Bernard Drouère
Expert en réseau électrique et en traitement du signal à la retraite
Abonné·e de Mediapart

95 Billets

0 Édition

Billet de blog 7 janv. 2022

La production d’électricité sera t-elle suffisante cet hiver ?

Le bilan RTE 2021 montre que la production nucléaire est restée constante malgré l’arrêt de 4 réacteurs, et qu’il a fallu importer des pays voisins pour palier à l’accroissement de la consommation sur la période hivernale. L'éolien n’a pas été d’un grand secours, faute de vent suffisant.

Bernard Drouère
Expert en réseau électrique et en traitement du signal à la retraite
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La consommation électrique 2021 atteint 465,9 TWh, n’a pas retrouvée la consommation électrique 2019 de 473 TWh.

La production d’électricité 2021 atteint 517,2 TWh reste en deçà de la production électrique 2019 de 537,6 TWh.

En 2021, les exportations d’électricité ont atteint 51,5 TWh et les importations sont de 6,2 TWh (surtout en fin d’année), ainsi le solde d’exportation est de 45,3 TWh.

La production d’électricité 2021 de 517,2 TWh alimente la consommation électrique (465,9 TWh), l’exportation électrique (45,3 TWh) et le stockage hydroélectrique (STEP : 6,0 TWh).

En regardant de plus près les échanges d’électricité avec les pays voisins sur les deux derniers mois de l’année 2021, on constate que les importations massives sont localisées entre le 5 Novembre et le 25 Décembre inclus.

On constate que la production Eolienne sur cette période a été insuffisante (pas assez de vent) pour combler l’accroissement de la consommation, il a fallu recourir à l’importation d’électricité des pays voisins.

La production nucléaire reste stable pendant cette période, malgré la fermeture pour maintenance préventive de 2 réacteurs de 1 450 MW de la centrale de  Chooz (Ardennes) mi-Novembre, suite à la détection de fissures dans la tuyauterie du circuit d’injection de sécurité (circuit de refroidissement de la centrale en cas d’accident) dans 2 réacteurs de 1 450 MW de la centrale de Civaux (Vienne). Ainsi cela fait 5,8 GW en moins, sur un parc de 61,4 GW.

La filière nucléaire a produit 360,32 TWh en 2021, ce qui correspond à un taux charge annuel de 67%. En supposant que la puissance nucléaire disponible sur les deux derniers mois de l’année n’est plus que de 55,6 MW, avec un taux de charge de 73,7% sur deux mois, on arrive a une production nucléaire de 360,3 TWh. Ainsi l’arrêt de 4 réacteurs de 1 450 MW ne met pas en péril la production électrique de la France, mais on arrive à la limite de la filière nucléaire.

En gros toutes les filières de production d’électricité ont un taux de charge en 2021 identique aux années précédentes, sauf la filière charbon. Bien que la puissance installée en 2021 des centrales à charbon se soit accrue que de 0,4 GW, pour attendre 1,8 GW, le taux de charge est passé à 24,3%, alors qu’il n’était que de 5 à 6% les années précédentes. 

Les centrales à charbon encore en activité en France sont les suivantes :

   - Cordemais (Loire-Atlantique) de 2 fois 600 MW appartenant à EDF,

   - Saint Avold (Moselle) de 618 MW appartenant à GazelEnergie.

La filière charbon, avec 1,8 GW installé,  ne représentant que 1,3% de la puissance installée globale. La ministre de la transition écologique Barbara Pompili a beau avoir autorisée  à accroitre le temps de fonctionnement de 700 h à 1600 h, cela ne produira au mieux que 3,8 GWh pour 2140 h  de fonctionnement (soit un taux de charge de 25%). Autant dire que cela ne représente rien avec seulement 7,5 ppm de la production globale.

Cela veut dire que les centrales à charbon ont été privilégiées aux centrales gaz (qui ont 6 fois plus de puissance installée et qui pourrait avoir un taux de charge bien supérieur au 28%) , qui sont pourtant moins émettrices de CO2 que les centrales charbon. On pourrait s’attendre à ce que le prix de la tonne de CO2 des centrales à charbon soit plus élevé, mais il semblerait que le prix du marché Spot soit à l’opposé de ce que l’on peut penser, et qu'il serait préférable d'acheter de l’électricité au prix fort sur le marché Spot, que d’utiliser du gaz, qui pourrait être vert …. 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Entreprises
Un scandale financier luxembourgeois menace Orpea
Mediapart et Investigate Europe révèlent l’existence d’une structure parallèle à Orpea, basée au Luxembourg, qui a accumulé 92 millions d’actifs et mené des opérations financières douteuses. Le géant français des Ehpad a porté plainte pour « abus de biens sociaux ».
par Yann Philippin, Leïla Miñano, Maxence Peigné et Lorenzo Buzzoni (Investigate Europe)
Journal — Exécutif
Macron, la gauche Majax
Pour la majorité présidentielle et certains commentateurs zélés, Emmanuel Macron a adressé un « signal à la gauche » en nommant Élisabeth Borne à Matignon. Un tour de passe-passe qui prêterait à sourire s’il ne révélait pas la décomposition du champ politique orchestrée par le chef de l’État.
par Ellen Salvi
Journal
Élisabeth Borne à Matignon : le président choisit la facilité
Trois semaines après sa réélection, Emmanuel Macron a décidé de nommer Élisabeth Borne comme première ministre. À défaut d’élan ou de signal politique, le chef de l’État a opté pour un profil loyal, technique et discret, dans la veine de son premier quinquennat.
par Dan Israel et Ilyes Ramdani
Journal — France
Le documentaire « Media Crash » de retour sur Mediapart
Après quelque 150 projections-débats dans des cinémas partout en France, « Media Crash » est désormais disponible sur Mediapart, avec des bonus. Le film a suscité l’inquiétude des dizaines de milliers de spectateurs qui l’ont déjà vu, face à la mainmise sur l’information de quelques propriétaires milliardaires, aux censures qu’il révèle et à la fin annoncée de la redevance.
par Valentine Oberti et Luc Hermann (Premières lignes)

La sélection du Club

Billet de blog
« Grand remplacement » : un fantasme raciste qui vient de loin
La peur d’un « grand remplacement » des « Blancs chrétiens » est très ancienne en France. Elle a connu une véritable explosion à l’ère coloniale, face à la présence, pourtant quantitavement faible, des travailleurs africains en métropole. Alain Ruscio montre ici que ce fantasme raciste fut un filon politique et un calcul abondamment exploités du XIXe siècle à nos jours.
par Histoire coloniale et postcoloniale
Billet de blog
L'UE a dépensé plus de 340 millions d’I.A. pour le contrôle des frontières
Comme l'écrit Statewatch depuis 2007 l'UE a dépensé plus de 340 millions pour la recherche sur les technologies de l’Intelligence Artificielle (I.A.) destinée au contrôle des frontières, des demandeurs d’asile, de l’immigration, alors que la proposition de loi en la matière actuellement en discussion ne fournit pas les sauvegardes contre les emplois dommageables de ces technologies.
par salvatore palidda
Billet de blog
Le radeau de la Méduse ou le naufrage du vieux monde
[Rediffusion] Les connivences du pouvoir politique et financier aux affaires du vieux monde témoignent chaque jour de leur mépris pour les populations et la démocratie. Partout la nostalgie impérialiste de la domination s'impose comme sauvetage de la mondialisation sauvage. Ne laissons pas le saccage et la peur nous plonger en eaux troubles et relisons plutôt Le radeau de la Méduse du génial Géricault.
par jean noviel
Billet de blog
Migrations environnementales #1 : la sécheresse dans la Corne de l’Afrique
Le manque d’eau pourrait, selon l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), concerner 40 % de la population mondiale avant 2050 et pousser à la migration jusqu’à 700 millions de personnes. Dans la Corne de l'Afrique, le réchauffement climatique entraîne déjà des déplacements de population.
par BPI - Migrants, réfugiés, exilés