arbuste
Alpiniste,médecin.
Abonné·e de Mediapart

16 Billets

0 Édition

Billet de blog 26 sept. 2018

L'auberge des migrants, l'injustice continue à Calais

Voici les dernières nouvelles de l'auberge des migrants.

arbuste
Alpiniste,médecin.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le Journal de
L'Auberge des Migrants
-
26 septembre 2018

Pas politiquement correct, l’humour à propos de la police !


Vous pouvez aujourd’hui – presque toujours- faire de l’humour sur à peu près tous les thèmes. Mais attention, pas sur la police. Loan, qui travaillait pour l’Auberge des Migrants, a pris 1 500 € d’amende avec sursis, 450 € de frais de justice et devra verser 500 € de dommages et intérêts à un des policiers apparaissant sur une publication Tweeter. Pourtant en plus de la fraternité, il en faut, de l’humour – la politesse du désespoir, selon Chris Marker – pour supporter le quotidien à Calais, sur le terrain, avec les exilés, dans la boue et le froid, quand la police fait enlever en plein hiver les tentes, couvertures, affaires personnelles des exilés. Mais les policiers, en portant plainte, et le juge, en condamnant Loan, ont voulu faire passer un message : « Taisez-vous ! ». Evidemment, Loan fait appel de cette condamnation.

Grande-Synthe : situation dramatique, plus d’un millier de sans-abris !


Lundi soir, 24 septembre, les bénévoles de RCK/L'Auberge des Migrants ont distribué des repas à plus d'un millier de personnes, de 17 h à la tombée de la nuit. Les policiers municipaux auraient dénombré 1 200 personnes sans abri.
Près du bois du Puythouk, le lundi matin, il y avait des hommes et des femmes désemparés, des enfants malades, après deux nuits dehors, sous la pluie.
Où sont les médias ? Chacun peut en faire l'expérience : pas une info, une image, une vidéo, depuis plusieurs jours!
Rappelons les faits : le 6 septembre, la police a évacué 500 personnes environ. Plus de 200 sont restées sur place, et chaque jour en arrivent de nouvelles. Ils et elles étaient 700 à 800 à la fin de la semaine dernière, plus de mille aujourd'hui.
Le sous-préfet, aux ordres de Paris, dit qu'il n'a pas de places en centre d'hébergement ; le maire est coincé entre les autorités, sa population et les maires des villes voisines, qui n'ont pas de proposition suffisante.
Pendant ce temps, la survie d'un millier de personnes dépend entièrement des associations, dont les ressources ont baissé, du fait de l'oubli dans lequel l'opinion publique est laissée !


Brèves

La boutique de l’Enlysée
Un groupe de jeunes gens, du milieu de la musique et de l’art, a lancé la « boutique de l’Enlysée », parodie de la boutique de l’Elysée. Vous pouvez acheter un tee-shirt « Fainéant » ou « Je coûte un pognon de dingue », un mug « Je traverse la rue », et bientôt peut-être un sweat-shirt « Je ne veux plus, d’ici la fin de l’année, avoir des femmes et des hommes dans les rues, dans les bois ou perdus », célèbre phrase prononcée par E. Macron en juillet 2017. Les bénéfices seront reversés à L’Auberge des Migrants, à Salam et à la Fondation Abbé Pierre.
Festivals
L’entrepôt a reçu des centaines de duvets et de tentes, laissés par les fans à la fin des festivals de musique de l’été, britanniques surtout. Le stand de L'Auberge des Migrants / Utopia 56, a également permis de collecter une centaine de tentes et des duvets. Les bénévoles de L’Auberge s’affairent à vérifier, réparer, nettoyer, ce matériel, en prévision de l’hiver qui vient, à Calais et Grande-Synthe.
 

Participez à la mobilisation solidaire avec l'Auberge !

Faire un donFaire un don matérielVenir sur le terrainAdhérerSuivez l'actualité de l'Auberge des Migrants sur les réseaux sociaux

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Climat
Près de Montélimar, des agriculteurs exténués face à la canicule : « Beaucoup de travail et de questions »
Mediapart a sillonné la vallée de la Valdaine et ses environs dans la Drôme, à la rencontre d’agriculteurs qui souffrent des canicules à répétition. Des pans de récoltes grillées, des chèvres qui produisent moins de lait, des tâches nouvelles qui s’accumulent : paroles de travailleurs lessivés, et inquiets pour les années à venir.
par Sarah Benichou
Journal
Le gouvernement rate l’épreuve du feu
Le début du second quinquennat Macron n’aura même pas fait illusion sur ses intentions écologiques. Depuis le début de cet été catastrophique – canicules, feux, sécheresse –, les ministres s’en tiennent à des déclarations superficielles, évitant de s’attaquer aux causes premières des dérèglements climatiques et de l’assèchement des sols.
par Mickaël Correia et Amélie Poinssot
Journal — Liberté d'expression
Un retour sur l’affaire Rushdie
Alors que Salman Rushdie a été grièvement blessé vendredi 12 août, nous republions l’analyse de Christian Salmon mise en ligne en 2019 à l’occasion des trente ans de l’affaire Rushdie, lorsque l’ayatollah Khomeiny condamna à mort l’écrivain coupable d’avoir écrit un roman qu’il jugeait blasphématoire. Ce fut l’acte inaugural d’une affaire planétaire, sous laquelle le roman a été enseveli.
par Christian Salmon
Journal — États-Unis
L’écrivain Salman Rushdie poignardé
Salman Rushdie se trouvait sous assistance respiratoire, après avoir été poignardé le 12 août, alors qu’il s’apprêtait à prendre la parole sur une scène de l’État de New York. De premiers éléments sur le profil de l’agresseur témoignent d’une admiration pour le régime iranien.
par La rédaction de Mediapart

La sélection du Club

Billet de blog
Croissance énergétique : et si le nucléaire n'était pas la solution ?
On trouve ici et là des aficionados du nucléaire pour expliquer que pour continuer à consommer et à croitre sur le rythme actuel, il suffit de construire des centrales nucléaires. C'est d'ailleurs l'essence du plan pour l'énergie de notre renouveau président. Alors causons un peu croissance énergétique et centrales nucléaires.
par Haekel
Billet de blog
Face aux recommandations du GIEC, comment réconcilier l’écologie avec le nucléaire
L'écologie politique a toujours manifesté une aversion contre le nucléaire. Pourtant, cette source d'énergie décarbonée n'est pas dénuée d'intérêt. D'où vient alors ce désamour pour le nucléaire ? Le nucléaire devrait se guérir de deux maux: sa filiation militaire qui met en exergue sa dangerosité, et l'absence d'une vision stratégique renouvelée et forgée avec l'adhésion de la société.
par francois brechignac
Billet de blog
Réagir avant qu'il ne soit trop tard 2/4
L’avenir n’est plus ce qu’il était ! La guerre en Ukraine, la menace nucléaire, la crise alimentaire, le dérèglement climatique, les feux gigantesques de l’été, les inondations meurtrières, autant d’épisodes anxiogènes de la modernité face auxquels nous devons impérativement réagir. Ces désordres du monde constituent une opportunité à saisir pour modifier notre trajectoire
par HARPAGES
Billet de blog
Le piège du nucléaire
Maintenant que la France est en proie à des incendies en lien avec le réchauffement climatique, que notre pays manque de plus en plus d’eau et que notre président et ses ministres, après avoir renationalisé EDF, nous préparent un grand plan à base d’énergie nucléaire, il serait temps de mettre les points sur les « i ».
par meunier