Que se passe-t-il à Hong Kong ?

Les Hongkongais résistent coûte que coûte aux entreprises de «colonisation» de Pékin... Réflexions sur ce sujet.

Les Hongkongais montrent une résistance inattendue dans leur lutte contre l'envahisseur Chinois, voici des pistes sur les raisons de leur succès, texte (extrait) issu de Hérodote par Charlotte Chaulin.

Xi Jinping voit d’un mauvais œil les veillées en mémoire de la répression de Tian An Men, chaque année en plein centre de Hongkong, et il veut limiter la liberté d’expression dans l'ancienne colonie pour écarter tout risque de « contagion ». Mais tandis qu'il n'hésite pas à employer la manière forte contre les résistants de l'intérieur ou les minorités (Ouïghours), il tergiverse face aux sept millions de Hongkongais.

C'est que Hongkong demeure une place bancaire de premier plan, la troisième dans le monde après Wall Street (New York) et la City (Londres). Elle est indispensable aux investisseurs tant occidentaux que chinois et, plus important encore, elle est indispensable aux dirigeants communistes qui peuvent mettre le fruit de leurs rapines à l'abri dans les coffres-forts de l'ancienne colonie ! Une intervention musclée de Pékin contre les démocrates de Hongkong pourrait donc avoir l'effet d'un tremblement de terre...

Les Hongkongais en sont sans doute conscients et, à la surprise du monde entier, ces « fourmis » laborieuses que l'on croyait apolitiques résistent avec un aplomb incroyable au principal gouvernement autoritaire de la planète. En 2014, ils se sont opposés au projet de limiter le suffrage universel dans l'élection du chef de l'exécutif de Hong Kong. Lors de ce qu'on a appelé le « Mouvement des parapluies », des centaines de milliers de personnes ont manifesté trois mois durant et obtenu in fine l'abandon du projet l'année suivante.

En 2019, c'est contre un projet d’extradition, qui faciliterait le transfert de suspects sur le continent, que se sont soulevés les Hongkongais. Cette loi a été perçue comme une volonté de Pékin de récupérer les éléments perturbateurs de Hongkong pour les remettre dans le droit chemin (celui du communisme), avant de les renvoyer (ou non) chez eux. Inacceptable pour ces anciens sujets de l'Empire britannique, devenus les plus déterminés défenseurs de la démocratie version anglo-saxonne.

Une source d'inspiration pour nos démocraties attaquées par le Macronisme et l'ultralibéralisme rampants...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.