Ecologie peut rimer avec économie si...

Je dirais même plus, faire de l'économie doit forcément passer par l'écologie. Pas seulement pour considérer l'écologie, mais uniquement par bon sens. Parler d'économie en oubliant l'écologie ne peut aboutir à plus ou moins longue échéance et nous coûtera. C'est ce que je vais essayer de démontrer ici. Et quoi de mieux que des exemples.
  1. er exemple: Diminuer la consommation des véhicules.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                 J'ai conduit des camions pendant plus de 30 ans (oui je sais je m'fais vieux) et j'ai vu l'évolution, notamment des consommations. Savez vous qu'un PL de 44 tonnes (soit 25 t de charge utile) consomme en moyenne 27 ou 28 litres de GO pour 100 kms. C'est peu si vous comparez avec un 3,5 t qui va consommer dans les 8 à 10 litres/100 je crois pour une charge utile de 1,235 t chez Renault (donc continuez d’interdire les PL).

En proportion un PL consomme 1.08 L/100 kms par tonne de marchandise  et un 3.5 t consomme 6.47 L/100 kms par tonne de marchandiseMais alors pourquoi cette différence soit plus de 6 fois ?

La zone rouge du régime moteur se situe à 2500 tr/min avec une boite auto 12 sur les derniers PL alors qu'elle est de 4500 tr/min avec une boite 6 sur un utilitaire 3,5 t (c'était 5500 ou 6000 tr/min avant). Pour votre voiture c'est pire c'est avec 6500 tr/min.

On voit bien que les normes et seulement celles-ci poussent les constructeurs à réduire le régime moteur des utilitaires pour se rapprocher des PL. Je suis d'accord qu'il ne faut pas oublier le couple, qui je vous rassure s'améliore sur tous les véhicules. Mais on peut aller beaucoup plus loin:

  • Des voitures qui tourneraient à 2500 tr/min maxi contre 6500 tr/min aujourd'hui consommeraient 2,6 fois moins
  • Associé à une boite auto 10 (chez Fiat et Ford), vous réduisez encore par rapport à une boite 6
  • Une voiture qui a du couple et donc de la puissance dès les premiers tours moteur est beaucoup plus agréable à conduire, comme une électrique.
  • Ce qui crée la puissance de traction c'est le volume essence/air qui génère l'explosion dans la chambre de combustion et pousse ainsi le piston. Si le piston est plus gros, sa course est plus courte et le moteur tourne moins vite. Vous réduisez la puissance moteur mais augmentez le couple et gardez ainsi le même pouvoir de traction. EXPLICATIONC'est pour cela qu'un poids lourd n'a besoin que de 10 cv/Tonne et peu rouler à 130 ou 135 km/h (il est cependant limité à 90km/h)
  • Ce n'est pas intéressant pour les constructeurs ni pour les pétroliers. Le moteur fatigue moins et dure plus longtemps, mais l'écologie pousse les constructeurs avec les normes sans trop froisser. Mais on se fout de nous par manque de démocratie et donc de responsables qui défendent l'intérêt commun !

Pourtant on les voit s’extasier, ces journalistes auto comme sur Auto-Moto ou Turbo, à chaque fois qu'une voiture atteint les 8500 tr/min ("comme une voiture de course" nous disent ils). Sur un circuit de F1, c'est utile et même recherché (on est allé jusqu'à 19500 tr/min du temps des glorieuses Mc Laren ou V10 Renault), mais pour l'utilisation de tous les jours nous avons besoin d'un moteur rentable (coupleux). Mais ce qui est rentable pour nous ne l'est pas pour les constructeurs ni pour les compagnies pétrolières. Un poids lourd longue distance fait environ 90 à 120 000 kms/an (c'est plus en international) et est revendu d'occasion entre 500 000 et 700 000 kms et j'ai déjà conduit un vieux PL de 1 300 000 kms (bon il consommait autant d'huile que de GO), pourtant on lui inflige plus de contrainte qu'une voiture (usure programmée ?).

Une question s'impose : pourquoi il n'existe pas de poids lourd hybride sur la route, ou trop peu ? Il y a bien plus à gagner avec l'hybridation sur un camion que sur une voiture de par le prix du véhicule, sa consommation et sa faculté de récupération dans les descentes. On a franchement l'impression que nos élites se plaisent à supprimer le bon sens.

    2. éme exemple: Se passer du pétrole avec l'électrique. 

On le sait les voitures électriques, même si c'est une solution, ça coûte cher. Pourtant il y a une solution dont j'avais fait part au ministre Nicolas Hulot et à notre trop cher Macron (oui j'ai osé cry certains nous coûtent cher) qui aurait dû satisfaire les deux :

  • Prenez des voitures électriques, divisez par 8 ou 9 les batteries pour arriver à une autonomie de 50 à 60 kms. Vous venez de multiplier par 8 ou 9 le nombre de véhicules et passez le prix des batteries de 8000 € à moins de 1000 €/ véhicule.
  • Vous avez des voitures tout électrique pour 15 à 20 000 € neuves sans aide de l'Etat et beaucoup moins d'entretien (-30%).
  • Les batteries durent au moins 10 ans et sont garanties 8 ans.
  • Un véhicule électrique, c'est plus de sécurité pour doubler, une meilleure tenue de route et un meilleur freinage plus rapide (relâcher la pédale)
  • Beaucoup moins de pollution de plaquettes de frein et de matières premières consommées. 
  • Installez sur les nationales et autoroutes des plaques à induction dans la route pour nous permettre de recharger en roulant jusqu'à 100 Kms/h. (plus de question sur l'autonomie)
  • Profitons en pour passer les routes nationales à 100 kms/h (comme en Allemagne) avec les radars anticollision (régulateur adaptatif). C'est 20% de gagné pour les professionnels de la route.
  • Financez les travaux et entretiens de ces routes/ponts par des portiques qui seront payés par tous les poids lourds, dont les étrangers (90% de camions étrangers qui polluent et détruisent nos routes) qui traversent ou visitent notre pays. Plus vous polluez plus vous payez comme en Allemagne. Ceux qui n'ont pas le boitier, s'arrêtent pour payer l'écotaxe. Ils en profitent pour se payer un café voir plus.
  • Récupérez en plus 10 à 15 Milliards d'€/an pour financer le développement du renouvelable et de ses métiers.
  • L'utilisateur de voiture électrique ne paye plus que la partie taxe carburant, et non plus le carburant.
  • Vous pouvez en profiter pour installer des réchauffeurs dans les routes pour éviter le gel. Là aussi moins d'accident donc économique et moins de pollution et d'entretien dû au salage. Sans compter sur l'immobilisation des PL qui plombe l'économie. 
  • Vous pouvez aussi penser à installer des bornes de recharge gratuites sur toutes les places de parking et pourquoi pas en induction.
  • De plus, plus de conflit ni de crise liés au pétrole et plus de dépendance au carburant.
  • A terme plus de pétroliers qui viennent dégueuler en mer ou chier sur nos plages.
  • La seule chose qui me pose problème ce sont les emplois détruits dans les métiers du pétrole.

Si vous avez bien compris, cette solution nous permet de payer nos kms moins chers puisque l'on ne paye que l'équivalent des taxes carburant sans le prix du carburant. C'est ce que j'appelle de l'écolonomie. Alors ceux qui veulent nous pondre des plans Européen de 100 Milliards pour l'écologie ne sont que des destructeurs. Comme disait Coluche, "c'est pas qu'ils sont cons, ils le font exprès"!

Toute cette technologie existe déjà, mais c'est le financement qui bloquait, et certainement qu'on ne veut pas se fâcher avec les producteurs de pétrole qui financent nos équipes de foot. Mais bon je suis gentil là. Mon idée est simple et pourtant permettrait de financer et tout le monde y gagnerait. Alors qu'est ce qu'on attend ?

Pour l'instant c'est un institut privé : VEDECOMqui a apparemment récupéré le brevet de l'induction et ne cherche pas ou plus à en faire. Au contraire ils ont signé en juillet 2020 un accord pour des bornes de dernière génération. J'ai peur que derrière ces bornes ce soient les pétroliers et constructeurs qui en profitent. Je souhaiterai que ce projet soit d'ordre public et donc nous appartienne à tous(tes) ainsi que les portiques. C'est donc un choix politique. Voir Partenaires et Fondateurs de VEDECOM

Skoda Citigo e iV (15 768 €) 260 km © Automobile Magazine Skoda Citigo e iV (15 768 €) 260 km © Automobile Magazine
Skoda Citigo e iV (15 768 €)

Autonomie 260 km

Vu sur Automobile Magazine

 

On peut faire mieux et moins cher avec moins de batterie et la recharge par induction sur route. Exemples concrets avec les projets Electreon dans 3 villes.

POTENTIEL DE L'ÉLECTRIQUE

De plus il semble bien que la technologie de la voiture à batterie a du potentiel, vu les évolutions de la E Formule1 qui double son autonomie (de 25 mn à 50 mn donc plus de changement de voiture) tout en augmentant sa puissance de 200 cv à 335 cv et de 200 à 280 km/h.

And We Go Green - Le Documentaire sur la Formule E par Leonardo DiCaprio © CANAL+ Sport

Pour démontrer le potentiel de l'électrique avec la solution ci-dessus, je prendrais l'exemple que nous offre AutoMoto de TF1 avec la comparaison de la dernière Porsche Taycan 100% électrique face à la plus puissante des Mercedes, l'AMG GT 63S. Que ce soit le 0 à 100 ou le tour de circuit, c'est toujours l'électrique qui gagne avec pourtant 250 kg de plus et le plaisir d'Anthony Beltoise. Mais imaginez: la Taycan avec 4 X moins de batterie et donc à + de 100 km d'autonomie et un gain de poids de 470 kg pour passer largement sous le poids de sa concurrente thermique, quelles seraient ses performances ? Porsche Taycan 2295 kg dont 625 kg de batterie | Mercedes AMG GT 63 S 2045 kg. Voir aussi sur Turbo et constater le poids.

ÉLECTRIQUE OU HYDROGÉNE

9 CHOSES À SAVOIR sur la Voiture à Hydrogène ! © Y'a du Potentiel !

Pour en finir avec le transport en électrique, je ne comprend vraiment pas pourquoi les constructeurs s'acharnent à proposer des voitures avec la technologie de l'hydrogène et sa pile à combustible. Ça coûte cher, ce n'est possible que sur de gros véhicules et il faut encore des réseaux pour faire le plein (ça intéresse les pétroliers). Je sais pas vous, mais de gros véhicule, moi ça me rappelle quelque chose comme les PL, voir plus gros, les avions gros porteurs ou les paquebots (qui ne sont pas que beaux, bon c'est naze arrête). De plus les avantages sont certains.

  • Une flotte de camions (non pas paquebots) devient autonome et peut installer une mini centrale pour fabriquer son hydrogène et n'est plus dépendant lui aussi des pétroliers des retards de livraison etc...Station autonome en hydrogène
  • Il en va de même pour les compagnies aériennes.
  • Pour les paquebots, ils seront encore plus attractifs avec le silence, la propreté (Venise) et l'autonomie puisqu'ils peuvent certainement installer une mini centrale embarquée et l'économie du carburant. Pour la source, combiner le solaire et l'hydrolien sur la mer me paraît adapté.

Je rappelle que l’hydrogène se fabrique en électrolysant de l'eau. L'important de l'électricité en est sa source qui doit être non polluante et c'est possible de plus en plus avec le solaire. Il y a un problème pour électrolyser l'eau, il faut énormément d'énergie, le second problème est le stockage. Pour les camions pas de problème avec le gaz liquide comme pour les voitures, pour un avion c'est plus compliqué, mais il suffit de chercher. Aujourd'hui on utilise surtout le gaz pour produire l'hydrogène, un comble.

La voiture électrique de 800 kms d'autonomie avec l'eau salée © RMC

Les premiers bus à hydrogène mis en service en France

La première ligne de bus à hydrogène de France à ouvert dans le nord de la France. Six bus à pile à combustible circuleront entre Auchel et de Bruay-la-Buissière. Avec 300 km d'autonomie et le plein en quelques minutes, ces bus sont une première en France. (Vu sur Caradisiac)

A quand les poids lourds à hydrogène, au moins sur le régional, avec la station de production d'hydrogène décarbonée évidement comme ces bus, grâce à de l'électricité d'origine renouvelable.

L'hydrogène convient mieux aux gros véhicules parce qu'ils consomment plus et qu'il y a plus à y gagner, la technologie étant trop chère pour une voiture. L'exemple avec Airbus qui y travaille à la fois pour l'image des voyages propres et de l'économie à plus ou moins long terme. Voir Futura Sciences

125ba3f2cc-50167762-airbus-zero-emission-1

   Source https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/avion-airbus-devoile-trois-avions-seront-propulses-hydrogene-73099/

 3. ème exemple; L'hydrolien. Tout ce qui est sur l'eau peut être équipé de turbines qui génèrent de l'électricité. De plus en France nous avons le 2éme domaine maritime au monde. Donc nous pouvons très bien installer des turbines dans les mer qui prendront leur énergie du flux et du reflux sans cesse des mouvements maritimes. Rien qu'en métropole nous avons 400 moulins à eau en parfait état de marche sous contrôle d’associations. Il suffit de les utiliser comme générateurs, c'est inépuisable tant qu'il y a de l'eau.

     4. éme exemple: L'éolien. Savez vous que les éoliennes (que je préfère aux lignes à haute tension) ne tournent en moyenne qu'à 30%. Faisons les tourner à 100% (j'ai une solution) ou arrêtons l'investissement et tournons nous vers le solaire par exemple. La crise des éoliennes en Allemagne.

A voir aussi : Comment stocker l'énergie solaire à moindre coût Ce qui donne des perspectives et illustre pleinement mes propos.: faire de l'économie grâce à l'écologie et "Ecologie peut rimer avec économie si"... nous vivons dans une réelle démocratie, représentative et pour le bien commun.

     5. ème exemple: L'écotaxe et la taxe carbone. Vous vous souvenez de l'écotaxe, mais si ces fameux portiques que l'on vois encore partout et qui nous coûtent plus d'un million par an au lieu de nous rapporter 10 Milliards/anselon la cour des comptes et payés par 80 à 90% des camions étrangers (celui qui pollue paie, alors qu'aujourd'hui seul les PL Français paient même s'ils ne roulent pas avec la taxe à l'essieu). Cette taxe à l'essieu ne rapporte à l'Etat que 180 millions d'€ sur un besoin de 4 Milliards. Aujourd'hui l'Etat, donc nos impôts, verse 800 millions. L'entretient des routes et ponts n'est donc pas financé. REMETTEZ NOUS LES PORTIQUES mais pour financer la voiture électrique par induction.

Combiné avec la taxe carbone qui facture les kms parcourus par les marchandises (qui rétablit un peu l'équilibre de traitement entre les PL étrangers qui roulent plus et les Français, mais aussi permet d'inciter les consommateurs à acheter local. D'autres pays Européens l'ont déjà adopté, mais toujours pas la France alors que cette solution évidente allie écologie et économie.

En cherchant un peu je suis sûr que l'on trouve d'autres exemples, mais le voudront ils vraiment ? Pour avoir un avenir, construisons le, faisons notre Démocratie.

[Le moteur de recherche Français qui respecte vos données : LiLo 

et finance l'association de votre choix]

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.