ARTHUR PORTO
Abonné·e de Mediapart

669 Billets

1 Éditions

Billet de blog 1 oct. 2021

“Plus vert que moi... tu meurs”

Le plus grand succès de cette primaire des écologistes étaient, à mon avis, le fait que “tout le monde en parle” surtout là où habituellement environnement, écologie ce sont des mots ou des notions peu ‘usitées’ dans les pages des journaux ou sur les ondes... Le déroulement était, autant que faire se peut, presque parfait. Le résultat du second tour, étriqué, confirmait une tendance majoritaire.

ARTHUR PORTO
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Mais voilà, la seconde a l’air de ne pas se conformer de ne pas être première. C’est le signe qu’il s’agit d’une battante. C’est aussi le signe de quelqu’un qui n’accepte pas après coup, le dispositif auquel elle a participé.

C’est au fond peut-être la grande difficulté devant laquelle nous nous trouvons. Le jeu démocratique que nous savons être souvent à double tranchant reste pour le moment, une des formes, et même celle qui peut mobiliser la majorité des personnes, qui permet l’expression d’une légitimité. La liberté des citoyens est de l’approuver ou de la refuser. Dans le contexte politique et social actuel cela reste le système qui me semble mériter notre mobilisation critique.

Et si le mot “radical” à la racine de la dispute en cours, prend place dans tous les commentaires et finit par être aussi caricatural, prenant le variant “plus radical que moi... tu meurs”, le barème pour le mesurer étant le discours et souvent des “paroles verbales” qui font chaud au cœur des aficionados.

Et d’une expérience qui pourrait créer un élan de mobilisation le vainqueur et la vaincue, hors le résultat, semblent déjà prêts à exclure-éliminer l’Autre.

A entendre les échos des suites d’une campagne, des déclarations, des interviews, et les appels du pied des “écuries” en mal de partisans, on a le sentiment (en tout cas moi) que le second tour des présidentielles se présente comme une affaire de droite, entre Macron et un ou une variant du même bord.

Et j’estime vraiment que ce n’est pas à nous de les départager. Et notre rôle sera de déposer un vote blanc pour bien signifier “que nous sommes là” mais qu’aucun ne correspond à un projet de justice sociale, de défense environnementale,

* *

“ma boîte noire” / Jadot m’avait suscité, en juin 2019, quelques interrogations ecologie-ou-egologie. Rousseau par ces interventions (notamment les débats sur Mediapart, les seuls que j’ai suivi) m’avait semblé apporter des pistes de réflexion intéressantes. Ayant participé aux primaires j’ai voté pour elle.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Husain, Shahwali, Maryam... : ces vies englouties au large de Calais
Qui sont les vingt-sept hommes, femmes et enfants qui ont péri dans la Manche en tentant de rallier la Grande-Bretagne ? Il faudra des semaines, voire des mois pour les identifier formellement. Pour l’heure, Mediapart a réuni les visages de dix de ces exilés, afghans et kurdes irakiens, portés disparus depuis le naufrage du 24 novembre.
par Sarah Brethes (avec Sheerazad Chekaik-Chaila)
Journal — Éducation
« On veut comprendre pourquoi le collège n’a rien fait »
Près d’un mois après le suicide de Dinah, 14 ans, ses parents ont déposé plainte pour « harcèlement » et accusent le collège de non-assistance à personne en danger. Plusieurs témoins dénoncent la passivité de l’établissement. La direction dément tout dysfonctionnement.
par David Perrotin
Journal
LR : un duel Ciotti-Pécresse au second tour
Éric Ciotti est arrivé en tête du premier tour du congrès organisé par Les Républicains pour désigner leur candidat ou leur candidate à l’élection présidentielle. Au second tour, il affrontera Valérie Pécresse, qui a déjà reçu le soutien des éliminés Xavier Bertrand, Michel Barnier et Philippe Juvin.
par Ilyes Ramdani
Journal
Étudiants précaires : une petite prime et des bugs
Plutôt que de réformer le système des bourses, le gouvernement a décidé d’accorder une prime inflation de 100 euros aux étudiants boursiers. Les serveurs du Crous n’ont pas tenu le choc, les bugs se sont multipliés et nombre d’étudiants n’ont pas pu faire leur demande dans les délais.
par Khedidja Zerouali

La sélection du Club

Billet de blog
Exaspération
Rien n’est simple dans la vie. Ce serait trop facile. À commencer par la dépendance physique à perpétuité à des tiers, professionnels ou non. Peut-être la situation évoluera-t-elle un tant soit peu lorsque les écoles de formation aux métiers du médico-social et du médical introduiront la Communication NonViolente (CNV) et le travail en pleine conscience dans leurs modules ?
par Marcel Nuss
Billet de blog
Précarité = Adelphité
Nous exclure, nous isoler, nous trier a toujours été admis; nous sacrifier n’a jamais été que le pas suivant déjà franchi par l’histoire, l’actualité nous a prouvé que le franchir à nouveau n’était pas une difficulté.
par Lili K.
Billet de blog
SOS des élus en situation de handicap
Voilà maintenant 4 ans que le défenseur des droits a reconnu que le handicap était le 1er motif de discrimination en France, pourtant les situations de handicap reconnues représentent 12% de la population. Un texte cosigné par l’APHPP et l’association des élus sourds de France.
par Matthieu Annereau
Billet de blog
Handicap, 4 clés pour que ça change !
Engagée depuis vingt ans pour l’égalité des droits de toutes et tous, je constate comme chacun que les choses avancent très peu. Les changements arriveront lorsqu’il sera compris que le handicap est un sujet social dont tout le monde doit s’emparer. Le 3 décembre, journée internationale du handicap : voici 4 solutions pour qu’advienne enfin une société inclusive !
par Anne-Sarah Kertudo