pouvoir d'achat de la fonction publique en baisse

un article de ces bolchevique de "les echos" ... Compte tenu de l'inflation, qui a connu un regain cette année-là (+1,9 % après +1 %), le pouvoir d'achat de la rémunération nette des fonctionnaires a diminué de 1 % en moyenne, ( comme prof , en tout il me manque 17% , sans compter le rattrapage de toutes ces années )

Par Leïla de Comarmond

Publié le 26 mars 2020 à 17h16

Comme toujours, l'information tombe avec un certain décalage. Mais alors que les services publics sont des acteurs cruciaux face à la crise du coronavirus , elle va certainement alimenter les débats en cours sur la rémunération du travail des agents, en particulier - mais pas seulement - de la fonction publique hospitalière.

En 2018, le salaire moyen en équivalent temps plein des fonctionnaires s'est établi à 2.830 euros brut et 2.300 euros net, en progression respectivement de 2,2 % et de 1,9 %, selon la première estimation publiée ce jeudi par l'Insee. Compte tenu de l'inflation, qui a connu un regain cette année-là (+1,9 % après +1 %), le pouvoir d'achat de la rémunération nette des fonctionnaires a diminué de 1 % en moyenne, effaçant la progression constatée en 2017.

La comparaison avec les chiffres définitifs de l'institut statistique, qui sont publiés en juillet, est délicate. Mais elle montre une rupture après trois ans de légère progression, entre 2015 et 2017, qui avaient succédé à quatre ans de baisse du pouvoir d'achat des fonctionnaires. La diminution de 2018 est de surcroît la plus forte baisse constatée depuis 2011.

Retournement

Plusieurs événements expliquent ce retournement. Les trois premiers ont minoré la progression du salaire brut qui a augmenté en euros constants de 0,2 %, contre 1,2 % en 2017. Ont principalement pesé l'absence d'augmentation générale, après deux hausses de la valeur du point décidées à la fin du quinquennat Hollande, et le report d'un an (à 2019) de l'application du protocole de revalorisation des carrières et rémunérations lancé, lui aussi, sous François Hollande. Le rétablissement du jour de carence, qui vient d'être supprimé temporairement du fait de l'épidémie de Covid-19, a également pesé sur les salaires « dans une moindre mesure », précise l'étude.

Le coup de frein sur le pouvoir d'achat du salaire net moyen s'explique en outre « principalement par la hausse de 1,7 point du taux de CSG » malgré les mesures de compensation, ainsi que par la poursuite de la hausse des cotisations retraite des fonctionnaires, programmée jusqu'en 2020. A noter que les fonctionnaires de l'Etat sont ceux dont le pouvoir d'achat du salaire net moyen a le plus baissé, de -1,2 %, les hospitaliers accusant une réduction de 1 % et les agents des collectivités locales de 0,9 %.

[...]

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.