Le mercato de la “gôche”!

Depuis Hulot, les démissions surprise et d'apparat vont bon train. Ministres, député européen, sénatrice, premier-adjoint au maire... et parfois le camp d'en face ou d'à côté, y voit une opportune “proie”, tout en se demandant “combien de divisions...”

Qui dans le Monde, qui dans le Journal du Dimanche, pour dire tout le mal qu'on pense de ses anciens camarades et “lorgnant” déjà vers les futurs comparses, en estimant avoir le droit d'être recruté dans sa catégorie (comme dans le privé on négocie l'ancienneté de la convention collective...).

Et les uns et les autres se congratulent ainsi: ceux qui s'en vont ce sont des opportunistes et des populistes pour ceux qui restent, ceux qui partent se justifient disant que ceux qui restent ne sont plus ce qu'ils affichent, ceux qui reçoivent se frottent les mains parce que cela prouve qu'ils ont raison et ceux de l'autre côté ne sont plus dignes du nom qu'ils portent, en attendant la Macronie peut prendre son temps car rien ne presse.

Et même les syndicats s'y mettent. Plus à “gôche” et revendicative, la FO nouvelle est arrivée! et voilà que ces nouveaux mandants utilisaient depuis des mois pour prendre la tête de la confédération un fichier ordurier, barbouzier, indigne de la “classe ouvrière”... mais à l'image des nouveaux apparatchiks!

Et pendant ce temps-là, les personnes, qu'ils appellent «les gens» (des femmes, des hommes, des citoyens, des citoyennes) se désespèrent de leurs conditions de vie, de travail, de l'avenir qu'on leur préparent, et n'ont rien à cirer de ces arrangements médiatiques, de ces manifestations d’ego, de ces calculs politiciens et de carrière.

Eurêka! Quelle trouvaille pour les prochaines élections européennes. L'idée leur est venue de faire un référendum anti-Macron... Alors qu'on a besoin d'un engagement et d'une mobilisation des citoyennes et des citoyens pour une politique ouverte pour une autre Europe (dès l’environnement, aux questions sociales, fiscales, accueil des réfugiés...) ils nous torpillent avec un appel référendaire (pour dire du mal de Manu quand plus personne ne dit du bien...) qui, là aussi ne convaincra que les adeptes du mercato!

Petite once d'espoir dans ce milieu, le député François Ruffin dénonce l’«infamie» de la majorité* “sujet mineur” sur les handicapés et ceux qui s'en occupent. Mais cela n'intéresse pas beaucoup les ténors du discours, “incompréhensible des gauches”,  qu'on nous sert pour dire que les autres ne sont pas les vrais de la “gôche”!

Résultat de recherche d'images pour "tu vois ma gauche dessins"

dessin de Besse in ZELIUM déc 2016 * http://www.zelium.info/

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.