Blog suivi par 164 abonnés

Histoire, Ecole et Cie

"Au lieu de se surveiller, l'éducateur surveille les enfants et c'est leurs fautes qu'il enregistre et non les siennes." (J. Korczak)
  • Commémorer Verdun : l'Education (trop) nationale à côté du sujet

    Par | 6 commentaires | 9 recommandés
    Les minables polémiques lancées autour de l’annulation du concert de BlackM ou de la scénographie imaginée pour l’ossuaire de Douaumont ne doivent pas faire oublier que le centenaire de la guerre fait l’objet d’une instrumentalisation autrement plus contestable, surtout à travers la participation d’établissements scolaires mis au service d’un très idéologique détournement de l'histoire.
  • Racines chrétiennes de la France et laïcité : Ciotti à la dérive

    Par | 32 commentaires | 9 recommandés
    La laïcité est-elle soluble dans les racines chrétiennes de la France ? Pour Ciotti et plusieurs de ses collègues la réponse ne fait aucun doute : ils viennent de déposer devant l’Assemblée nationale une proposition de loi connectant indissolublement les deux principes. La démonstration est lumineuse.
  • A Nice, Estrosi traque le terrorisme dans les kermesses scolaires

    Par | 3 recommandés
    Pourquoi se priver d’exploiter un filon qui ne s’use pas ? La décision du maire de Nice, Estrosi, d’interdire dans sa ville les fêtes d’école de fin d’année – officiellement d’en interdire l’entrée à tout adulte extérieur à l’école, ce qui revient au même – n’est après tout qu’un pas supplémentaire dans l’anesthésie de la société civile, une situation à laquelle elle semble massivement consentir.
  • Commémorer, manipuler : les écoliers au premier rang

    Par | 1 recommandé
    Loin des vertus civiques qu’on lui prête bien inconsidérément, la commémoration du 8 mai 1945 relève davantage de la manipulation que de la connaissance historique. En France, les enfants des écoles sont en première ligne.
  • On achète bien les profs ?

    Par | 4 commentaires | 4 recommandés
    Comme un malaise. Des enseignants applaudissant le premier ministre, des syndicats satisfaits. La décision tant retardée d’augmenter de 800 euros l’indemnité des professeurs des écoles aura donc fait passer beaucoup de choses, même celles qui n’auraient jamais dû passer.
  • Pour les jeunes (et pour tout le monde), un avenir en bleu marine

    Par | 3 recommandés
    Le 1er mai 2002, plusieurs millions de manifestants descendaient dans la rue pour faire part de leur inquiétude devant la présence de Le Pen au second tour des présidentielles. Le 1er mai 2016, quelques dizaines de milliers de manifestants manifestent contre la loi travail. Les autres n’ont sans doute pas jugé bon de s’inquiéter de la mise en place d’un régime brutal et autoritaire.
  • Anti-terrorisme à l'école : entretenir la peur

    Par | 28 commentaires | 23 recommandés
    Exercices « de sécurité » dans les locaux scolaires, fêtes d’écoles annulées, installation de portillons à l’entrée des établissements : derrière ces initiatives à la fois burlesques dans leur déroulement et brutales dans leur ressenti, la volonté manifeste d’entretenir autour de l’école un climat de peur.
  • Valls, l'UNEF... et les autres

    Par | 2 recommandés
    Il paraît que Valls a reçu des jeunes...
  • De droite comme de gauche, résolument réactionnaire : "l'école réac-publicaine"

    Par | 2 commentaires | 6 recommandés
    " Quand, au milieu des années 1980, (...) émerge un pôle « national-républicain » appelant à la « restauration » des valeurs de la République, l’incontournable « crise de l’école » est devenue l’otage d’une offensive intellectuelle et médiatique visant à faire voler en éclats le clivage gauche/droite à travers le procès de la modernité, de la démocratisation scolaire et de la "pensée 68"."
  • Marseillaise à l'école : changer les paroles, culbuter la nation

    Par | 23 commentaires | 8 recommandés
    2016, « année de la Marseillaise » ? Si, déjà, cette initiative ubuesque, présentée avec fracas il y a quelques mois comme un remède au terrorisme, pouvait donner une nouvelle vigueur au débat, déjà ancien, sur les paroles de l’hymne national et surtout, remettre en cause sa finalité ultime.