Chères personnes soucieuses de ne pas choquer "les musulmans" par la caricature

Je comprends bien votre point de vue et votre désir de ne pas stigmatiser 24% de la population mondiale. Je respecte le droit des "musulmans" à pratiquer leur culte avec leur sensibilité et comprends qu'ils puissent ne pas être Charlie sans être pour autant des terroristes. Je ne comprends toutefois pas ce point de vu ingénu de laïcs de gauche.

Chères personnes soucieuses de ne pas choquer "les musulmans" par la caricature

Je comprends bien votre point de vue et votre désir de ne pas stigmatiser 24% de la population mondiale. Je respecte le droit des musulmans, si tant est qu'on puisse regrouper de multiples tendances et une grande diversité d'êtres humains dans un seul mot fourre tout, à pratiquer leur culte avec leur sensibilité et comprends qu'ils puissent ne pas être Charlie sans être pour autant des terroristes.

Je ne comprends toutefois pas ce point de vu ingénu. C’est personnes qui pratiquent l'islam à leur diverse manières ne sont pas des enfants. Pourquoi devrait on ménager la critique. Parce qu'elles se sentent stigmatisées par les caricatures.

Moi suis athée de gauche humaniste. Si je regarde dans les pays dits musulmans les athées de gauche humanistes, je m'aperçoit qu'ils sont censurés, brimés, voire persécutes, non seulement par des islamistes mais par des gouvernements qui presque tous s'acharnent à défendre une mainmise de la religion sur la société et ou la liberté d’expression athée et de non croyance n'existe pas. Sérieusement qui stigmatise l'autre jusqu'à la persécution? De qui devrait on protéger non pas la sensibilité mais tout simplement le droit de vivre.

Nous avons en France une tradition qui remonte à Rabelais, de crier notre rébellion et notre horreur non pas par des propos haineux mais par le rire et la moquerie des symboles religieux. Parce que oui, "Tout ça pour ça". Oui, des millions de vie perturbées, voire brisées par la folie destructrices de gens qui son convaincu de détenir une vérité d'évangile ou (de sourate). Peut être faudrait il effectivement mieux l'expliquer, cet art de la satyre, car elle peux être mal comprise par manque de codes culturels. En aucun cas l'abandonner. Un discours intello personne ne l'écoute, un dessin fait le tour du monde.

Je ne suis pas de ces athée jusqu’au-boutistes qui veulent bannir la religion mais Liberté de culte, Liberté de critique.

Je lis peu a peu les textes sacrés, Bible, Coran. Comment faire pour ne pas se sentir choqué dans mes convictions humanistes quand l'ancien testament propose la mise a mort des homosexuels ou des femmes adultères. Quand la sourate de la Vache réhabilite la loi du Talion, ou qu'elle tiens des propos méprisants sur les juifs et les chrétiens et les "mécréants". Et encore je n'en suis qu'au début. Et la il ne s'agit pas d'une atteinte supposée à la sensibilité d'une légitimation de  véritables persécutions sur des millions de gens qui continuent à l'heure actuelle.

Tas pis, restons sur la notion de sensibilité qui est chère a votre cœur plein de générosité. Je me sens offensé dans mes convictions par ces textes, a juste titre. Ai je moi aussi le droit a ce qu'on respecte ma sensibilité qui représente également une part importante de la population mondiale. Doit on censurer les passages sexistes, haineux, racistes, homophobes, intolérants des textes sacrés, publier un avertissement sur la couverture. Ou dois je faire confiance à la  majorité des croyants de prendre leurs propres textes au second degré.

Le second degré est une notion intéressante ne pensez vous pas?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.