur de la Constitution, dont je serais le guide momentané. En vous souhaitant une bonne lecture, et en espérant que nous sortirons tous grandis de cette (re)découverte de cette loi suprême de plus en plus menacée par le pouvoir bourgeo-capitaliste, pour qui le pouvoir du peuple est un frein à la croissance, et à leur portefeuille.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.