Petit éloge des gares... et de l'âme!

Les gares, lieu incontournable de notre quotidien. On y va prendre le train, accueillir quelqu'un, s'y arrêter sans destination, rencontrer un ou une voyageuse entre deux trains, entre deux rendez-vous, entre deux amours! Ou alors comme signalétique, place de la gare, quai de la gare, rue de la gare, rond-point de la gare, hôtel de la gare, café de la gare, bref la gare guide nos pas.

Mais il y a aussi son âme, l'âme de la gare. Un petit livre vient nous la faire partager. C'est le Petit éloge des gars, où Pierre Lassus, fils, neveu, petit-fils, arrière petit-fils de cheminot, nous décrit sa gare, ses gares, scènes vues, imaginées, recrées, vécues dans son plaisir d'arpenter les gares.

C'est le grand intérêt qu'on peut trouver en y faisant les "cent pas", comme dans la salle des Pas perdus.

On rentre dans ce livre comme dans la gare, par plusieurs portes, plusieurs chemins ou circuits en la regardant de différents angles, dans la lecture qui accompagne cette déambulation. Au milieu de ses voyageurs ou promeneurs ou fréquenteurs que l'auteur nous fait découvrir.

Avec gourmandise par sa façon de nous les décrire, une certaine ironie par son choix de nous raconter des bribes de leurs histoires, voire compétences techniques fruit de la transmission familiale mais aussi de ses stages à l'issue de la formation dans une grande École.

On y apprend tout -ou presque- sur ce qu'il faut savoir et surtout ce qu'il faut faire pour assurer la sécurité du chemin de fer.

L'auteur fait quelques brèves incursions historiques autour de certaines gares, Argenton sur Creuse, Limoges, Rochefort, Austerlitz, Ouradour... comment sont elles nées, ce qu'il a retenu ou à quoi font-elles référence. Et il y a sa préférée, la Gare de l'Est, si lumineuse...

Et bien sûr y sont aussi évoquées des séquences sur la résistance dont les professionnels du rail ont souvent été en première ligne.

Un Petit éloge des gares qui mérite l'éloge pour ce “petit livre” qu'on aimerait partager et qui pourrait inspirer une suite à chaque lecteur: sa gare (préférée ou pas), sa gare perdue, ses histoires de gare, voire sa gare rêvée!

Résultat de recherche d'images pour "petit éloge des gares"

* *

La récente grève des cheminots, pour nécessaire qu'elle ait pu être pour souligner les secousses et la difficulté d'un service qui parfois -et ceci depuis des années- n'est pas toujours au service du public, a suscité beaucoup de désagréments et des difficultés pour les usagers et pour beaucoup de ses professionnels. Entre-temps, le pouvoir actuelle a réussi à imposer son projet faisant fi de ceux qui y travaillent et de ceux qui s'en servent.

Dans un billet -mi-figue mi-raisin- une blogueuse de Mediapart écrivait “ni la CGT ni la SNCF ne m'empêcheront pas d'aimer le train”.  À la bonne heure, le Petit éloge des gares est venu y contribuer avec un supplément d'âme, celui des gares. Mais j'apprends  que la Gare du Nord sera “vendue” au groupe Auchan. Les trains et les gares ne vont pas disparaître mais l'âme des gares si!

 ***   dans le premier commentaire un extrait. [Pierre Lassus * Petit éloge des Gares, éditions François Bourin, 196 pgs, juin 2018].

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.