Un psychiatre s'explique auprès de l'ordre des médecins car il critique G. Thunberg

Fin 2019, l'ordre des médecins belge a classé sans suite une plainte contre le psychiatre Marc Reisinger. Ce dernier était mis en cause par Bernard De Vos, délégué général aux droits de l'enfance de la Fédération Wallonie-Bruxelles pour ces propos et activités de « climato-sceptique ». Retour sur un conflit révélateur des émotions qu’engendrent les débats sur l'écologie

Un psychiatre doit s'expliquer auprès de l'ordre des médecins car il critique Greta Thunberg et ridiculise des mineures écolos sur Youtube

C'est une guéguerre comme Internet en connaît beaucoup à l'heure des réseaux sociaux. Bernard De Vos, délégué général aux droits de l'enfance, s'offusque à l'été 2019 des positions climato-sceptiques du psychiatre bruxellois, Marc Reisinger et de ses critiques à propos de Greta Thunberg. Le psychiatre a écrit, entre autres, sur Facebook « Je pense que la dépression et la névrose sont plus importantes chez Greta Thunberg que la psychose (Asperger) ». Bernard De Vos a estimé lui, sur le réseau social, ses propos « indignes d'un médecin ».

 

Goutte qui fera déborder le vase pour Monsieur De Vos : l'interview, publiée sur Youtube, par Marc Reisinger d'adolescentes militant « pour le climat »[1]. Dans cette vidéo, le psychiatre met les adolescentes en difficulté sur des connaissances scientifiques de base sur la climatologie.

 

Les deux hommes mènent une guéguerre sur Facebook Les deux hommes mènent une guéguerre sur Facebook

Dans la foulée, Bernard De Vos écrit à l'ordre des médecins : « Je vous signale un comportement qui ne me parait ni éthique, ni déontologique. (…) Marc Reisinger inonde sa page Facebook de propos dénigrants sur Greta Thunberg en jouant de sa qualité de médecin psychiatre pour commenter abondamment son état de santé mentale, sa capacité reproductive, la perversité prétendue de son entourage, etc. Ceci me paraît indigne d'un médecin ». Le délégué général précise, dans sa lettre à l’Ordre, l'objet de sa plainte : l'interview filmée des militantes mineures. Bernard De Vos désire savoir si ces jeunes filles ont accepté d'être filmées et dans le cas contraire, que la vidéo soit supprimée.

 

Âgé de 62 ans, Bernard DE VOS est Délégué général aux droits de l'enfant en Belgique Âgé de 62 ans, Bernard DE VOS est Délégué général aux droits de l'enfant en Belgique

 

Le psychiatre réplique auprès de l'ordre des médecins dans une lettre : « Les commentaires sur Greta Thunberg publiés sur ma page Facebook relèvent de la liberté d’expression ».  Il précise ensuite : « Le scepticisme est une qualité scientifique de base consistant à ne rien croire, mais à tout vérifier, principe même du libre-examen ». Il ajoute, enfin : « J’ai obtenu le consentement explicite des 4 jeunes filles interrogées, en présence d’un juriste qui en témoignera si nécessaire. ».

 

Marc Reisinger vit à Bruxelles, il est psychiatre, psychothérapeute et anthropologue Marc Reisinger vit à Bruxelles, il est psychiatre, psychothérapeute et anthropologue

 

Fin 2019, l'ordre des médecins classe sans suite la plainte de Bernard De Vos contre Marc Reisinger. L'ordre indique : « qu'aucun reproche déontologique » n'était à adresser au psychiatre. Le délégué général nous déclare : « Tant mieux pour le Docteur Reisinger ! Il pourra donc continuer à mêler psychiatrie et cartomancie ! ».

 

Les deux hommes mènent une guéguerre sur Facebook Les deux hommes mènent une guéguerre sur Facebook

Le Dr Reisinger répond que Bernard De Vos n’est pas scientifique et prend trop au sérieux les speech apocalyptiques de Greta Thunberg. Il nous précise : « J’ai rencontré Greta Thunberg. Elle a fui la discussion et je me suis rendu compte qu’elle était uniquement programmée pour de courts speechs émotionnels, entourée d’un cercle de militants et de gardes du corps »[2]

 

Entre les deux hommes : le climat n’est pas apaisé.  

 

Aurore Van Opstal

 

 

[1]          https://www.youtube.com/watch?v=7OC48G6rOag

[2]          https://www.youtube.com/watch?v=_5_ZvHatBVY

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.