Blog suivi par 1 abonné

Le blog de benoitclair

Journaliste, correspondant aux Etats-Unis
À propos du blog
Après une tentative très controversée lors de précédentes élections, les électrices et électeurs français de l'étranger sont à nouveau invités à voter pour les prochaines élections législatives par Internet. Le moins que l'on puisse dire, c'est que la seconde tentative n'est pas gagnée si l'on en juge par les nombreux bugs signalés par les électeurs depuis l'ouverture du scrutin...et même avant ! Premier bug : la société informatique chargée par le Ministère d'organiser le scrutin avait programmé l'envoi de code aux votants une quinzaine de jours avant l'ouverture du vote. Codes reçus dans la semaine du 16 mai… mais annulés quelques jours plus tard, le Ministère s'excusant benoitement : "une réinitialisation de ces codes a été nécessaire à la suite d'une actualisation des listes d'électeurs..." Second bug : dès l'ouverture du scrutin électronique qui se déroule, pour le 1er tour, jusqu'au 1er juin à 12 heures, de nombreux votants ont signalé la non-réception du code de validation de leur vote qui devait leur être adressé sur leur mail Yahoo ou AOL. A l'heure où nous écrivons ces lignes, le problème n'est toujours pas résolu. Troisième bug : les électrices et électeurs demandant une assistance en cliquant sur l'onglet AIDE de la page de vote se retrouvent redirigés sur une page inconnue...ERROR 404. En cherchant dans le codage de ce site, décidément complexe à utiliser, on tombe sur ceci : " - MEAE " (fin de citation) De deux choses l’une : ou les informaticiens codeurs de ce site sont de vrais amateurs, grassement payés sur les deniers publics (on parle d'un budget d'environ 2 millions d'euros de prestations extérieures?), n'ayant manifestement pas réalisés les tests nécessaires pour éviter ce genre de dysfonctionnements, ou le ministère n'a pas suffisamment contrôlé ce dossier qui risque de pénaliser de nombreux votants… Sans compter des recours en annulation en masse auprès du Conseil d'Etat, déjà saisi par de nombreux candidats qui estiment pouvoir être lésés si les électeurs (déjà peu nombreux à se déplacer en bureau de vote) sont également incapables de le faire sur Internet. Dans les deux cas, c'est la démocratie qui en patira. Mise à jour : Mardi 31 mai à 17H. (Heure de France) : Apres une centaine d’heures de panne informatique qui empêchait les électeurs titulaires d’une boite mail Yahoo ou AOL de voter, le MEAE et son prestataire, la société bretonne Voxali, qui se présente sur Internet comme : « reconnue comme une des solutions les plus fiables du marché tant sur les plans fonctionnels, juridiques, organisationnels et techniques » (sic…) ont enfin trouvé les solutions de ces problèmes. Il n’empêche que ce nouveau couac ne va pas renforcer la confiance des électrices et des électeurs français de l’étranger envers le vote électronique pourtant indispensable vues les distances importantes à parcourir pour trouver un bureau de vote. Lorsque l’on sait que les Estoniens votent, sans aucune difficulté, grâce à la simple puce de leur téléphone portable depuis 2005, on ne peut que continuer de s’interroger sur les carences françaises actuelles en la matière. Benoit Clair
  • 4 jours de chaos... et le vote des Français de l'étranger refonctionne

    Par | 11 commentaires | 19 recommandés
    La cellule « élections législatives » du Ministère français des Affaires Etrangères et de l’Europe, en charge du vote des Français de l'étranger, tente, depuis l'ouverture du vote électronique, vendredi 27 mai à midi (heure de Paris) de fixer de multiples bugs informatiques.La situation est redevenue normale Lundi 31 mai en fin de journee. Récit d'un fiasco.