HAS stratégie de vaccination

Il est urgent de ne pas se presser

La Haute Autorité de Santé a donc émis une note de recommandation sur la prioritisation des personnes à vacciner.

Dans ce texte deux éléments sont primordiaux et auraient du être mis en exergue.

Le premier est qu'elle note que l'on ignore si les vaccins empêcheront un vacciné d'être contagieux si il est contaminé. Ceci est d'une importance fondamentale à mon sens.

Le deuxième est qu'elle mentionne également que sa stratégie se base sur les premières données disponibles ou attendues. Il n'est donné aucune référence de ses données disponibles ce qui est pour le moins peu professionnel. L'exigence scientifique impose de donner ses références. D'autre part parler de données attendues est quelque peu ubuesque. Comment peut on se baser sur des données attendues qui par définition ne sont pas connues.

Une des priorité est donc de diminuer les hospitalisations et pour cela il est recommandé de vacciner les résidents d'EHPAD. Cet argument est risible ou grotesque sachant que dans la première phase aucun résident d'EHPAD n'a été autorisé à rejoindre un établissement hospitalier et dans la deuxième phase très peu y ont été autorisé. La preuve est que le taux de décès en EHPAD par rapport aux décès hospitaliers est resté stable. On notera que dans les statistiques il n'est nul part fait mention des personnes décédées du COVID chez elle.

Comment peut on recommander de vacciner les personnes âgées résidant en EHPAD alors que l'on ignore totalement les résultats de la phase 3 des essais des différents vaccins? On notera que dans les protocoles d'essais publiés, très peu de patients agés font partie de la population testée et on ignore tout des co morbidité de ces patients. Cela est donc irresponsable et peut influer l'analyse qui sera faite des résultats des essais lorsqu'ils seront publiés.

La HAS si elle avait un vrai souci de transparence ferait mieux de publier les documents émis par les fabricants ainsi que la méthodologie qui sera utilisée pour l'évaluation des vaccins.

La confiance ne se décrète pas par une ordonnance mais se gagne par une information transparente et complète.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.