Ouverture des stations de ski et Fermeture des EHPAD

Lors de la conférence de presse du premier ministre du 26 novembre 2020 Les grands oubliés ont été les résidents des EHPAD. Cela en dit beaucoup sur notre société.

Jean Castex a donc, pendant 1h15, déroulé son programme d'allègement du confinement puis répondu à quelques questions des journalistes.

Ce qui m'a frappé, c'est l'absence totale de référence aux personnes habitant les EHPAD dans le discours du premier ministre ainsi que dans les questions des journalistes. Que doit on en conclure?

Il n'y a donc pas d'allègement du confinement pour ces personnes.

On va donc continuer à voir ces reportages intolérables de visite dans un parloir digne d'une prison. On va continuer à admettre que la famille ne puisse pas par exemple faire un tour de jardin avec un résident. Doit on d'ailleurs encore parler de résident. Le terme de prisonnier serait plus conforme à ce qu'on leur impose.

Va-t-on continuer à tolérer que la famille ne puisse pas être présente aux derniers moments?

Va-t-on continuer à tolérer que la famille ne puisse être présente à la mise en bière et à la levée du corps?

A-t-on un exemple de contamination d'un mort à un vivant?

Doit on comprendre que l'allègement viendra peut être d'un vaccin que l'on va tester sur eux à leur corps défendant?

Il est vrai que les Euros continuent à tomber dans les poches des propriétaires de ces EHPAD donc tout va bien puisque l'économie de ce secteur continue à tourner.

Pas de référé au conseil d’État pour demander la suspension de ce traitement inhumain et contraire aux droits de l'homme. Où est la Ligue des Droits de l'Homme, la défenseur des droits etc. Aux abonnés absents.

Les vieux n'intéressent plus grand monde dans ce monde de jeunisme sauf pour leur sous.

Tout cela est révoltant.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.