manifs gaza 2014

pour se souvenir des fake news de valls ... ressorties ces derniers jours par darmanin .

https://www.mediapart.fr/journal/france/310714/en-direct-de-mediapart-special-gaza

https://www.mediapart.fr/journal/france/210714/face-valls-qui-souffle-sur-les-braises-la-mobilisation-pour-gaza-espere-selargir

https://www.mediapart.fr/journal/france/180714/la-manifestation-pour-gaza-interdite-paris-apres-une-semaine-sous-tension

[..] Les organisateurs de la manifestation, reçus jeudi plus de deux heures à la Préfecture de police, sont d’autant plus furieux qu’ils dénoncent avec force « l’intox » et la « manipulation médiatique » dont ils s’estiment victimes depuis les affrontements de dimanche dernier, à la fin de la dernière manifestation parisienne, près de la synagogue Isaac Abravanel, rue de la Roquette. Ils pointent notamment le rôle, jusqu’ici très peu dénoncé dans la classe politique, de la Ligue de défense juive.[...]

[...]Pour beaucoup de militants pro-palestiniens, le sentiment de déséquilibre, de “deux poids, deux mesures”, est renforcé par les vidéos postées sur Youtube (qui sont des scènes instantanées, sans que nous en connaissions l’avant ni l’après) de ces militants de la LDJ scandant : « Sale arabe » et « Sale nègre » devant des CRS. Ils éprouvent aussi une impression de complicité policière face aux images donnant l’impression d’une protection des CRS (« Si vous continuez à charger, on ne pourra plus rien faire pour vous »).[...]

[..] Les organisateurs jurent aussi n’avoir entendu aucun manifestant crier « mort aux Juifs » pendant la manifestation. Le président du Crif, Roger Cukierman, a pourtant affirmé dès dimanche soir que cet appel à la haine raciale avait été prononcé. Mardi, le journaliste de Radio J et de LCP, Frédéric Haziza, s’appuyait aussi sur ce slogan pour dénoncer les « nazislamistes ». Sans toutefois écrire l’avoir entendu de ses oreilles. Mercredi encore, Cukierman a expliqué sur i>Télé que ces phrases ont été prononcées « au micro » lors de la manif. Une affirmation réfutée sur le site même du Crif, dans le texte présentant son interview… Surtout, sur les nombreuses vidéos de la manifestation mises en ligne, on ne parvient pas à trouver une preuve d’un tel slogan à l’intérieur du cortège ou lors des rixes proches de la synagogue. [...]

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.