L'officine Fillon

"Ces attaques ne sortent pas de nulle part, elles ont été soigneusement préparées, mijotées, dans les arrières cuisines des officines". Sans répondre aux questions soulevées par le Canard Enchaîné et d'autres médias sur la réalité du travail de sa femme et le salaire payé par la Revue des 2 Mondes, le candidat aux Présidentielles, M Fillon, dénonce «les officines», forcément malveillantes.

Non M Fillon ce ne sont pas les «les officines» qui ont inventé le travail d'Assistante Parlementaire de Mme Fillon, ou l'assistance sénatoriale des deux enfants Fillon.

Ce ne sont pas les  «officines» qui ont crée les liaisons "rémunératrices" entre la petite entreprise Fillon et la grosse affaire du groupe Ricol Lasteyrie. Et là encore,  les «officines» ne sont pas à l'origine des petites «ristournes» que le sénateur Fillon (comme d'autres de la même communion) ont empoché une partie des crédits réservés aux assistants, grâce à un système de commissions occultes.

«L'officine» ici c'est vous M Fillon qui l'avez monté pour le plus grand bénéfice de l'entreprise familiale, usant et utilisant ce que la République octroie aux élus, représentants du bien commun et en défense de l'intérêt général.

Et «l'officine», s'étend ausi aux deux mondes, le vôtre et celui d'un milliardaire «généreux et désintéressé», Marc Ladreit de Lacharrière, qui a salarié Mme Fillon pendant deux ans pour deux notes de lecture. A se demander si Madame savait qu'elle écrivait dans la "Revue des deux mondes". On peut s'interroger d'ailleurs si, outre le fait qu'elle est épouse et mère, savait-elle qu'elle était aussi votre employée!

«L'officine» c'est bien celle de vos manigances qui minent, qui parasitent, qui corrompent la démocratie. «Les officines», si répandues de la Vème République, des Dassault, des Cahuzac, des Guérini, des Balkany, des Sarkozy, comme celles en d'autres temps des Pasqua..., qui s'approprient du pouvoir à travers les simulacres de démocratie consacrée par le vote citoyen.

Ce sont ces «officines» là que nous devons combattre sans arrêt car ce sont leurs méthodes, leurs arrangements, leurs rapports incestueux (ils parlent tout le temps de "notre famille" politique), dont leur comportement et leur politique de rigueur pour les plus démunis, bâtit le socle de l'exclusion et de tous les populismes. Ce sont les «officines» des usurpateurs du vote démocratique, souvent déguisés en courants politiques ou candidats hors système, que le sursaut de la vie politique devait nous engager à dénoncer et à combattre.

Et une page de  : [pub] La petite-entreprise de Fillon!

Fillon a copé l'herbe sous le pied à tout le monde

dessin de Fet  

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.