Musique et littérature : un Voyage en Arcturus

"A Voyage To Arcturus" est un essai de science-fiction écrit par l'auteur anglais David Lindsay en 1920. Un siècle plus tard, le producteur et dj ukrainien Vakula nous livrait une interprétation musicale de ce roman avec un concept album du même nom. A l'écoute dans la Causerie Musicale...

Dans le quartier londonien de Hampstead, Maskull participe à une séance de spiritisme. A ce jeu, les fantômes apparaissent et un spectre s’invite même à la table. Après cette expérience déstabilisante, Maskull est invité par Krag, en compagnie de Nightspore, à rejoindre un observatoire pour embarquer dans un vaisseau de cristal et rejoindre la planète Tormance, qui orbitre Arcturus. Le voyage d’une journée débute avec pour finalité la rencontre du « maitre de tout ». Rien que ça!

Aux paysages merveilleux et incantatoires succèdent la solitude, l’errance, les rencontres, la mort et un bon nombre de questions métaphysiques et mythologiques dont les réponses ne font qu’ouvrir d’autres questions.
Ce pitch est celui du Voyage en Arcturus, un essai de science-fiction écrit en 1920 par l’auteur anglais David Lindsay. Dans le dernier épisode, je me suis penché sur le duo musique et cinéma. Ça m’a amené à remettre les mains et les oreilles dans ma collection de disques à consonances cinématiques. Assez naturellement, j'ai replongé dans le Voyage en Arcturus interprété par le producteur ukrainien Vakula.

En 2015, Vakula a sorti un album concept bâti selon le chapitrage et le récit nébuleux concocté par Lindsay un siècle auparavant. Un duo littérature et musique, avec des atmosphères qui empruntent à l’illustration sonore et musicale, à la Kosmische Musik, au rock progressif et au jazz fusion. La bande son d’un roman en même temps que sa relecture musicale, tel un opéra cosmique aux accents ombrageux voire terrifiants.


Aujourd’hui, nous allons donc suivre les aventures de Maskull, pour un premier long play, un rendez-vous qui jalonnera le podcast et se concentrera sur un album et l’univers qu’il détoure.

A Voyage To Arcturus par Vakula (Leleka, 2015) © Arnaud S. A Voyage To Arcturus par Vakula (Leleka, 2015) © Arnaud S.

Musique et littérature. La musique n’est-elle pas simplement un agencement de sons comme la littérature constitue un agencement de mots? Un agencement au service d’une histoire qu’il faut dérouler et raconter.

Les mots de l’écrivain Russell Banks me reviennent en tête. “ Je suis un raconteur d’histoires “. Avant même son statut d’écrivain, sa raison d’être est de raconter des histoires. C’est ce qu’il racontait justement dans un entretien récent (cf. dernier numéro de la revue America) où lui, du haut de sa longue expérience d’homme, d’écrivain et de citoyen américain, évoquait son respect pour les nouvelles formes de récit et se voyait bien, si il retrouvait sa jeunesse en ce début de 21eme siècle, en showrunner d’une série télé. Peu importe le médium tant que l’expérience d’un imaginaire est au rendez-vous.

En musique, pour bâtir un récit, les européens ont disposé de l’opéra. Composer une musique arrimée à un texte, des personnages, des mythes. La musique dite savante se donne donc à entendre sous le haut patronage des arts sérieux que sont la littérature et le théâtre. Mais le duo musique et littérature ne se limite pas à ce répertoire et nourrit aussi allégrement le champ des musiques populaires. Ici, c’est une approche du format album qui est en jeu. Un album qui n’est plus seulement la succession et l’assemblage de morceaux, duquel on tire des singles. L'album se constitue en tout et  sert une histoire découpée en autant de chapitres que de pistes contenant le disque. Album concept comme certains le nommeront pour parler de l’Histoire de Melody Nelson ou de l’Homme à la Tête de Chou de Gainsbourg et J.C Vannier , des albums de Pink Floyd et d’autres représentants moins connus du rock progressif ou, avant la décennie 70, l’album Pet Sounds des Beach Boys ou même A Love Supreme de Coltrane dont je parle dans l’épisode 4 du podcast.

Les pistes sont les chapitres de l’histoire et les plateaux du territoire modelé par le musicien. Le sillon s’approche de la première piste. Le voyage peut commencer ...

 

La Causerie Musicale #09 | © Musique pour l'Imaginaire © Arnaud S.

 

Retrouvez les références musicales et bibliographiques citées dans le programme sur le blog de la causerie musicale

Le podcast est également disponible sur itunes, mixcloud et spotify.

Belle écoute!

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.