ARTHUR PORTO
Abonné·e de Mediapart

669 Billets

1 Éditions

Billet de blog 14 déc. 2015

État d'urgence démocratique

C'est Jean-Paul Bourgès qui fait un juste billet sur la «Une défaite victorieuse … !», c'est Edwy Plenel qui fait appel à un état d'urgence démocratique.

ARTHUR PORTO
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

 C'est Jean-Paul Bourgès qui fait un juste billet sur la « Une défaite victorieuse … ! » , c'est Edwy Plenel qui fait appel à un état d'urgence démocratique.

 Certes la droite est sortie victorieuse (sept régions) notamment grâce aux votes des électeurs de gauche dans deux importantes entre elles. Savoir qu'Estrosi prend la tête de la Région PACA avec presque 56% des voix, laisse interrogatif sur la pertinence du choix du PS, sachant que Blanc-Bonnet/Bonnet-Blanc, dilemme auquel étaient confrontés les citoyens de cette Région. Certes la vague brune a été stoppée mais pas les idées, les méthodes, les promesses qu'elle porte (disons que le nouveau Président de la Région Paca y est pour quelque chose ayant beaucoup contribué à diffuser un discours d'exclusion).

Par ailleurs, constater que la droite de Sarkozy l'emporte dans l’Île-de-France, ce terreau qui constitue l'ensemble d'une Région ouverte au monde, pleine de potentialités humaines et économiques, concentrant les espoirs et les initiatives innovatrices,  me laisse attristé par ce revirement qui est symbolique et significatif de la dite "classe politique" qui dirige, contrôle et s'est appropriée de la chose publique.

 Le candidat se présentant de la gauche, avait réussi à rassembler sous son nom pour le deuxième tour les états majeurs des Verts et du Front de Gauche. Ceci n'a pas suffi pour que les accords des chefs mobilisent les fantassins. Le Président de l'Assemblée Nationale, vieux routier de la politique et des appareils, ne pouvait pas représenter le "peuple de gauche" tant son image (depuis la mairie du Prés St Gervais) était associée aux coups, aux manœuvres, aux arrangements d'intérêts. Les assidues conversations téléphonique entre Tapie et Bartolone n'était sûrement pas que pour demander "comment ça va la famille...".

 Il est exacte que Mme Pécresse n'avait pas fait dans la dentelle et avait trouvé les "mots justes de l'extrême-droite" «Nous ne voulons pas devenir la Seine-Saint-Denis de Bartolone ou encore «Voter Saint-Just [candidat FN] = voter Bartolone». A sont tour, M Bartolone, qui ne brille pas par sa finesse, lui répondait l'accusant de Versaillaise, «de Neuilly et la race blanche qu'elle défend en creux ».

Les uns et les autres viennent de faire la démonstration que les mêmes méthodes, les mêmes personnages, les mêmes schémas depuis des années, ne peuvent convaincre personne, mais surtout ce ne sont pas eux qui pourront apporter sinon des remèdes au moins des perspectives pour faire évoluer la réflexion et l'action. Cumul et nombre de mandats, passes-droits et arrangements facilitant des postes et des places, actes et gestes qui contribuent à la «corruption de la démocratie». Les résultats en Île de France et plus largement dans le pays méritent qu'on s'y arrête et que des nouvelles formes de faire vivre la démocratie puissent être inventées dans un rapport de proximité. S'il y a un état d'urgence à nous alerter et mobiliser c'est bien celui de la démocratie et cela va au delà des résultats d'un dimanche soir ou des arrangements entre états majors pour faire vivre une unité artificielle et superficielle!

 * * Un exemple, à mon avis, de l'incompréhension des dits responsables politiques ce sont les déclarations du dimanche en début de soirée: «La gauche n’aura pas la déroute annoncée, et la droite ne fera pas le grand chelem», a réagi tôt dans la soirée le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, qui a néanmoins regretté «un succès sans joie». On venait à peine de scruter la nouvelle configuration nationale, que le Secrétaire du PS se complaisait déjà dans le déni de l'échec de son parti et la diatribe contre une droite aussi moribonde que son camp!

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
Comment les Chinois ont corrompu les Kabila pour un contrat minier géant
Une société-écran, alimentée par deux sociétés d’État chinoises détentrices du plus gros contrat minier de l’histoire de la RDC, a versé au moins 30 millions de dollars à la famille et au premier cercle de l’ancien président Joseph Kabila. Sa famille a aussi obtenu en secret des parts dans l’autoroute et le barrage liés à la mine.
par Yann Philippin et Sonia Rolley (RFI)
Journal — International
Des millions volés à l’État ont financé un retrait de cash par le directeur financier de Kabila
L’entreprise congolaise Egal, qui a détourné 43 millions de dollars de fonds publics en 2013, en a reversé 3,3 millions sur un compte de la présidence de la République de RDC afin de compenser un retrait d’espèces effectué par le directeur financier du président Joseph Kabila.
par Yann Philippin
Journal — International
Russie : pourquoi le Kremlin veut en finir avec Memorial
L’historien Nicolas Werth explique les enjeux de la possible dissolution, par la justice russe, de l’ONG Memorial. Celle-ci se consacre à documenter les crimes de la période soviétique, mettant ainsi des bâtons dans les roues du roman national poutinien.
par Antoine Perraud
Journal — France
Mosquée « pro-djihad » : au Conseil d’État, le ministère de l’intérieur se débat dans ses notes blanches
Vendredi 26 novembre, le Conseil d’État a examiné le référé de la mosquée d’Allonnes (Sarthe), qui conteste sa fermeture pour six mois ordonnée par arrêté préfectoral le 25 octobre. Devant les magistrats, la valeur de feuilles volantes sans en-tête, date ni signature, a semblé s’imposer face aux arguments étayés de la défense. Compte-rendu.
par Lou Syrah

La sélection du Club

Billet de blog
« Ailleurs, partout » : d’autres images des migrations
« Ailleurs, partout », d’Isabelle Ingold & Vivianne Perelmuter, sort le 1er décembre. Le documentaire offre une passionnante réflexion sur les paradoxes de la géographie contemporaine, entre fausse ubiquité du cyberespace et vrais obstacles aux migrations. Rencontre avec les deux réalisatrices. (Entretien avec Nashidil Rouiaï & Manouk Borzakian)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Avec le poids des morts
« Chaque famille, en Côte d'Ivoire, par exemple, est touchée. Tu vois le désastre, dans la mienne ? On assiste à une tragédie impensable ». C. témoigne : après un frère perdu en Libye, un neveu disparu en mer, il est allé reconnaître le corps de sa belle-sœur, dont le bateau a fait naufrage le 17 juin 2021 aux abords de Lanzarote, à Orzola.
par marie cosnay
Billet de blog
« L’Héroïque Lande - La Frontière brûle » : des vies électriques
[Archive] «L'Héroïque Lande. La Frontière brûle», réalisé par Elisabeth Perceval et Nicolas Klotz, renverse les attendus d'un film «sur» La Jungle de Calais, pour sonder les puissances politiques et sensibles du cinéma, avec des images qui s'imaginent depuis une Zone et avec ses fugitifs.
par Robert Bonamy
Billet de blog
« Murs de papiers »
[Archive] Olivier Cousin, dans son dernier film, nous donne à voir ce qu’est la vie des sans-papiers à travers une permanence d’accueil de la Cimade : des chemins de l’exil aux mille dangers, des parcours du combattant face à une administration française kafkaïenne, la fin de la peur et l'espérance en une vie meilleure, apaisée.
par YVES FAUCOUP