"Ma volonté fait loi"

Tout à été dit et d'autres billets le diront encore, décortiqueront les objectifs, les intentions, les effets de la politique sur la "Réforme de l'audiovisuel".Une remarque cependat qui me semble poser une question de fond, structurelle, un des fondamentaux : une loi, une réforme est mise en place avant même qu'elle soit votée par les élus de la Nation.


Tout à été dit et d'autres billets le diront encore, décortiqueront les objectifs, les intentions, les effets de la politique sur la "Réforme de l'audiovisuel".
Une remarque cependat qui me semble poser une question de fond, structurelle, un des fondamentaux : une loi, une réforme est mise en place avant même qu'elle soit votée par les élus de la Nation.

Dans quelle système sommes-nous, démocratie représentative, cour-délibérations-"fait du Prince"?
La récente reforme de la Constitution ouvrant des nouveaux droits au Parlement semble montrer là aussi la limite sinon le leurre, consacrant un nouveau système qui semble faire loi : "la volonté du Prince"!

N'est-il pas le précurseur d'autres "volontés faites loi" concernant les droits fondamentaux, la liberté d'informer, le destin des immigrés, le devenir de l'école laïque? Qui pourra s'y opposer puisque la volonté concernant l'audio-visuel est appliquée.

Qu'en dise les "hommes de loi" ? Car les "hommes politiques" semblent s'y accommoder ...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.