ARTHUR PORTO
Abonné·e de Mediapart

669 Billets

1 Éditions

Billet de blog 31 juil. 2019

Le 555 d'à propos... sur Mediapart !

C'est un ami qui m'a écrit, “tiens tu arrives au 555”. Sans connaissances ou superstition sur la numérologie, je n'ai pas saisi sur le moment et après “ah oui”, voilà mon 555 billet sur Mediapart! “Quelques billets, quelques notes, pour partager mes interrogations, mes convictions et mes coups de sympathie, d'empathie ou d'indignation”!

ARTHUR PORTO
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le projet à l'origine de Mediapart correspondait en quelque sorte à ce que j'attendais d'une presse indépendante mais engagée dans le tissu social et politique, ouverte à la discussion, au débat contradictoire, bref bousculant le lecteur et ses certitudes, avec le parti pris de ne pas tourner en rond. Le “participatif” présenté comme une innovation et originalité me convenait.

Intéressé depuis toujours par les questions de l'information et de la presse, je me suis abonné à Mediapart dès mars 2008, et saisi la possibilité d'y créer un blog. Et c'est très facilement que le titre m'est venu “à propos...” et le sous-titre me paraissait aller de soi, sur mes “intentions” bien modestes!

J'avais publié dans d'autres journaux en France quelques courriers, quelques billets, quelques articles dont un commentaire sur un film de Manoel de Oliveira. Comme c'est aussi mon nom, je ne voulais pas laisser penser qu'il y avait une parenté et, comme lui je suis de Porto, mon nom était donc trouvé. Je fais partie de ceux qui aiment leur prénom et je suis d'une génération où l'aîné des petits-fils prenait le prénom du grand-père. Voilà, mon pseudo c'est bien moi.

Ensuite c'est le “chemin” et, comme il me plaît à évoquer le poème d'Antonio Machado, “no ay camino, el camino se hace caminando” (il n'y a pas de chemin, le chemin se fait en marchand) et je chemine, comme je peux comme je sais, étant un chemineaux depuis fort longtemps!

Je n'attends pas de Mediapart ce qu'on est en droit d'exiger du bulletin de son parti, de son club ou de la feuille de sa chapelle, mosquée ou synagogue. Ce que je reçois de Mediapart m'aide à prendre, à trier, à choisir... à m'agacer parfois! Et cette expérience m'a beaucoup enrichi en amitiés, en connaissances (personnes et contenus) et en réflexions. Donc je poursuis...

Vu l'état du Monde avec les populismes qu'ils se nomment Trump, Netanyahou, Savini, Bolsanaro, Orban... aux relents fascistes, ou de la France avec un jeune président qui honore et sert les “donateurs” qui l'ont porté au pouvoir, et dont on peut questionner la maturité politique et personnel, écrire sur le chiffre d'un billet, n'a que peu d'intérêt et ne passionne personne. Sauf comme un clin d’œil à quelques uns de mes amis et à moi-même. Ce n'est jamais inutile de se parler et de se questionner: à quoi bon ce que je raconte...?

Quelques billets, quelques notes, pour partager mes interrogations, mes convictions et mes coups de sympathie, d'empathie ou d'indignation ! [et le regard interrogateur de Mafalda sur le "Monde", selon Quino!]

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Nouvelle-Calédonie: débats autour du colonialisme français

À la Une de Mediapart

Journal — France
Un dirigeant du groupe LVMH écope de neuf mises en examen
Atteinte à la vie privée, trafic d’influence, violation du secret professionnel... : l’actuel directeur de la protection des actifs et des personnes de la multinationale, Laurent Marcadier, est mis en cause par la justice dans l’affaire Squarcini. Il dément « catégoriquement » tous les faits.
par Fabrice Arfi
Journal — France
Le Squale, opérations secrètes
Basées sur des interceptions judiciaires ayant visé l’ancien chef des services secrets intérieurs, Bernard Squarcini, notre série de révélations met au jour l’existence d’un État dans l’État, où se mêlent intérêts privés et basse police.
par La rédaction de Mediapart
Journal — France
L’encombrant « Monsieur sécurité » de Yannick Jadot écarté
Insultes, menaces, intimidations : depuis plusieurs années, militants et élus alertent les responsables d’EELV sur le comportement de Philippe Bouriachi. Ce conseiller régional, qui faisait office de garde du corps de Yannick Jadot, a été écarté de l’équipe de campagne parallèlement à notre enquête. Il dénonce une cabale.
par Mathieu Dejean et Sarah Brethes
Journal — France
Affaire Hulot : Jadot met « en retrait » un pilier de sa campagne
Proche de Nicolas Hulot, Matthieu Orphelin a été mis « en retrait » de la campagne de Yannick Jadot, en raison d’interrogations sur la connaissance qu’il aurait pu avoir des agissements de l’ancien ministre, accusé de violences sexuelles et sexistes. Une « décision courageuse » de la part du candidat écologiste à la présidentielle, salue Sandrine Rousseau.
par Mathieu Dejean

La sélection du Club

Billet de blog
Faire militance ou faire communauté ?
Plus j'évolue dans le milieu du militantisme virtuel et de terrain, plus il en ressort une chose : l’impression d’impuissance, l’épuisement face à un éternel retour. Il survient une crise, on la dénonce à coups de critiques et d’indignation sur les réseaux, parfois on se mobilise, on tente tant bien que mal d’aider de manière concrète.
par Douce DIBONDO
Billet de blog
Escale - Le cinéma direct, un cinéma militant qui veut abolir les frontières
Briser le quatrième mur, celui entre cinéaste et spectateur·rices, est un acte libérateur, car il permet de se réapproprier un espace, une expérience et permet d'initier l'action. C'est tout le propos de notre escale « Éloge du partage » qui nous invite en 7 films à apprendre à regarder différemment.
par Tënk
Billet de blog
Penser la gauche : l'ubérisation des militant·e·s
Les mouvements politiques portent l’ambition de réenchanter la politique. Pour les premier·e·s concerné·e·s, les militant·e·s, l’affaire est moins évidente. S’ils/elles fournissent une main d’oeuvre indispensable au travail de terrain, la désorganisation organisée par les cadres politiques tendent à une véritable ubérisation de leurs pratiques.
par Nicolas Séné
Billet de blog
Militer pour survivre
Quand Metoo à commencé j’étais déjà féministe, parce qu’on m’a expliqué en grandissant que les gens étaient tous égaux, et que le sexisme c’était pas gentil. Ce qu’on ne m’avait pas expliqué c’est à quel point le sexisme est partout, en nous, autour de nous. Comment il forge la moindre de nos pensées. Comment toute la société est régie par des rapports de forces, des privilèges, des oppressions, des classes sociales.
par blaise.c