HAMON COMMANDEMENT ! CHANGEMENT DE PARADIGME !

Des mérites comparés du changement de paradigme et du changement de braquet quand on pédale dans la semoule !

Benoît Hamon se voit, parait-il, à l'Elysée ! Quand il a fumé la moquette après l'avoir rasée ? J'ai tort de me moquer, car, ce cher homme fait vraiment le max pour séduire les électeurs qui n'ont pas la moindre notion d'économie et qui abondent à gauche, la réalité étant malheureusement de droite ! Ainsi, avec sa proposition de revenu minimum garanti à tous, il a fait fort, et d'autres se bousculent même au portillon pour lui courir le train à la poursuite de cet objectif merveilleux. Quand la gauche se plante, et soyons juste, elle n'est pas la seule à se planter, elle a toujours, néanmoins, elle, une solution merveilleuse pour le futur. Cette propension dans la fuite en avant est résumée toute entière dans cette magnifique expression, quintessence du verbiage bobo : "changer de paradigme" ! "Changer de paradigme", nul doute que ça va passionner le populo qui lève le coude sur le zinc pour préserver les emplois des vignerons ! "Qu'est-ce que tu en penses, Paulo, de changer de paradigme, au lieu de se faire chier à pointer à Pôle Emploi ? " "Changer de paradigme", c'est encore plus facile que de changer de braquet quand tu fais du vélo : plus besoin d'appuyer sur les pédales, et de faire un effort ! On te distribue des richesses qui n'auront plus besoin d'être produites, forcément, le paradigme ayant été changé: ça coule de source, bordel ! On va même distribuer ces richesses à tout l'univers, parce qu'il ne faudrait tout de même pas qu'étant "de gauche", on fasse une différence entre les citoyens français qui devraient aller se cacher au lieu de la ramener avec leur drapeau tricolore et leurs gargarismes gaulois, et les derniers arrivés "migrants" qui sont, bien évidemment, la principale source d'enrichissement et de régénération de notre beau pays ! "Changer de paradigme", c'est encore plus facile, pour le prolo de banlieue que de changer sa bagnole qui pollue forcément, parce qu'elle date d'avant 97, beaucoup plus que les voitures de fonction flambant neuves , avec chauffeurs, bien entendu , des élus qui ont fait, eux, l'effort conséquent de mettre au point cette révolution extraordinaire sémantique prometteuse de lendemains qui chantent ! La République, du train où vont les choses, va devoir avoir autant de mamelles que la louve de Remus et Romulus : en attendant, ceux qui tètent avec application Marianne ne sont pas près de vouloir lâcher le nichon qui les nourrit !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.