Garrido - la meute

en defense de garrido .

2 rajouts  le 14 10 , après que l'affaire commence à se décanter:

 

 

https://matthieulepine.wordpress.com/2017/10/14/mais-pourquoi-les-revelations-du-canard-enchaine-sur-raquel-garrido-font-elles-toujours-pchit/

Depuis plusieurs semaines, le Canard enchaîné multiplie les publications au sujet de la porte-parole de la France insoumise, Raquel Garrido. Cependant, loin d’un travail d’investigation, le journal se prend les pieds dans le tapis à chaque nouvelle « révélation ».  Le Canard rêve d’un Garrido gate, d’une nouvelle affaire Fillon, mais rien n’y fait, ses divulgations font pchit. L’acharnement dont fait preuve le journal vire même de plus au plus au Garrido-bashing. Retour sur un mois de calomnies.

 

❶ Courant septembre, dans un simple billet, le Canard présente Raquel Garrido comme étant « députée ». Simple étourderie ou manque de sérieux ?↓

1.png

❷ La semaine suivante, sur un ton sarcastique, le journal tente de se rattraper mais commet une nouvelle erreur. Il prétend cette fois que la porte-parole de la France insoumise a été battue aux législatives. Et pourtant, elle n’a jamais été candidate ! Là-encore, aucune vérification de la part de l’auteur du billet. Les certitudes du journaliste se heurtent à nouveau à la réalité des faits. ↓

22500861_10212343239490415_773055022_n.jpg

❸ Vexé par ses erreurs à répétition ou tentant de remettre sa crédibilité en jeu, le Canard décide début octobre de se lancer dans une série de « révélations » sur devinez-qui ? Raquel Garrido. Le journal prétend alors que l’avocate devrait pas moins de « 32 215 euros » de « cotisations sociales » à la caisse de retraite des avocats. ↓

22472368_10212343240370437_340208522_n.jpg

→ Cependant, la Caisse nationale des Barreaux français (organisme chargé de la gestion et de la prévoyance des avocats) dément rapidement ces informations sur son site. ↓

Sans titreded.png

→ Mais ceux qui s’en sont donnés à cœur choix pour calomnier ou relayer l’information sont bien évidement aux abonnés absents lorsqu’il s’agit de faire amende honorable. ↓

22414320_10212343240050429_11682654_n.jpg

→ Mais d’où vient alors ce chiffre de « 32 215 euros » avancé par le Canard ? ↓

22547836_10212343239930426_3910031_n.jpg

❹ Mais le journal ne s’arrête pas là et surenchérit la semaine suivante en avançant cette fois que l’avocate n’a pas déclaré ses revenus à l’URSAF ↓

 23.png

→ Raquel Garrido admet un retard dans sa déclaration ↓

22500990_10212343239890425_1961996118_n.jpg

→ Mais elle ajoute que la situation est aujourd’hui régularisée ↓

urssa.png

Malgré les démentis et les preuves à l’appui, le mal est fait.  L’opprobre a été jeté sur Raquel Garrido et par ricochet sur la France insoumise. Les médias se sont empressés de relayer les « révélations » du journal et l’avocate subit depuis un insupportable lynchage sur les réseaux sociaux. Le prochain numéro du Canard enchaîné n’est pas moins attendu que la nouvelle saison de Game of Thrones. Que va-t-on bien pouvoir trouver cette fois pour taper sur Garrido ? Mais que les partisans de la France insoumise se réjouissent, malgré son acharnement, le Canard ne trouve rien d’autre contre les porte-paroles du mouvement que ces pseudo-révélations qui finissent toujours par faire pchit. Il faut y voir un gage d’exemplarité.

==================================================================================================

https://yetiblog.org/garrido-corbiere-calomnies-ignobles/

Vérifications faites, les révélations médiatiques sur les affaires Raquel Garrido/Alexis Corbière s’avèrent être autant de calomnies du genre ignoble.

 J’avoue qu’au début, comme beaucoup, j’ai été quelque peu désarçonné par les révélations sur ce couple emblématique de la France insoumise. Mais trop en si peu de temps, c’était tout de même un peu trop. Je me suis donc attelé à vérifier ce que les médias essayaient de nous faire avaler. Comme auraient d’ailleurs dû le faire ces mêmes médias avant de publier leurs petites saloperies (n’est-ce pas, le Canard enchaîné, pan sur le bec ?)

Trois accusations en fait :

  • selon le Canard enchaîné du 6 octobre, Raquel Garrido n’aurait jamais payé de cotisations  à la CNBF (Caisse nationale des barreaux français) en six années d’activité et lui serait redevable de 32.215 euros ;
  • toujours selon le Canard enchaîné, daté cette fois du 11 octobre, Raquel Garrido devrait 6.213 de cotisations à l’Urssaff ;
  • Le couple Garrido/Corbière « refuserait » de quitter un HLM de la ville de Paris qu’Alexis Corbière avait obtenu avant son élection à l’Assemblée nationale le 18 juin dernier (information Buzzfeed du 10 octobre).

Examinons chacun de ces cas l’un après l’autre.

1. Les 32.215 euros de la CNBF

En fait, Le Point, peu susceptible de complaisance avec la gauche, vient de démonter l’affaire en révélant que cette somme de 32.215 euros, qui ne portait que pour la seule année d’activité 2016 de l’intéressée, et non sur six ans, était en fait une somme forfaitaire maximum réclamé par la CNBF en cas de retard de déclaration ou de non-déclaration. Raquel Garrido explique que ce retard de déclaration de ses seuls revenus 2016, depuis réparé, est dû à la campagne électorale surchargée pour la Présidentielle (NB : les déclarations de revenus à la CNBF se font en avril/mai de chaque année). Ajoutons que la CNBF a publié un communiqué réfutant comme « inexacte » l’information du Canard enchaîné.

2. Les 6.312 euros de l’Urssaff

Raquel Garrido a informé que ce retard de paiement avait été réglé depuis des mois et être aujourd’hui à jour de « tous (ses) paiements Urssaff ». Affirmation facile à vérifier… mais toujours invérifiée par ses accusateurs !

3. Le HLM de Paris

Alexis Corbière s’est vu attribué un logement HLM par la ville de Paris alors qu’il avait pour seul revenu son salaire d’enseignant (2.350 euros mensuels). Dès son élection comme député FI, Alexis Corbière affirme avoir entamé des démarches pour acquérir un logement sur sa circonscription. À l’appui de ses affirmations, il déclare être en possession d’une promesse de vente signée et être en train de bâtir son dossier de prêt avec sa banque.

Délais de recherche et d’acquisition (trois mois) tout à fait raisonnables, démarches tout à fait vérifiables… mais qu’aucun média n’a là encore jugé digne de vérifier avant de se répandre en accusations !

Au final que reste-t-il de ces accusations en rafales ? Jusqu’à preuve du contraire, rien qu’un retard de déclaration de quelques semaines, qu’un retard minime de paiement à l’Urssaff (quel travailleur indépendant n’en a-t-il jamais été responsable ?) et qu’un délai tout à fait normal de déménagement. Des fautes bénignes, bien loin des affaires habituelles de corruptions avérées, d’évasions fiscales planifiées, de casiers judiciaires chargés comme ceux de bien des élus en poste de la République.

Du coup, ne reste qu’une campagne médiatique de calomnies aussi grossières qu’obscènes contre la France insoumise. Et qui ne révèle de ses tristes auteurs que la panique dont ils sont pris face à la montée de cette nouvelle force politique.

 

 

====================================================================================================

le billet initial  mis le 12  10 :

le 06/10/2017, 15:56, à propos de l' Article A La France insoumise, la démocratie interne fait débat

Déclaration d’un ancien avocat sur la page de Raquel Guarido
Patrick Communal

Je vais prendre la défense de Raquel Garrido (ex consœur avec qui j'ai plaidée une affaire de droit social à Montargis) puisque le canard enchainé indique qu'elle a un retard important de paiement de ses cotisations au conseil de l'ordre et que ce retard suscite des commentaires assez féroces sur le web puisqu'on l'assimile à un Thomas Thévenoud, le ministre qui souffrait de phobie administrative en attendant qu'elle devienne Cahuzac et ses comptes en Suisse et à Singapour. Les avocats payent un tas de cotisations, au conseil de l'ordre dont ils dépendent, au conseil national des barreaux, au RSi, à l'URSAAF, aux impots avec la taxe immobilière des entreprises en foncton du nombre de mètres carrés de bureaux et au bout de tout ça ils payent l’impôt sur le revenu comme tout le monde.
Les avocats tiennent une comptabilité de leur cabinet distincte, les dépenses du cabinet sont si possible équilibrées avec les recettes du cabinet. Les cotisations qu'on paye aux ordres professionnels recouvrent l'assurance responsabilité civile, l'assurance vieillesse c'est à dire la retraite, le reste servant à couvrir les dépenses de fonctionnement de l'ordre. Ces cotisations ne sont pas très élevées les deux premières années mais elles progressent d'années en années et une bonne partie est forfaitaire, c'est à dire indépendante des revenus. A titre personnel si j'ai raccroché la robe, c'est en partie à cause de cela, comme je ne faisais pas payer très cher mes clients, que souvent c'était gratuit, j'aurais été obligé de maintenir une activité assez soutenue pour faire face à ces charges fixes. J'ai préféré devenir juriste bénévole pour le droit d'asile. Il y a beaucoup d'avocats qui ont des retards de cotisations à l'ordre, surtout à Paris et parmi ces avocats certains qui défendent des sans papiers, des personnes en difficultés, des avocats militants, ne payant pas leurs cotisations parce que leurs ressources ne le leur permettent pas, ce n'est donc pas la même chose de ne pas payer ses cotisations au barreau que de ne pas payer ses impôts quand on est ministre ou d'avoir un compte en Suisse. Je ne connais pas la situation personnelle de Raquel Garrido mais j'imagine que son activité politique importante a mobilisé son temps et ne lui a pas permis d'exercer sa profession d'avocat avec un niveau de ressources à ce titre permettant d'équilibrer les charges fixes de son cabinet parmi lesquelles ces fameuses cotisations. La précision me semble tout de même utile dans cet espace de tous les dangers que constitue le web si propice au lynchage.

 

=====================================================================================================

Les cotisations retraite des indépendants ne fonctionnent pas comme les cotisations retraite des salariés. Un avocat peut être exonéré si ses revenus d'avocat sont faibles. La seule question est donc de savoir si Raquel a demandé cette exonération dans les formes ou non. Dans tous les cas, en ne cotisant pas, Raquel perd des trimestres, donc elle se fait mal à elle-même, à personne d'autre ! Concernant la cotisation à l'ordre des avocats, qui n'a pas été payée depuis un an selon le Canard, il faut savoir que les avocats ne sont pas obligé de cotiser , plus de 7000 avocats parisiens ne paient pas la cotisation au conseil de l'Ordre des avocats.
Au final tout ce qui est reproché à Raquel est tout à fait légal, à partir du moment où ses revenus d'avocats ont été restreints durant 6 ans. De plus, quand on ne cotise pas à la retraite, on a moins de retraite, donc on est directement la victime...
La Caisse nationale des Barreaux français (CNBF) est l'organisme de sécurité sociale chargé de la gestion de la retraite et de la prévoyance des avocats

======================================================================================================

Va-t-on tomber dans leur piège ?

 Jordan Bochew·jeudi 12 octobre 2017

Quand on est un(e) insoumis-e, nous regardons de près les déboires des politiques liés à leurs forfaitures, leur népotisme, leurs vicissitudes, leurs affaires judiciaires, leur hypocrisie, leur double-discours, leurs détournements de fonds publics, etc.  Quand on est un insoumis, on ne saute pas sur toutes les affirmations trollesques ou hoaxiennes. On prend du recul. On se réfère à des principes d'éthique citoyenne, et c'est pour cela que notre programme se fonde sur une refondation de nos institutions.

Une des insoumises fer-de-lance de cette refondation, Raquel Garrido, a pris apparemment un chemin que beaucoup dans nos rangs ne comprennent pas. De là-même à lui réclamer des comptes. De quel droit ? Mais surtout, d'où viennent ces "affaires", qui les propagent, qui s'en nourrit et à qui servent-elles ?

Nous avons un regard critique sur beaucoup de choses. Notamment, une propension à penser que la "pureté idéologique" qui serait la nôtre ne saurait souscrire au moindre écart de la part de ceux qui nous représentent. Le cas de Raquel est en tout point ce que nous n'aimons pas. Mais, parce qu'il y un "mais", avons-nous compris vraiment ce qu'il se passe et surtout ce qu'il s'est passé ? Un déroulement qui mérite ce fameux recul dont on se targue :

1. Raquel Garrido fût une de nos porte-parole durant toute la campagne électorale. Elle a participé à tous les plateaux télé et radio avec une verve intransigeante, défendant nos valeurs et notre programme face à la meute macroniste.

2. Elle n'avait rien à y gagner personnellement, ni financièrement, ni politiquement. Mais elle était de tous les combats. Elle a mis sa vie de côté parce qu'elle a des principes et des idéaux.

3. Elle n'a pas attendu les insoumis de "fraîche-date" pour s'investir dans les combats pour une sixième république qu'elle a constamment défendue. Cela fait des années qu'elle défend les méthodes que nous, insoumis, appliquons aujourd’hui dans l'éduc-pop et l'agit.-prop.

4. Passées les élections, son "aura" médiatique a fait d'elle une "bonne cliente" comme aime qualifier les éditocrates et journalistes, les gens de convictions. Imaginez une seconde, il y a quelques années encore, quelqu'un défendant notre programme être réclamée par des animateurs télé mainstream pour tenir une chronique. Impossible.

5. Ce fût le cas pour Raquel Garrido. Et, au-delà de l'incompréhension de certains, déplorant le fait de bosser pour une chaîne tenue par Bolloré, et surtout pour ce fat d'Ardisson, le simple fait de faire exister nos idées dans les esprits des téléspectateurs lambdas, généralement ceux qui n'en ont rien à battre, est une de nos solutions pour prendre le pouvoir.

6. De là sont arrivées les premières attaques. La Fi est désormais vue comme la première opposition. Nos députés font un boulot qui fait trembler l'AN et montre le niveau pathétique des députés En Marche. Nous sommes sur tous les points chauds avec une obligation pour les médias de le reconnaître à demi-mot.

7. Donc, nous subissons des attaques débiles, et je dis bien "nous", on recherche le buzz contre nous, et on ne parle plus du fond. C'est une stratégie médiatique que l'on connaît tous. Des médias, pour le rappeler, que l'on a essayé de contourner durant toute la campagne. Et on a réussi.

8. Je suis alors étonné de voir des camarades "crier avec la meute" contre une des nôtres. Après les attaques sur Bolloré, sur la rue et les nazis, sur les cravates, sur Valls et les islmao-gauchistes (sic), sur le Venezuela, sur le PIR, sur les chiffres du 23/09, sur le soit-disant combat "Ruffin vs Mélenchon", sur les "66% de français qui n'aiment pas Mélenchon, sur la conférence "Faut-il dégager les médias", après avoir subi "Poutine, Bachar, Chavez, l'ALBA, le patrimoine de Mélenchon le millionnaire, sur la Fi = FN" durant toute la campagne présidentielle, puis sur le parachutage marseillais, puis sur le "gourou", puis sur "la Fi contre les syndicats". Je suis étonné de vous voir étonnés....

9. Donc Raquel est devenue le bon filon (ou Fillon) de la presse mainstream contre la Fi. Avec des méthodes qui rappellent celles du FN avec ses trolls. Les pseudo-affaires qu'elle subit, et que NOUS subissons, sont le fruit d'une chose étrange. Le Canard Enchaîné a pris pour cibles Garrido et Alexis Corbière. Nos porte-parole.

Pourquoi et comment ? En mentant ouvertement, sans revenir sur leurs mensonges quand ils sont pris en défaut sur le fait que Raquel n'est ni une élue, ni ne s'est présentée aux élections. En en rajoutant par la suite sur une pseudo "phobie administrative" dans un domaine qui relève de la vie privée, alors que "l'affaire" était déjà réglée depuis 12 jours. En parlant du fameux HLM, (qui, je le rappelle pour ceux qui ne suivent pas, était un des arguments de l'extrême-droite contre nous depuis des années), dont le couple a bénéficié depuis des années, en toute légalité à la vue de ses revenus. Ils vont partir de ce logement car leurs revenus ont augmenté. Point final.

Alors, je vous sais éclairés. Loin d'être naïfs. Vous savez pertinemment ce qui se joue pour le pouvoir en place et ses sbires médiatiques. Ne voyez-vous pas un rapport entre ça, et notre décision de créer Le Média ?

 

====================================================================================================

Ben justement leur appartement n'était pas un hlm , c'était dans le parc public mais n'avait pas les avantages d'un hlm . D'ailleurs avec un salaire de prof , et des défraiements d'avocate militante donc pas particulièrement avec des clients riches  , et trois enfants , ils étaient rentrés dans cet appartement de façon parfaitement valable et légitime ...

D'ailleurs en 2016 (pas avant) , quand le gestionnaire  a passé cet immeuble dans le domaine hlm , il n'a pas demandé à la famille corbière guarrido de sortir de cet appartement ... ils étaient donc bien encore dans le critères de conservation du logement , si ce n'est dans les critères d'attributions ....

Rappelons que ce qui est dit par le canard si Garrido n'a pas payé ses charges professionnelles ... mais tout indique que ce n'est pas qu'elle roulait sur l'or et qu'elle fraudait ou qu'elle avait oublié .. ce serait plutôt que c'est parce qu'elle ne pouvait pas payer , et qu'elle elle était un avocat " pauvre" , son activité d'avocate était  déficitaire ... comme beaucoup de jeunes avocat le sont aussi , elle était juste dans le rouge ...

Mais peut être tenez vous à taper largement sur tous les travailleurs indépendants qui tirent la langue pour leurs fins de mois .

Maintenant depuis mai 2017 corbière est bien ou très bien payé , depuis la rentrée garrido sur c8 doit être plutôt bien ou très bien payée .. Et d'ailleurs ,  si le canard a eu vent du retard de paiement de garrido , il semble bien que ce soit de fait parce qu'il y a eu un contact entre garrido et sa caisse pour dire "maintenant qu'il y a des revenus , la dette peut être apurée" .. Donc dès qu'ils peuvent ils règlent leur dettes de quand ils étaient en déficit , et ils sont en train de changer d'appart ...

======================================================================================================

le 06/10/2017, 17:56, à propos de l' Article A La France insoumise, la démocratie interne fait débat

ben , non , n'exagérons pas  , mais oui il y a avocat et avocat , 

juste que c'est inutile de vouloir  débusquer ceux des quelques avocats qui effectivement ne se font pas  de fric avec leur métier  ? c'est comme dans beaucoup de métiers , ya des agriculteurs riches et d'autres qui tirent la langue , y a des boulangers aisés et d'autres qui se tuent au travail pour pas grand chose ... etc etc ... votre ironie sur les avocats pauvres semble peu réfléchie .

Je crois me souvenir qu'il y avait eu un problème avec l'aide juridictionnelle sous je ne sais plus quel gvt ,  et que à cette occasion on a ait pu se rendre compte que de nombreux jeunes avocats qui ne travaillaient guère que comme commis d'office se retrouvaient bien mal payé voire très mal payés de fait , même s'ils pouvaient quand même se payer des cookies ... qu'ensuite dans leur carrière ils puissent ensuite se gaver sur des divorces ne change rien sur des débuts qui peuvent être réellement difficiles ... notamment pour payer des charges fixes prévues sur une moyenne .

une mini recherche  on tombe sur ça  : https://www.franceinter.fr/emissions/le-zoom-de-la-redaction/le-zoom-de-la-redaction-30-novembre-2006

rajout : ce soir sur france inter , coincidence , le telephone sonne est consacré au métier d'avocat (avec me henri leclerc en guest star ) .. et que dit on au détour d'une question : presque un tiers des avocats du barreau de paris gagnent moins que le smic ....

 

Parce que nous ne sommes pas dupes ! Je ne vous demande pas un soutien total à Raquel, ni de ne pas vous poser des questions sur son rôle à la Fi, ou si ce qu'elle fait rentre dans nos principes. Mais vous savez maintenant le pourquoi de ces attaques : le pouvoir est aux abois. Macron donne des ordres, pour couvrir d'un voile de pudeur les atermoiement de ses propres troupes, mais aussi pour contrecarrer notre force. Cette force, c'est notre union et les combats que l’on mène “tous ensemble” ! Ne nous soumettons pas au diktat de l'instant médiatique

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.