COVID19: Les exclus de l'Hopital

EHPAD variable d'ajustement des Hôpitaux

Est on encore dans un état de droit quand il est acté que les résidents en EHPAD ne seront pas admis en Hôpital de par leur situation de résident EHPAD sans prendre en considération leur état de santé.

On nous dit que maintenant il commence à avoir suffisamment de place en réanimation pour la population non EHPAD dans les régions dites en tension. Dire cela est intolérable car on exclut au niveau national environ 700 000 personnes du système de soin. Cela s'appelle en bon Français de la discrimination et permet à certain de sous estimer grandement le déficit de lits d'hôpitaux.

Va t on pour le futur dimensionnement de l'Hôpital continuer à exclure cette population qui s'accroît d'anée en année.

Dans beaucoup de régions les hôpitaux sont à moitié vide (Aquitaine, Centre, Val de Loire, Hautes Alpes). Pourquoi refuse t on d’accueillir les résidents d’Ehpad sous le prétexte que la vague va arriver (leitmotiv rabâché depuis 15 jours) alors que cette vague n'arrive pas et n'arrivera sans doute pas si des mesures de confinement différenciées par région sont mises en place.

Cette politique mise en place n'est là que pour masquer l'impéritie de 30 ans de réduction des moyens hospitaliers. Cela ne grandit pas le monde politique ni certains médecins qui participent à cette politique.

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.