Un coiffeur-barbier... en marche!

Brève séquence personnelle sur la vie de quartier! Il s'agit du départ à la retraite, après 51 ans d'office, du coiffeur-barbier de ma rue, en place depuis presque 30 ans. C'est que Patrick Gannerie est un personnage singulier, après les cheveux, la barbe, il nous fait marcher!

Un mordu de montagne, Patrick Gannerie met à la disposition des clients Alpes Magazine, Pyrénées Magazine, GEO et les revues de randonnée. Pas de Paris-Match dans son salon, on ne saura rien des stars du Show-biz et de la politique people! Et quand on cause, on parle rando, on discute sac à dos, on s'attarde sur les vieilles chaussures qu'on aime tant, sans oublier les ampoules... bref, je finis par marcher avec mon coiffeur”!

Et nous devenons un groupe, d'abord une dizaine, un week-end, celui de la Pentecôte, avant que Raffarin n'invente la journée de travail gratuit. Depuis le groupe s'est enrichi, le programme s'est allongé avec des longs week-ends, d'autres randonneurs sont venus à la secousse de Patrick et contribué à diversifier les destinations et les projets.

Et dans cette marche avec mon coiffeur, nous nous sommes retrouvés, clients ou pas, femmes et hommes, jusqu'à près d'une centaine, avec une constante autour de trente à quarante réguliers. Une rencontre improbable entre des personnes qui n'auraient jamais eu l'opportunité de se fréquenter, venus d'horizons divers, de croyances et convictions différentes, de centres d'intérêt hétéroclites, partageant un plaisir commun, celui de la marche, de la randonnée, de la montagne, des journées en raquettes... s'entraident en suivant les GR, les “cairn”, ou les cartes IGN... depuis peu le GPS a pris place dans notre groupe!

En plus de sa qualité et de sa compétence  reconnues pour son métier et son amour pour la rando, Patrick Gannerie est aussi un homme engagé. Et comme il s'affiche plutôt Insoumis, quand on dit Marche, il rectifie au cas où on se méprendrait sur les marchands de slogans de la politique!

Pendant longtemps, syndicaliste, militant PCF dans sa ville de Champigny-sur-Marne, Patrick a assuré maintes et maintes fois l'ouverture du bureau de vote dans sa commune. Mais il n'est pas seul et Muriel, sa femme, coiffeuse, syndicaliste, conseillère des prud'hommes pendant dix-huit ans, permanente CGT a terminé sa carrière professionnelle au Conseil Général du Val-de-Marne.

C'est ainsi que Patrick Gannerie rejoint maintenant leur maison dans le Perche (l'Orne) à Maison-Maugis où Muriel a crée une chambre d'hôtes. Nous nous y sommes souvent réunis pour le repas de fin de randonnée, lors des petites randos de fin de semaine dans la région. Son projet plus immédiat c'est de faire le GR 5, seul, où nous pourrons l'accompagner par petits tronçons. Celui dont Jacques Lacarrière a décrit, en partie, dans son toujours apprécié Chemin faisant (édition Fayard). Mais il veut aussi écrire, et aider sa fille Florence à ouvrir un Poney-Club à Bellême.

C'est ce soir que nous nous réunirons dans son salon et surtout dans la rue, car nous serons nombreux à lui souhaiter bons chemins... dans cette nouvelle étape de sa vie. Pour beaucoup, on va devoir partir à la quête d'un coiffeur-barbier qui soit à la hauteur, car Patrick est unique, dans son genre!

Résultat de recherche d'images pour "coiffeur barbier de wattignies paris 12, images"

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.