“On va tout péter”

Un film qui raconte la lutte des ouvriers pour sauver leur emploi, pour la dignité, pour la vie, il y en a beaucoup et la plupart se terminent dans le désespoir d'un combat encore perdu. “On va tout péter” est de ceux-là et on comprend bien comment on arrive là, le cynisme de ceux qui les poussent “à ça”! et leur responsabilité dans le gâchis humain, qui n'entre pas dans le calcul des dividendes.

Résultat de recherche d'images pour "arteon va tout péter" 

Pour la Quinzaine des réalisateurs, un film du documentariste américain d’origine polonaise Lech Kowalski, qui a suivi pendant plus de six mois les travailleurs de GM&S, a été sélectionné et présenté à Cannes. “On va tout péter” nous plonge à l'intérieur de ce combat.

C'est en mai 2017 que les ouvriers de GM&S dans la Creuse, à la Souterraine, menacent de tout faire sauter, ayant piégé l'usine “avec des bonbonnes de gaz qui alimentent les chariots élévateurs”.

Il s'agissait alors de 283 salariés confrontés à la liquidation judiciaire de leur entreprise, usine de sous-traitance de pièces automobiles, dont les donneurs d'ordres, les constructeurs automobiles PSA et Renault, avaient diminué drastiquement les commandes. Médiapart a largement couvert le conflit social depuis des années notamment par Dan Israel et Manuel Jardinaud *. Cinq mois après, les ex-GM&S veulent rester debout

Avec ce film c'est un combat, en résumé, qui se popularise et grâce aux images qui racontent la réalité de leur lutte, des espoirs, des déceptions des salariés dont un grand nombre, 30 ans après leur embauche se voient licenciés. La reprise de l'usine à la fin du film (forcement provisoire) n'a gardé que 120, laissant sur le bord de la route 163. Le ministre de l'économie avait déclaré devant les caméras de télévision Bruno Le Maire, que «le site restera ouvert, et personne ne sera abandonnée».

Dans la pratique les salariés n'ont pas rencontré malgré la promesse les responsables des constructeurs automobiles ni le ministère de l'économie. En revanche ils ont beaucoup rencontré les fonctionnaires du ministère de l'intérieur où les forces de police, de gendarmerie, les CRS, étaient leurs seuls interlocuteurs pour les empêcher de manifester, protester ou bloquer l'accès aux usines comme à Poissy ou Flins sur Seine.

Et la force publique qui s'oppose aux manifestations des ouvriers, essaye aussi d'interdire l'information en arrêtant le réalisateur en plein tournage. Lors d'une manifestation devant la Préfecture de Guéret, le réalisateur qui continuait à filmer ce qui a déplu aux gendarmes, il a été arrêté et mis en garde à vue le 20 septembre. Un procès devait avoir lieu en novembre mais le parquet de Guéret a abandonné les poursuites contre le réalisateur Lech Kowalski, par lettre du 17 novembre 2018.

On a beau dire aux ouvriers de GM&S que PSA et Renault doivent aussi 'rationaliser les commandes' ils ont du mal à l'entendre quand on connaît les “frasques ou fastes” de M.Ghosn ou la réussite sonnante et trébuchante de M Tavares, Un Portugais qui vaut de l'or, 14.500 euros par jour!

Une voix off accompagnant certaines séquences qui questionne, commente, invite à réfléchir sur ce qui nous est donné à voir. Parti pris, sans doute mais surtout une contribution à la compréhension de ce que nous vivons à l'heure actuelle, dans la Creuse ou les ronds-points. Pas que le gouvernement soit sourd ou aveugle, mais parce que le pouvoir en place n'hésite pas à aller à l'affrontement, peu soucieux des souffrances, des alarmes, des conséquences que son jusqu'au boutisme, dans toutes choses, est en train de nourrir la volonté de “tout péter”...

A sa façon le Canard de cette semaine mettait en exergue une opportune brève: “L'attractivité de la France est au plus haut / Les futurs chômeurs... de Whirlpool et d'Alstom-GE se réjouissent” on pourrait y ajouter ceux de GM&S de la Souterraine aussi!

À vos agendas * * ARTE diffuse lundi 24 juin à 22h55 **ARTE : «On va tout péter», le nouveau documentaire de Lech ...* sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs au dernier festival de Cannes. Pendant neuf mois, en 2017, Lech Kowalski a capté en cinéma direct le combat des salariés de GM&S, dans la Creuse, pour sauvegarder leurs emplois…

Résultat de recherche d'images pour "on va tout péter GM&S bouteille s de gaz"

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.