Le déni de démocratie, en France mais pas que

La stratégie des élites de la finances pousse toujours plus loin le déni de démocratie dont nous avons tous besoin, nous et notre environnement naturel.

Pour démontrer mes propos, je met une liste de faits qui sont des coups de canif à la démocratie Française et certainement ailleurs.

(liste non exhaustive + si commentaires)

  • Vente des trésors de la nation au privé (que je considère comme du vol et donc de la trahison).
  • Droits du travail qui se liquéfient avec le dernier en datte sur les retraites.
  • Justice, non seulement à 2 vitesse, mais ficelée par des nominations politiques et un encadrement également détenu par des hommes du pouvoir et aucune responsabilité (confisquée).
  • Conflits d’intérêt qui ne sont plus à démontrer, qu'ils concernent le monde politique que médiatique ou des affaires.
  • Référendum sur l'Europe non respecté et finalement voté par le parlement (preuve qu'il n'est pas représentatif).
  • Le 49.3 (sans commentaire utile).
  • L'agriculture intensive,et ce n'est pas contre les pauvres agriculteurs qu'il suffit simplement d'accompagner, non seulement dans leur métier, mais aussi pour des changements de société qui nous sont tous indispensables.
  • La culture que l'on veux écraser en commençant par les spectacles de théâtres qui s'autofinancent et devrons être financés par l'Etat, à leur bon vouloir (en projet).
  • L'affaire Valls/Dieudonné pour l'annulation de son dernier spectacle. (souvenez vous le parquet demandait du temps et Valls ministre de l'intérieur à tapé du point sur la table, et le lendemain c'était réglé). Pourtant je ne défend pas Dieudonné, je ne suis pas assez informé pour porter un jugement sur lui. C'est seulement la démonstration que la justice est à la botte du politique.
  • Les grandes régions (soit disant pour faire des économies. Non seulement ce n'est pas économique, mais cela éloigne les députés de leur régions et ne nous représentent plus du tout).
  • L'écologie (exemple: interdiction du plastic en 2040. Si ce n'était pas aussi dramatique, on en rigolerait, tellement ça inonde de ridicule ou l'huile de palme).
  • Ecoles (Plus beaucoup d'égalité des chances) exemple : 89% des élèves en polytechnique sont des fils ou filles de cadres supérieurs (cfp plus) ou de chefs d'entreprise.

Nous sommes de plus en plus nombreux(ses) à le constater et à vouloir au moins pousser pour une Démocratie. Je pourrai vous faire une liste de personnalités plus ou moins connues et donc ayant accès aux média, mais j'en oublierais. Le dernier en datte pour ma part est Maître Juan Branco avocat et journaliste ou Alexandre Langlois qui se bat pour son métier de policier.

Si nous avions eu un référendum et donc en démocratie, nous n'aurions pas eu de grève. Mais ils veulent passer en force. Alors pas d'autre moyen que de provoquer et faire semblant d'écouter.

Clément Viktorovitch : Réforme des retraites, la rhétorique de l'évidence ? - Clique - CANAL+ © Clique TV

Dés la crise de 2008 j'ai vraiment pris conscience qu'il fallait défendre la démocratie parce que je ne supporte pas les injustices, je n'y peut rien c'est comme ça. J'ai donc écrit un petit livre pour dénoncer et démontrer qu'il y avait des choix plus justes et démocratiques. On me répondait, "c'est pas possible, ils voudrons jamais, c'est une utopie". Mais aujourd'hui ce qui apparaît de plus en plus comme une utopie c'est l'argent vers l'argent ou pour l'argent. Avec un poil de bon sens tout le monde comprend qu'il n'y a pas de richesse créée sans travail, sans entreprise pour organiser le travail et de la compétence à tous les étages.

Donc pourquoi voulez vous voler une partie de cette richesse qui vient du travail pour la donner à ceux qui ne produisent rien et sont ceux qui s'enrichissent le plus. Je crois qu'on appelle ça des parasites (bordel je deviens gentil). Je sais pas vous, mais cela ne fait pas partie de ma conception du bon sens. Cette situation est possible, à la fois parce que nous laissons faire, nous ne voulons pas nous battre (on se dit "ça va s’arranger"), on les écoute toujours (ils savent causer) ou on fait l'autruche (ça me ferait mal au c.. de pondre leurs œufs). Bon je suis encore gentil, mais bon.

Ce qui change aujourd'hui, c'est l'écologie qui nous rappelle à l'ordre et nous met la pression et c'est mondial, et c'est normal. Mondiales aussi les exigences de démocratie ici et là. Donc ceux qui ont le pouvoir de cette richesse monétaire, poussent partout dans le monde pour avoir le pouvoir total et survivre en nous enfermant dans de futures Méga citées sous contrôle et dépendantes de ceux qui ont tout et qui vivent sur de vastes terrains avec toutes les ressources nécessaires et/ou achètent des terres dans les pays du nord comme la Suède, etc...

Selon moi, la réforme des retraites n'est qu'un premier pas ou un essai. Si cela passe, on risque de ne plus pouvoir les arrêter, et ce sera le rouleau compresseur, le chaos social, enfin vous pouvez choisir votre définition. Au mieux on ne pourra plus s’assoir, bon c'est déjà le cas pour beaucoup, mais quand même, on ne va pas se laisser faire, dites moi que NON !

Nos députés sont censés nous représenter, alors pourquoi ils ne demandent pas la destitution de notre cher, trop cher président de Macron ?

En effet selon François Asselineau l'affaire Delevoye permet aux députés de demander cette destitution, c'est possible avec 58 députés. Alors pourquoi cela ne se fait pas, ils ont peur de quoi ? Ils ne voient pas le vent tourner du coté du peuple et de la démocratie. Si tel est le cas, tôt ou tard ils vont s'en mordre les doigts jusqu'aux coudes (ouf j'ai bien prononcé, j'ai pas dit couil...).

© Union Populaire Républicaine

Bon c'est vrai aussi que la constitution, cela fait un moment que l'on s'assoie dessus aussi bien en France qu'en Europe au moins, parce que je ne vois pas pourquoi l'on serait étonné que ce soit généralisé. La constitution c'est quand même pas fait pour les chiens "heu...  ben si, en fait. Ce sont eux les chiens !" Et pour vous c'est quoi une démocratie ? Si si, un peut de courage voyons, développez.

Sur ce , moi je vais m'occuper de mes chats, quand à ma femme elle s'occupe de s... enfin elle fait ce qu'elle veut :0) Bordel, ils sont forts ces lecteurs ils arrivent à lire dans mes pensées.

Bien à vous

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.