6a00e54f9b83738834011572081bbf970b-piAu fur et à mesure que l’UE et la RPC deviennent des acteurs incontournables du système international, d’abord en matière économique, financière et monétaire, et progressivement en matière de politique étrangère et de défense dans leurs zones d’influence respectives, leurs intérêts convergent. Demeurent cependant des problématiques de réciprocité en matière d’échanges : le déséquilibre commercial, renforcé par les politiques monétaires respectives des deux blocs, doit s’autoréguler progressivement grâce aux IDE (investissement direct étranger) et aux politiques de développement mieux concertées. Ainsi, le potentiel de développement dans les provinces occidentales de la RPC, et celui des Etats-membres de l’est européen, représente une opportunité pour l’ouverture des deux espaces aux investissements croisés et joint ventures, en reprenant et dynamisant, par effet de levier international, les principes des fonds structurels européens, et celui d’harmonie sociale chinois. Il en va de même pour la participation des deux ensembles au système multipolaire naissant, une plus grande coopération internationale pouvant se transformer en facteur de puissance extérieure. Cela passera par une meilleure compréhension des systèmes gouvernementaux respectifs, et la recherche d’intérêts géoéconomiques et géopolitiques partagés.

 

La Suite Ici

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.