« Ce sont les terroristes et non “le système” qui font les attentats »

un nième démenti mélenchon face aux accusations de complotisme. « Ce sont les terroristes et non “le système” qui font les attentats »

https://melenchon.fr/2021/06/14/la-semaine-ou-complement-denquete-prepare-une-enquete-bidon-et-lobs-denonce-une-chochotte

...

La méthode de la « post-vérité » et du « journalisme de division » théorisé outre-Atlantique, a été assez bien illustré par cette opération de pur dénigrement (« bashing ») monté contre moi ce dimanche. Pourtant, quatre journalistes sur ce plateau n’avaient rien vu à reprendre de mes propos, ni pendant l’émission, ni après, ni depuis. Mais une habile initiative d’un des membres les plus vénéneux du « Printemps Républicain » relayé par quelques caciques du PS auront suffi à imposer un objet médiatique repris en boucle pendant deux jours et demi et durant des heures.

Il s’agit d’une opération politique lancée par des militants politiques et relayée d’abord par les organes audiovisuels gouvernementaux. À partir d’une phrase à propos de la répétition des attentats pendant les élections. Elle fut utilisée pour lui faire dire que j’en accusais « le système » et donc ses dirigeants. Mais on pouvait encore plus facilement comprendre que ce n’est pas de cela dont je parlais car c’est ce prouvent toutes mes déclarations du passé. Au demeurant si j’avais la moindre accusation personnelle à porter comment douter, me connaissant, que je garderai cette information pour moi sans nommer les coupables ? Pour moi le tableau tient en une phrase. « Ce sont les terroristes et non “le système” qui font les attentats » comme dit très justement monsieur Fourquet de l’agence IFOP. Mais leur utilisation politicienne est évidente ... [...]

==============================================

https://www.arretsurimages.net/chroniques/le-matinaute/de-melenchon-et-du-complotisme

[...] Prenons sa tirade du 6 juin, dans l'émission Questions politiques, qui sert depuis à lui coller cette étiquette complotiste. "Vous verrez que dans la dernière semaine de la campagne présidentielle nous aurons un grave incident, ou un meurtre. Ça a été Merah en 2012 (...) Avant on avait eu papy Voise, dont plus personne n’a jamais entendu parler après. Tout ça, c’est écrit d’avance. Nous aurons le petit personnage sorti du chapeau, nous aurons l’événement gravissime qui va une fois de plus permettre de montrer du doigt les musulmans et d’inventer une guerre civile. C’est bateau tout ça."

C'est très mal formulé. La tuerie de Mohammed Merah (sept morts dont trois enfants juifs à Montauban et Toulouse en 2012) n'a rien à voir avec l'emballement provoqué par le tabassage non élucidé d'un vieillard dans les dernières heures de la campagne de 2002. Mais l'emballement médiatique "papy Voise" est une réalité. De même, est-ce complotiste de prédire que l'extrême droitisation bolloréenne actuelle de l'audiovisuel est calibrée pour accoucher du même type d'emballements, à quelques jours, quelques semaines, d'un scrutin présidentiel ? Je n'ai aucun mérite à le prédire : elle en produit un par jour.

[...]

=============================

parce qu'on va y avoir droit aussi :

https://www.lemonde.fr/blog-mediateur/article/2021/06/13/paroles-de-lecteurs-on-peut-etre-juif-et-antisioniste_6084005_5334984.html

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.