La peste et le choléra, témoignage modeste sur la médiocrité du débat.

A L’heure ou chacun grand ou petit y va de son commentaire sur le meurtre de Samuel Paty et le droit ou non à caricaturer les prophètes. Ou Darmanin lance ses propos racistes anti halal et ou Blanquer condamne l’islamogauchisme de la France Insoumise, moi je m’inquiète de la montée inexorable de la peste et du choléra et de la médiocrité du débat à gauche. Mon modeste témoignage

A L’heure ou chacun grand ou petit y va de son commentaire sur le meurtre abject de Samuel Paty et le droit ou non à caricaturer les prophètes. Ou Darmanin lance ses propos racistes anti halal et ou Blanquer condamne l’islamogauchisme présumé de la France Insoumise, moi je m’inquiète de la montée inexorable de la peste et du choléra et de la médiocrité du débat à gauche.

La peste, c’est la peste brune, tout la monde la connaît elle a ravagé le monde au vingtième siècle, répandent la guerre sur tous les continents, et une variante renaît sous la houlette du rassemblement national qui propage la haine des immigrés accusés d’être responsables de tous les maux et cible maintenant principalement les musulmans. Parallèlement des groupes extrémistes se renforcent sur ce terreau idéologique. Certains sont allés me dit on s’entraîner en Ukraine https://www.lesinrocks.com/2016/08/news/lextreme-droite-francaise-part-faire-guerre-donbass-ukraine/ et sont potentiellement capable de commettre des attentats d’envergure, si ce n’est pas déjà fait sans être médiatisé. De toute façon les élections présidentielles finiront par arriver et rien que cela est un danger majeur que la peste se déploie à nouveau. De nombreux hommes politiques de gauche comme de droite tentent de s’approprier sa rhétorique par démagogie, sortes de pompiers pyromanes.

A coté de cela le choléra se déploie sur l’orient. Les islamistes, aussi bien les djihadistes de Daech et d’Al-Qaïda que les intégristes de tous poils, wahhabites, mollahs, frères musulmans. extrémistes turcs.

Si le terrorisme et la violence directe sont unanimement rejeté par les populations, les formes plus policées de la peste et du choléra par contre instillent leurs idées avec succès. Je vais arrêter la les réflexions philosophiques pour vous dire ce que je vois réellement dans la vie de tous les jours. Des scènes du quotidien.

Commençons par le débat sur le voile. J’ai vu deux femmes musulmanes a la limite de se battre, l’une non voilée montrant le seconde du doigt car elle le portait, laquelle protestait que c’était son choix. Dans mon entourage j’ai côtoyé deux femmes qui ont subi des pressions pour le porter. L’une chrétienne était harcelée par sa belle mère qui voulait la convertir; l’autre musulmane par son mari qui voulait également qu’elle arrête de travailler. Une troisième était rackettée par ses frères parce qu’une femme n’a pas à avoir de revenus J’ai aussi côtoyé des femmes qui souhaitaient le porter par conviction religieuse, et d’autres musulmanes pratiquantes qui ne souhaitaient pas le porter. J’ai vu une femme en burqa attendre au bord de la plage tandis que son mari bronzait en short de bain et ses enfants se baignaient. J’ai vu aussi un musulman très pratiquant me dire « ce n’est pas moi qui ai forcé ma femme a porter ce bout de tissu ridicule ». Débat compliqué, certaines forcées, d’autres le réclamant à leur mari, sur fond de double pression des l’extrême droite et des islamistes. Car oui la « mode » du voile a été relancée par des courants islamistes qui continuent https://www.marieclaire.fr/,sois-un-homme-voile-ta-femme,737705.asp tandis que la phobie du voile nous vient de l’extrême droite.

J’ai vu des gens racistes qui détestaient les arabes sans même en connaître un seul, ils étaient des militants du front national à l’époque. J’ai vu des gros beaufs ivres dans des bistrots crades qui détestent les étrangers. Les électeurs du RN sont prévisibles. Une fois je me suis fais chasser d’un bar et traiter de Bougnoule a cause de mon physique méditerranéen et de ma barbe. Une autre fois un patron de bar aviné m’a expliqué dans un coin reculé du pays « vous les Marocains vous défendez votre culture et vos traditions, nous on fait pareil ». Toujours mon physique méditerranéen. J’ai vu des administration refuser des renouvellement de papiers à des personnes de couleur leur demandant leu certificat de nationalité de leur arrière grand parents aux Comores. On ma raconté des histoires de passage a tabac gratuit par la police dans certaines banlieue (je n’ai néanmoins pas la preuve directe). Je vois certains quartiers pourrir d’insalubrité avec les descendants des immigrés des décennies précédentes qui les habitent, Il y a bien un racisme systémique. Mais j’ai aussi vu des gens de gauche se demander le lien entre immigration et criminalité, mépriser les jeunes des banlieues, ne pas pouvoir supporter qu’une femme porte le voile par anticléricalisme.

En parlant de mon expérience des banlieues. Une fois j’ai été invité dans une famille marocaine dans un quartier dit chaud. Ils m’ont reçu royalement avec une grande chaleur. Au milieu de la soirée un des fils me fait part de sa confusion  « Ça fait étrange de recevoir un « français » chez nous, je n’ai pas l’habitude. D’habitude quand on en croise un on essaie de lui pourrir la vie» J’ai dit « pourquoi tu fais ça ». « ils nous méprisent alors on le leur rend ». Après on a passé la soirée à regarder « la haine » et d’autres films sur les gangs des banlieues. J’ai aussi passé un moment en voiture avec un flic qui me disait : ce jeune la c’est de la racaille, une vrai graine de criminel ». Mais il disait aussi : « Il faut arrêter de montrer du doigt les arabes, la plupart sont des gens paisibles ». La réalité est complexe...

Une fois je suis intervenu dans une colonie de vacance pour des enfants venus d’un quartier « sensible », pour faire un cours de science. Intention louable. La totalité des ados étaient d’origine maghrébine, je n’ai jamais su pourquoi. Un des moniteurs m’a interdit de parler aux filles car « si les parents savaient qu’elle parle a un homme autre que nous ils ne les enverraient plus » et rapidement les plus grands ont voulu me casser la figure car un d’eux répandait la rumeur que j’avais dit du mal du coran. Qu'en penser d'après vous?

J’ai vu des gens refuser que leur filles sorte avec un musulman (un « gris », « un bougnoule »). J’ai vu des musulmans refuser que leur fille sorte avec un non musulman (blanc ou pire noir, un Kouffar ou un Karlouche). Des fois les parents se ravisent, car ils ont bon fond, d’autres fois ils insistent jusqu’à rupture du couple.

Dans mon métier cosmopolite je vois des gens très instruits qui débarquent du Moyen Orient ou d’Afrique du nord commencer par me dire : « la liberté d’expression n’existent pas chez vous, Dieudonné en est la preuve », « la femme ne peut pas être l’égale de l’homme car elle est différente, la mienne gardera les enfants à la maison », « en Iran on considère Hitler comme un grand homme », « c’est les juifs qui contrôlent la France », « Le coran c’est la vérité de la bouche de Dieu ». Témoignage que le poison fait effet de leur coté aussi. Ce ne sont pourtant pas des fondamentalistes, ils me rapportent juste une ambiance de leur pays.

Mais je vois aussi dans mon milieu plutôt de gauche quelques ovnis d’extrême droite apprécier les caricatures de Charlie Hebdo par ce que « ça remets les musulmans à leur place ». D’un autre coté j’ai croisé des musulmans qui disaient que « Charlie l’avaient bien cherché » .Puis je vois beaucoup de gens de gauche qui évitent le sujet car trop polémique et trop confus (moi y compris parfois)

Parlons « islamo-gauchisme » dans mon vécu. Je vois partout des politiciens démagogues montrer du doigt les musulmans et chercher à discréditer ceux qui les défendent. Il faut défendre les musulmans. J’ai vu aussi des gens se réclamant de la gauche indigéniste appuyer la présence d’un imam dans un centre social public et protéger ses propos antisémites,homophobes et sexistes sous couvert de rapprochement franco-musulman. Je vois des gens de gauche qui pour protéger les musulmans nient qu’il y ai un problème avec l’islam radical en France alors que j’ai des collègue de gauche libanais ou iraniens qui me mettent en garde contre sa montée et se demandent pourquoi on laisse faire. Il est aussi stupide de voir tous les musulmans comme d’innocentes victimes que de tous les montrer tous du doigt comme des extrémistes. J'ai vu des croyants se plaindre que leur mosquée était au mains des intégristes et espérer que la police les en chasse. D’ailleurs « les musulmans » ce n’est pas une entité monobloc unie pour nuire comme dans le fantasmes du RN, ces sont des êtres humains avec leur diversité de croyances et d’opinion. La plupart sont des gens paisibles. Cependant s’il y a 15 % de la population non musulmane qui votre RN (30 % des votants sur 50 % de participation), il y a vraisemblablement 15 % de la population musulmane qui voterait islamiste si elle le pouvait. Les autres ont peur. Car il y a de quoi avoir peur, coincé entre la peste et le choléra, montrés du doigt par les deux camps extrémistes.

Heureusement je vois aussi des gens de toutes origines et religion et milieux sociaux et géographiques se comporter normalement, c’est à dire être ouvert à l’autre et ne pas mettre des tartines de politique ou de religion partout, vivre dans le respect de l’autre.

Bon voila mes expériences. Revenons à la philosophie.

Il y a en France une montée de la peste brune, elle s’appuie sur un racisme et une islamophobie systémique issue du passé colonial. Elle est instrumentalisé par des politiciens démagogue et racistes.

Il y a dans le monde musulman une montée de l’intégrisme et du fanatisme religieux. Il s’appuie sur un vieux fond culturel qui prône la supériorité musulmane, avec un vieux fond raciste, esclavagiste, antichrétien et antisémite . Elle s’appuie également également sur un ressentiment postcolonial quoi instrumentalisé et revanchard même si justifié. Certains états musulmans sont d’ailleurs des théocraties, certains continuent des politiques discriminatoires vis a vis des autres religions, les athées devant le plus souvent se cacher.

Il faut une riposte laïque à gauche, une gauche unie qui combatte les deux hydres. Ni RN ni intégristes.

Il faut un double mouvement qui combatte le racisme, donne une reconnaissance aux musulmans paisibles, relance une politique sociale, s’attaque au problème de la pauvreté, aussi bien celle des campagnes que celle des banlieues, aussi bien aux violences policières que de celle de certains groupes violents dans ces quartiers… le programme est long. Mais il faut aussi s’attaquer au problème de l’islamisme, du communautarisme et de l’intolérance religieuse qui nous vient des pays musulmans. Oui ce problème est réel et grave même s’il n’est malheureusement qu’un des problèmes de notre pays et pousse sur fond de misère et d’exclusion. Nier l’existence d’une des deux hydres revient à renforcer l’autre.

Ce que je veux illustrer dans mon modeste témoignage c’est que le poison nous touche tous a des degrés très divers. Même si nous ne sommes pour la plupart pas de dangereux terroristes, les idées de ségrégation et de peur prônées par les deux types d’extrémismes font leur chemin en chacun de nous. A des degrés divers, musulmans ou non musulmans, nous sommes tous potentiellement communautaristes, partiellement racistes, plein de préjugés et de fausses informations qui renforcent les deux extrémismes. Heureusement il est encore temps de réagir.

Il faut je pense en finir avec les demi vérités. Ces deux gauches une qui montre du doigt tous les musulmans, une autre qui fait semblant de ne rien voir. Il faut je propose faire le tri à gauche. Il faut dégager les démagogues à la Manuel Valls. Mais s’il y en a qui se rapprochent des intégristes il faut les dégager aussi. Je n’ai pas suivi suffisamment les actions de LFI donc je ne leur ferai pas un procès sur ce sujet sur les allégations d’un Blanquer démagogue. Je constate par contre un vide dans le discours de LFI qui j’espère va être comblé. Je constate une grande naïveté de certains militants de gauche à qui il faut ouvrir les yeux sur la situation.

Une fois débarrassé des démagogues et des agitateurs il faudra à mon avis:

1) être impitoyable avec les groupes terroristes des deux bords.

2)Combattre idéologiquement les deux extrémismes :

 

*Relancer les mouvements sociaux pour reconquérir un vrai partage des richesses. recentrer le débat sur la lute contre la pauvreté

Marteler pour le reste que:

*La laïcité n’est pas négociable, elle inclus par exemple le droit d’être musulman comme le droit de critiquer l’islam ou celui d’être athée, chrétien, juif, bouddhiste, spiritualiste, animiste, polythéiste...

* La démocratie n’est pas négociable

*l’égalité homme femme n’est pas négociable

*Aucune idéologie raciste ne sera tolérée, de quel bord qu’elle vienne.

 

Les comportements ne respectant pas ces principes seront combattus par l’union de la gauche

 

D’ailleurs cette idéologie de paix, nous devons la répandre pacifiquement au-delà de nos frontières. Oui dans les pays musulmans il y a des gens qui la réclament. On ne les entends pas toujours a cause de la censure, mais il sont la. Oui notre idéologie est meilleure car elle prône le respect des convictions de chacun, la liberté de tous et le vivre ensemble.

Unissons nous derrière un humanisme tolérant mais d’une fermeté sans faille.

N’ayons plus peur d’être de gauche.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.