Bassem Eid France

Analyste politique, expert des Droits de l'Homme, commentateur et journaliste

Jérusalem - Israël

Sa biographie
Bassem Eid est né le 5 février 1958 et a grandi dans un camp de réfugiés de l’UNRWA. Analyste politique palestinien basé à Jérusalem, Bassem est un pionnier des droits de l’homme. Il est également commentateur expert des affaires arabes et palestiniennes pour la télé et la radio israélienne. Bassem Eid s'est d'abord intéressé aux violations des droits de l'homme commises par les forces armées israéliennes, avant d’élargir ses recherches aux violations des droits de l'homme commises par l'Autorité palestinienne (AP) et les forces armées palestiniennes sur leur propre peuple.
Son blog
1 abonné Le blog de Bassem Eid France
  • 3 billets
  • 0 édition
  • 0 article d'éditions
  • 0 portfolio
  • 0 lien
  • 0 événement
  • 0 favori
  • 2 contacts
Voir tous
  • Cela n'a rien à voir avec Sheikh Jarrah

    Par
    L'affaire "Sheikh Jarrah" est bel et bien un coup du Hamas qui saisit sa chance de s’approprier le narratif, d'accroître son influence sur les jeunes palestiniens ainsi que son contrôle sur les Palestiniens de Jérusalem.
  • Lettre ouverte à mes frères palestiniens

    Par
    186564326-121238863346117-2049157162544097911-n
    Le passé est le passé. Aujourd’hui se joue ici et maintenant. Et il existe un futur en devenir. Les problèmes d’aujourd’hui, même s’ils sont enracinés dans le passé, sont les problèmes d’aujourd’hui. Ils doivent donc être résolus en fonction de la situation actuelle. Nous aimerions tous enfin voir la paix entre les peuples israélien et palestinien, c'est pour cela que j'ai écrit cette lettre.
  • Mahmoud Abbas démantèle la démocratie en Palestine

    Par
    Les Palestiniens de Cisjordanie et de la bande de Gaza sont depuis bien longtemps privés de leurs libertés fondamentales ainsi que de leur droit à l’autodétermination ; mais pas comme vous pouvez l’imaginez. Mahmoud Abbas, président de l'Autorité palestinienne règne d'une main de fer depuis 15 ans et aux dernières nouvelles, il n'est pas prêt à céder sa place