Mort parce que Musulman, Juif, Autre… !

Je suis, nous sommes indignés, révoltés contre ce massacre, cette barbarie terroriste, cette déferlante de haine qui semble s’étendre, telle les tentacules d'une pieuvre partout dans le monde. Au moins quarante-neuf personnes ont été tuées et vingt autres blessées, vendredi 15 mars, lors d’une attaque terroriste contre deux mosquées de la ville néo-zélandaise de Christchurch.

Et je pense que nous devons manifester notre solidarité, notre compassion envers les victimes, comme nous l’avons fait envers les victimes d’obédience juive ou chrétienne, comme le père Hamel dans la petite église de Saint-Etienne-du-Rouvray, près de Rouen (Seine-Maritime). Protège-t-on autant les mosquées que les synagogues, voire d'autres lieux de culte?

Nous assistons à une montée de la « peste brune », sous couvert de religion, contre les hérétiques ou adeptes d’autres croyances, ou de racisme comme la suprématie blanche, la violence verbale mais aussi physique s’infiltrent, minent tous les rapports humains. Les propos d'exclusion, de rejet de dénonciation de l'Autre  sont devenus commun, presque banal...

Les discours enflammés et haineux en politique, les violences publiques pour casser du flic ou, sous le sceau de violence dite légitime, une police qui violente les manifestants et un gouvernement qui veut empêcher l'expression d’opposition dans la rue, contribuent à ce climat.

La séquence récente autour du médiatique Finkielkraut, ici Le gilet de “Finky”   * et les commentaires que lui-même est venu faire sur les plateaux  de télévision, sont de nature à nourrir ce clivage qui ne peut que favoriser les extrémismes et les fanatismes.

La marche pour le climat, afin de protester contre l’inaction face au dérèglement climatique, devrait correspondre aussi à une marche pour des rapports de solidarité et d’engagement.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.