Racket Fiscal ? Suite

Finalement nous sommes imposables. Pauvres associations, subventionnées hier, En MACRONIE aujourd'hui taxées, traitées comme des entreprises, avec expert comptable, commissaire aux comptes, déclarations fiscale et foncières, ON VOUDRAIT TUER L ASSOCIATIF QU ON NE S Y PRENDRAIS PAS AUTREMENT

Ajout du 24 juillet : le fisc m'a expliqué pourquoi je suis redevable : nos faisons effectivement un concert après notre concours, où les lauréats sont participants actifs, et nous invitons la population à venir écouter les Jeunes Talents et leurs collègues durant un concert pour lequel on fait une billetterie : 10 euros la place, c'est là que le bât blesse. Me reste deux solution ; faire ce concert gratuit, ou passer à la casserole fiscale. Tout le monde n'est pas Sarkozy, Balkany, Cahuzac (le correcteur orthographique propose Cacahouète !) et autres artistes de haute volée.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.