Reconversion après une carrière militaire : mode d’emploi

S’engager dans l’armée en France possède de nombreux avantages, mais également des inconvénients lorsque l’on souhaite arrêter. Voici un petit guide juridique et pratique sur la carrière militaire et les accompagnements pour se reconvertir.

Un ami qui était dans l’armée a rencontré de nombreuses barrières à cette reconversion professionnelle dans la vie civile. Nous avons cherché ensemble tous les éléments à connaître sur le statut juridique de militaire et les possibilités d’aides à la reconversions suite à ce choix de carrière.

Votre carrière dans l'armée Votre carrière dans l'armée

Être militaire, le sens du devoir

Devenir militaire de carrière n’est pas un métier qui convient à tout le monde. Cela implique d’avoir des qualités et des attentes très spécifiques, notamment le sens du devoir et du service pour son pays, mais aussi une grande rigueur dans son travail. Ces qualités sont d’ailleurs énoncées dans le statut de militaire (article L.4111-1 du code de la défense) : “esprit de sacrifice pouvant aller jusqu'au sacrifice suprême”, “discipline”, “disponibilité”, “loyalisme” et “neutralité”.

Si vous possédez ces qualités, vous pourrez certainement vous engager, car les services correspondant au statut de militaires recrutent énormément, qu’il s’agisse de l’Armée de terre, l’armée de l’Air, la Marine, la gendarmerie, les services de soutien à l’armée ou encore les services interarmée.

Le statut de professionnel militaire

Lorsque vous rentrez dans l’armée, vous pouvez avoir le statut de militaire de carrière, être contractuel, réserviste ou fonctionnaire détaché. Dans ces 4 cas, vous dépendez du statut général des militaires français. Ce régime très particulier instauré en 1972, puis modifié en 2005 donne un cadre législatif égalitaire pour tous les professionnels de l’armée. Ce mouvement de “professionnalisation de l’armée" accompagne également la fin du service militaire obligatoire en France à partir de 1996.

Ainsi, lorsque vous devenez militaire de carrière, vous dépendez d’un régime spécifique plutôt avantageux : rémunération mensuelle, service médical de l’armée, pension de retraite…

Quitter sa carrière militaire à n’importe quel moment.

Rentrer dans l’armée ne vous empêche pas de pouvoir quitter votre carrière militaire. Que vous soyez militaire contractuels ou de carrière, vous avez un “droit de reconversion” reconnu dans le statut général des militaires français. Plusieurs raisons peuvent vous amener à quitter l’armée : 

  • La cessation d’un contrat,
  • La démission,
  • Le renvoi suite à une condamnation pénale,
  • Le renvoi suite à des mesures disciplinaires,
  • Des problèmes médicaux,
  • Des plans de réduction d’effectifs,
  • Le départ en retraite,
  • Le décès du militaire.

Dans ces différents cas, il vous sera possible de vous faire accompagner par un avocat spécialiste de la défense des droits du militaire, afin de faire valoir vos droits. Votre conjoint.e et vos enfants sont également concernés par votre statut et ont le droit à certaines protections au même titre que le militaire.

Un accompagnement sur mesure pour votre reconversion

Selon les études publiées par l'armée française, les carrières professionnelles dans l’armée restent courtes. Il est donc très fréquent que les militaires décident de se reconvertir pour trouver un métier dans la vie civile. Près de 30 000 militaires décident chaque année de mettre fin à leur profession dans l’armée. 

La possibilité de reconversion après l’armée est très encourageant, puisque selon une étude de l’armée (2014), 70% des militaires en reconversion ont retrouvé un travail dans l’année qui suivait leur départ de l’armée. Il faut noter que l’expérience militaire dans les différents corps de l’armée est très valorisante. De plus, certaines voies favorisent l'accès aux métiers de la fonction publique pour les militaires. Vous avez donc toutes vos chances pour retrouver du travail après l’armée, même si vous changez complètement de métier.

Suite à une carrière de courte ou longue durée en tant que militaire, de nombreux services vous offrent un accompagnement sur-mesure pour votre réinsertion professionnelle. Voici quelques services et mesures qui vous permettront de remettre un pied dans le monde professionnel civil :

Défense mobilité : l’agence de reconversion de l’armée vous propose un accompagnement sur-mesure et des formations adaptées à votre projet de reconversion. Attention, il faudra avoir travaillé pour l’armée pendant plus de 4 ans pour bénéficier de ce cursus. Dans le cadre de votre reconversion, un congé de formation de 1 an maximum peut également vous être accordé. Enfin, des offres de poste destinés aux anciens militaires sont disponibles sur leur site, et couvrent tout le territoire français. 

Pôle Emploi : en partenariat avec Défense Mobilité, vous accompagnera jusqu’à 3 ans dans le cadre de votre reconversion dans le civil : CV, validation d’expérience (VAE), préparation aux concours de l’administration, suivi dans le cadre d’une création d’entreprise… Dans ce cadre, vous pourrez bénéficier d’allocations chômage (ARE) lorsque vous avez été privé d’emploi de manière “involontaire”. Cette aide est également disponible pour les conjoints des militaires.

Les centres d’orientation et de reconversion (COR) : il s’agit en quelque sorte des centres de relai de reconversion dispersés sur l’ensemble du territoire français, c’est à dire la France métropolitaine et les Dom-Tom.

L'ADEFDROMIL : l’association de défense des droits moraux des militaires peut également vous apporter un conseil juridique dans le cadre de votre reconversion.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.