Voter pour ma Démocratie

C'est depuis la campagne présidentielle de Sarkozy avant la crise de 2008 que je me suis mis à réfléchir en profondeur sur notre régime démocratique pour en découvrir toutes les dérives "Républicaines".

Il devenait pour moi évident qu'il fallait repenser autrement et repartir d'une feuille blanche pour qu'enfin une véritable Démocratie soit crée par et pour le peuple et dans la recherche constante d'équilibre aussi bien social, économique qu'écologique.. Cette Démocratie doit non seulement s'inscrire sur la durée, mais aussi devenir une référence à laquelle tout peuple souhaite vivement adhérer ou reprendre à son compte.

Tout d'abord je pense qu'il faut avoir une réflexion sur les conséquences profondes de chacun des choix que je propose ici et penser qu'il y a surement des manques, mais que ce sont les intentions qui comptent ainsi que la preuve d'honnêteté et de bon sens, et que l'ego ne peut y avoir sa place. Donc exit les personnages carriéristes comme certaines personnalités politiques.

Je ne sais pas s'il faut créer la VIème République ou non, ce n'est pas le sujet et ce ne sont que des mots et pour moi seul les actes comptent. Ce que je suis certain c'est que l'on ne peut continuer comme ça et que l'on est au bout du système, surtout avec cette mondialisation qui n'a aucun sens. N'oublions pas ce que disait Henry Ford, qui était loin d'être un gauchiste, je le cite :"La négation de l’idée industrielle est la spéculation". Je n'est pourtant pas pris le même chemin pour en arriver au même constat. Cela signifie certainement qu'il avait raison, puisque tout le monde peut le constater, sauf les sourds et aveugles.

Pour partir sur une feuille blanche, je pense qu'il faut imposer non pas au gouvernement, mais aux représentants du peuple, des garanties pour la société s'appuyant sur de vraies valeurs comme le respect et la reconnaissance mutuelle, l'honnêteté des personnes et des institutions (ex: la justice doit reconnaître ses erreurs pour pouvoir rester honnête et évoluer), l'empathie envers les plus faibles (il ne peut y avoir d'équilibre si les plus forts sont de plus en plus forts au détriments des autres qui continuent à s'affaiblir).

La clé de l'honnêteté

L'honnêteté doit être le maître mot de nos sociétés. Je vais partir sur un exemple pour essayer de le démontrer. J'ai passé la plus grande partie de ma vie à Tours, ville universitaire au combien importante de part ses écoles de commerce et de médecine. Il m'a fallu pourtant des années pour trouver 2 médecins capables, envers qui l'on pouvait faire confiance parce qu'ils étaient honnêtes. Lorsque notre fils s'est mis à pleurer un matin en ayant les articulations rouges de douleur, il nous fallait bien tomber sur un médecin qui nous dise qu'il ne comprenait pas, n'ayant jamais vu un cas pareil et qu'il devait comprendre. Ce genre d'honnêteté lui a permis de nous mettre sur la voie, mais aussi d'apprendre et donc de grandir.

Il en va de même pour chacun de nous. Et quand il est question de nos institutions essentielles comme celle de la justice, il est évident que l'honnêteté doit en devenir le pilier. Cette justice n'est que la justice des hommes et qu'elle ne doit pas se prendre pour Dieu, comme certains médecins d'ailleurs. Il faut là aussi ranger son ego et faire preuve d’humilité pour laisser place à cette indispensable honnêteté. La justice doit donc savoir reconnaître ses erreurs ou ses tors au plus vite en sanctionnant au mieux les responsables qui se trompent ou agissent mal. Cela nous est indispensable pour la simple et bonne raison que cette institution est la colonne vertébrale de toute République DÉMOCRATIQUE et que tout à chacun(e) doit pouvoir lui faire confiance sans aucun doute possible. J'ai 58 ans et aussi loin que je m'en souvienne, j'ai toujours été horripilé par les injustices de toutes sorte envers quiconque, les humains et encore plus les animaux tout simplement parce qu'ils n'ont rien demandé et qu'ils ne font pas les lois. Avoir un système judiciaire compétant, respecté et en bonne santé permet à coup sûr de consolider sa Démocratie.

Un autre modèle

J'ai toujours dis "vive la crise" parce qu'elles nous démontrent toutes nos failles et qu'il nous suffit de les combler pour devenir meilleur ou plus forts. Les crises successives nous ont démontrées les faiblesses et limites de nos Républiques dans le monde, dans tous les domaines même sanitaire comme ce Covid 19 qui n'est pour moi qu'une alerte de plus mais sous une forme inédite, comme pour nous dire d'arrêter d'aller dans le mur ou de continuer cette fuite en avant du consumérisme et qu'il va falloir apprendre à considérer tout le monde et pas seulement les personnes mais aussi toute la nature, parce que nous n'avons pas le choix de vivre ailleurs que sur cette planète. Nous devons en prendre soin et penser aux conséquences de nos actes ou ne plus la mériter.

Citations à méditer : 

Un peuple prêt à modifier un peu de liberté pour un peu de sécurité, ne mérite ni l'un ni l'autre et fini par perdre les deux. (Benjamin Franklin)

C'est une triste chose de songer que la nature parle et que le genre humain ne l'écoute pas. (Victor Hugo)

Ils ont fait de leur lois un dédale immense où la mémoire et la raison se perdent également. (Jean-Jacques Rousseau)

Certes, la possibilité d'un effondrement ferme des avenirs qui nous sont chers, et c'est violent, mais il en ouvre une infinité d'autres, dont certaines sont heureuses. Tout l'enjeu est donc d'apprivoiser ces nouveaux avenirs et de les rendre vivables. (Pablo Servigne)

Les armements, la dette universelle et l'obsolescence programmée sont les trois piliers de la prospérité occidentale. Si la guerre, le gaspillage, et les usuriers sont abolis, vous vous effondreriez. (Aldous Huxley)

Merci de m'avoir lu. N'hésitez pas à partager si cela vous plait.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.