Le “trop subtil” est “trop intelligent”, vous ne pouvez pas comprendre!

Faut-il le relever, faut-il s'en offusquer, à quoi bon de s'indigner encore là dessus? En effet les déclarations du “trop intelligent” président des députés En Marche, Gilles Le Gendre, ne méritent pas “trop” qu'on s'y attarde... sauf qu'elles sont, vue sa place et son rôle, l'expression de cette République dont la superbe et l'arrogance s'affichent au grand jour et causent dans le poste...

Lundi dernier sur Public Sénat, le chef des macronistes de l'Assemblée déplorait avoir «insuffisamment expliqué ce que nous faisons. Nous nous donnons beaucoup de mal, il faut le faire mieux. Et une deuxième erreur a été faite, dont nous portons tous la responsabilité : le fait d’avoir probablement été trop intelligent, trop subtil, trop technique dans les mesures de pouvoir d’achat».

Gilets de toutes les couleurs, des ronds-points, des hôpitaux, des lycées, de la marée-chaussée, du climat..., 'oyez oyez braves gens, sieur Gilles va vous dire, vous n'avez rien compris. L’intelligence technique avait créé de la complexité. Nous l’avons corrigée... les mesures sur le pouvoir d'achat sont désormais simples et lisibles. Désolés, sincèrement, si j'en ai choqué certains'.

Le Président nous avait déjà fait la démonstration de son ignorance de l'empathie et de son incapacité à saisir les difficultés, l'ampleur du désarroi, la colère de milliers de personnes dont beaucoup lui avait fait confiance en votant pour lui. Lui aussi avait, dans son discours, par une pirouette, reconnu qu'il lui «est arrivé de blesser certains d’entre vous par mes propos».

Le successeur de Ferrand (oui, celui qui a pris la tête de l'Assemblée Nationale, toujours soupçonné par la Justice d'avoir bénéficié d'une bonne affaire immobilière avec sa petite entreprise familiale) ce brave M Le Gendre a néanmoins cette qualité de dire, en quelque sorte, à haute voix la conviction dont il est le porte-parole que les gens de rien, les derniers de cordée, ceux qui refusent de traverser la rue ne sauront, ne pourront jamais comprendre combien ce gouvernement «se décarcasse» tel le Ducros de la réclame!

Les commentateurs politiques commentent, presque à regret, disant qu'il s'agit d'une maladresse (Le Gendre a été très maladroit) alors qu'il s'agit d'un propos d'une sincérité certaine... D'ailleurs ses explications de texte paraissent un peu abscons, et sa modestie après couplaborieuse!

Nous ne pourrons pas comprendre pourquoi on ferme des bureaux de poste, on réduit l'ouverture de guichets des services publics en obligeant à remplir des cases sur les formulaires administratifs par internet, on renvoi des enseignants en diminuant la présence d'adultes dans les établissements scolaires, en remplaçant les trains régionaux par des Macronbus... Nous ne pouvons pas comprendre, ces actes de calcul arithmétique, parce que nous ne pouvons pas accepter le "démantèlement" de tout rapport humain n'ayant comme lieu d'échange que les ronds-points...

Résultat de recherche d'images pour "macron l'intelligent images"

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.